Votre enfant se fâche-il à propos de tout ? Conseils pour vous aider

Enseigner l'intelligence émotionnelle aux enfants est très important pour qu'ils apprennent à contrôler leurs sentiments et à ne pas agir de manière impulsive.
Votre enfant se fâche-il à propos de tout ? Conseils pour vous aider

Dernière mise à jour : 29 octobre, 2022

Bien souvent, la personnalité de notre tout-petit peut rendre la maternité et la paternité difficiles. Cependant, malgré les obstacles qui peuvent apparaître du fait que votre enfant se fâche à propos de tout, il existe quelques conseils qui vous seront d’une grande aide pour l’accompagner et corriger ses attitudes en se basant sur l’amour, le respect et le dialogue.

On croit souvent que les enfants qui se fâchent facilement sont simplement des petits capricieux qui veulent attirer l’attention et obtenir ce qu’ils veulent à tout prix. Mais la vérité est que ce sont des enfants qui ont besoin de l’accompagnement de leurs parents pour apprendre à contrôler leur haute sensibilité. Une caractéristique qui les rend plus susceptibles dans de multiples situations et qui nécessite le développement de l’intelligence émotionnelle afin que leurs sentiments ne débordent pas de manière inappropriée.

8 conseils à utiliser lorsque votre enfant se fâche à propos de tout

Il y a des petits qui, dès la petite enfance, montrent qu’ils sont plus sensibles que d’autres enfants de leur âge. Des enfants qui explosent à la moindre circonstance et qui ont besoin d’un guide pour les aider à contrôler l’accumulation d’émotions réprimées en eux. Parce que sinon, cette attitude ne fera que les blesser et blesser les autres.

Voici quelques recommandations lorsque votre enfant se fâche à propos de tout.

1. Apportez-lui votre amour et votre soutien

Les épisodes de colère chez les enfants sont normaux dans leur processus d’acquisition progressive d’une plus grande intelligence émotionnelle. Cependant, ce qui peut être très épuisant, c’est lorsque les petits explosent au moindre événement et blessent en cours de route leurs propres sentiments et ceux des personnes qui les entourent.

Maman et sa fille parlent calmement
Au lieu de réagir avec frustration ou colère, parlez étroitement à vos enfants pour comprendre leurs comportements.

En raison de ce qui précède, bien qu’il soit inévitable que votre enfant se fâche parfois, lorsque ces épisodes se produisent, offrez-lui un environnement émotionnel de sécurité et de confiance. S’il vous le permet, serrez-le dans vos bras avec amour et montrez-lui votre soutien. Le but est que vous puissiez tous vous calmer et avoir une conversation sur ce qu’il ressent ainsi que sur ce qu’il peut faire pour s’améliorer.

2. Regardez-le dans les yeux et mettez-vous à sa même hauteur

Avant de dire quoi que ce soit à votre bout de chou après un épisode de colère, il est très important que vous vous mettiez à son niveau et que vous le regardiez dans les yeux avec empathie. Cette action simple est connue sous le nom d’« écoute active » et vous permet de vous rapprocher de manière respectueuse. Montrez-lui que vous êtes ouvert à la communication pour découvrir ce qui le met en colère.

3. Donnez-lui le temps de se calmer

Les crises et les accès de colère sont très stressants pour les enfants et leurs parents. Pour cette raison, avant de lui parler, laissez-lui le temps de se calmer complètement.

Il ne s’agit pas de laisser passer les choses et de les oublier mais de donner aux enfants un espace pour sortir de la tension du moment et comprendre la situation d’un autre point de vue. Prenez donc le temps de réfléchir calmement.

4. Validez les émotions qu’il ressent

Lorsque vous discutez avec votre enfant des explosions de colère qu’il peut ressentir, essayez d’abord de valider ses émotions et de comprendre ses sentiments. Par conséquent, avant de vous précipiter pour le gronder pour ses attitudes, mieux vaut l’écouter patiemment et lui montrer par vos gestes et vos paroles que vous comprenez ce qu’il traverse.

De cette façon, votre tout-petit sera plus susceptible de vous écouter objectivement, en étant conscient que nous nous connectons à ses besoins et que nous nous soucions de son bien-être.

5. Apprenez-lui à respirer pour qu’il se calme

Face à un moment de tension où votre enfant se fâche à propos de tout, les techniques de respiration sont de formidables alliées pour aider à calmer votre bout de chou. Alors, quand vous remarquez que votre enfant est sur le point d’exploser, accompagnez-le dans un endroit isolé et apprenez-lui à respirer pour qu’il ne se laisse pas emporter par ses émotions.

Maman et sa fille pratiquant des techniques de respiration
Les techniques de respiration et de relaxation sont des outils très utiles pour aider les enfants à rester calmes en période de stress.

