Une étude indique que les enfants uniques ont un cerveau plus flexible

29 avril 2018
Le cerveau des enfants uniques est différent de celui des personnes qui grandissent avec leurs frères et sœurs, selon un article publié dans la revue Brain Imaging and Behavior.

Il se réfère à une étude chinoise qui stipule que les enfants uniques ont la zone de leur cerveau dédiée à la langue plus développée, mais celle liée à la régulation de l’émotion est moins avancée.

Un groupe de chercheurs de l’Université du Sud-Est de Chongqing, en Chine, a analysé 303 jeunes chinois: 126 enfants uniques et 177 qui ont des frères et soeurs. Tous ont été soumis à des tests qui mesurent leur intelligence, leur créativité et leur personnalité. Les scientifiques ont également analysé la forme du cerveau des participants à l’étude avec l’aide d’images produites par des résonances magnétiques.

Après avoir analysé leurs résultats, les chercheurs ont réalisé que le cerveau des enfants uniques a une zone surdéveloppée et une autre zone sous-développée.

Ceci est principalement dû au fait que les environnements familiaux dans lesquels les individus grandissent affectent le développement de la structure du cerveau et conditionnent la personnalité.

Les enfants uniques sont très créatifs

Enfants uniques

Les chercheurs n’ont pas trouvé de différences dans le QI, mais ils ont conclu que les enfants uniques ont une plus grande quantité de matière grise dans la région associée à la langue, la flexibilité, l’imagination et la planification.

Ceci est en grande partie dû à l’attention portée par les parents. Cela signifierait que, dans une certaine mesure, la créativité développée par les filles et les garçons dépend des attentes et de l’attention de leurs papas et mamans.

N’évitez pas à vos enfants les difficultés de la vie, apprenez-leur plutôt à les surmonter
 -Louis Pasteur –

De même, l’étude montre que les enfants uniques analysés ont des quantités plus faibles dans le cortex frontal médian, une région du cerveau associée à la régulation des émotions et, pour cela, ils sont moins performants en termes de gentillesse, par rapport ceux qui ont des frères et soeurs.

Les chercheurs chinois ont déclaré que ces caractéristiques pourraient suggérer qu’un environnement social plus solitaire serait à l’origine de ces différences. Cela est également lié aux faibles niveaux d’empathie enregistrés dans d’autres tests.

En même temps, la raison pour laquelle les filles et fils uniques sont perçus comme étant moins agréables pourrait être le résultat d’une attention excessive de la part des pères, des mères et du reste de la famille. Dans ces cas, les filles et les garçons ont tendance à être moins exposés à des groupes sociaux externes et à se concentrer davantage sur des activités solitaires.

Cela provoque, selon l’article publié, la présene de « traits de personnalité indésirables » comme la dépendance, la méchanceté, l’égoïsme et l’ineptie sociale.

« En raison de l’absence de frères et soeurs, les enfants uniques perdent généralement des opportunités importantes en termes de relations sociales, car ils ne développent pas de compétences psychosociales ou de soutien émotionnel », disent les experts.

Et il est également bon de noter que l’étude susmentionnée a été réalisée sur un petit échantillon, en Chine et où seuls des jeunes ont été analysés. De nouvelles variables pourraient apparaître dans d’autres études et avec différents groupes d’âge. Donc l’étude a aussi ses limites et ses biais potentiels.

Cependant, c’est la première fois qu’une étude analyse la structure du cerveau des enfants uniques. En effet, il existe des recherches comportementales antérieures qui montrent des résultats proches des conclusions de la recherche chinoise.

Une analyse de 115 études scientifiques réalisées en 1986 a montré que les enfants uniques réussissaient mieux aux tests d’intelligence, de caractère et de relations avec les parents que les enfants qui grandissent avec plusieurs frères et sœurs.

Personnalité obstinée


Les enfants uniques sont généralement très têtus parce qu’ils sont habitués à poursuivre leurs propres intérêts et peuvent souvent être très possessifs. Ils peuvent également être très stricts quant à leur intimité et leur temps, puisqu’ils n’ont pas l’habitude de le partager avec quelqu’un d’autre.

Cependant, la personnalité varie en fonction des conditions de vie de l’enfant. L’éducation moule de façon très marquée la personnalité de l’enfant.

Un article publié en ligne explique qu’une autre caractéristique de la personnalité des enfants uniques est qu’ils ont tendance à être très mûrs pour leur âge, et c’est un trait qui est dû à leur environnement, parce qu’ils n’ont pas de frères, ils cherchent la compagnie de leurs parents ou d’autres adultes. Et comme ce sont les seules références qu’ils ont, ils ont tendance à se comparer à eux.

Ils adorent faire semblant d’être beaucoup plus âgés qu’ils ne le sont, et beaucoup d’entre eux peuvent même devenir de typiques «Monsieur/Madame je-sais-tout».

 

A découvrir aussi