La technique 5-2-6 est un excellent outil que vous pouvez utiliser tous les deux lorsque la colère menace de faire son apparition. Elle consiste à respirer profondément pendant 5 secondes, à retenir l’air pendant 2 secondes et à tout laisser sortir en comptant jusqu’à 6. Enseigner cet exercice simple peut faire une grande différence lorsque vos enfants sont seuls et ont besoin de contrôler leurs émotions.

6. Aidez-le à mettre des mots sur ses émotions

Les enfants ne viennent pas au monde avec un manuel d’instructions qui explique comment identifier leurs émotions et les contrôler lorsqu’ils se trompent. Ainsi, lorsque votre bout de chou a une crise de rage, de colère ou d’angoisse, permettez-lui de se calmer complètement avant d’avoir un dialogue empli d’empathie, d’amour et de respect.

Selon l’âge, aidez votre enfant à identifier ce qui l’a fait réagir d’une certaine manière et quelle était l’émotion qui a débordé en lui. Lorsqu’ils sont très jeunes, commencez par les émotions de base comme la tristesse, le bonheur et la colère et, à mesure qu’ils vieillissent, expliquez les plus complexes comme la déception, la frustration et le dégoût.

7. Soyez clair avec votre tout-petit

Bien souvent, les enfants ont des crises de colère imprévisibles car nous, en tant que parents, changeons les plans que nous avions prévus avec eux en une fraction de seconde. Cela leur génère de l’insécurité et les fait réagir de façon explosive.

Pour éviter ces situations, soyez clair avec votre enfant sur les choses qu’il fera au quotidien et essayez de tenir parole. N’oubliez pas que les surprises peuvent déclencher des crises chez les enfants très sensibles. Alors, s’il y a un changement de plans, expliquez-le lui avec bienveillance afin qu’il comprenne la situation.

8. Trouvez une distraction efficace

Lorsque vous remarquez que votre enfant est sur le point d’avoir une crise de colère, utilisez des techniques ou des dynamiques qui servent de distraction afin qu’il retrouve son calme. Il peut s’agir de baisers et de câlins, ou même de chanter sa chanson préférée ou de pratiquer des techniques de respiration.

Ainsi, votre bout de chou pourra se sentir serein de pouvoir parler à ses parents de ce qu’il ressent pour apprendre à le contrôler de manière intelligente.

Suivez ces conseils lorsque votre enfant se fâche à propos de tout

Les enfants très sensibles peuvent se sentir menacés par de multiples situations qui leur font ressentir de l’insécurité et les font exploser de rage. Cependant, bien qu’ils ne soient pas responsables de leur nature, il est important de les corriger et de les guider dans le respect et l’empathie afin qu’ils apprennent l’intelligence émotionnelle.

Par conséquent, si votre enfant se fâche à propos de tout, suivez les conseils ci-dessus et donnez-lui tout votre amour et votre soutien inconditionnel afin qu’il puisse s’améliorer en tant que personne.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment gérer la colère pour avoir des enfants émotionnellement sains
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment gérer la colère pour avoir des enfants émotionnellement sains

Contrôler votre colère pour avoir des enfants émotionnellement sains est une priorité. Découvrez quelques stratégies pour y parvenir.



  • Guerra-Bustamante J, León-Del-Barco B, Yuste-Tosina R, López-Ramos VM, Mendo-Lázaro S. (2019). Emotional Intelligence and Psychological Well-Being in Adolescents. Int J Environ Res Public Health. 2019 May 16;16(10):1720. doi: 10.3390/ijerph16101720. PMID: 31100799; PMCID: PMC6572191. Recuperado de: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31100799/
  • Pacheco, N. N. E., & Fernández-Berrocal, P. (2013). Inteligencia emocional en adolescentes. Padres y Maestros/Journal of Parents and Teachers, (352), 34-39. Recuperado de: https://revistas.comillas.edu/index.php/padresymaestros/article/view/1170/993
  • Sánchez-Núñez MT, García-Rubio N, Fernández-Berrocal P, Latorre JM. (2020). Emotional Intelligence and Mental Health in the Family: The Influence of Emotional Intelligence Perceived by Parents and Children. Int J Environ Res Public Health. 2020 Aug 27;17(17):6255. doi: 10.3390/ijerph17176255. PMID: 32867380; PMCID: PMC7503667. Recuperado de: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32867380/
  • Salguero, J. M., Fernández-Berrocal, P., Ruiz-Aranda, D., Castillo, R., & Palomera, R. (2015). Inteligencia emocional y ajuste psicosocial en la adolescencia: El papel de la percepción emocional. European journal of education and psychology4(2). Recuperado de: https://www.redalyc.org/pdf/1293/129322659005.pdf