Être l’aîné définit-il la personnalité ?

5 mars 2018
L'ordre dans lequel naissent les enfants et les frères et sœurs influencent beaucoup la personnalité de chacun. Par conséquent, être l'aîné de la fratrie détermine la personnalité. Celle-ci serait définie par de nombreux facteurs, y compris l'ordre de naissance. Les autres éléments ayant une influence sont l'ADN, le mode de vie, les relations personnelles et les émotions.

Chaque personne développe un tempérament très particulier par rapport à ses frères et sœurs ainsi que ses parents. Selon les déclarations des chercheurs, l’ordre dans lequel naissent les êtres est également déterminé par la génétique et le sexe.

D’autre part, il est utile de souligner la position adoptée par les parents à l’égard de leurs enfants selon l’ordre de naissance. Ainsi, l’aînéen fonction de son sexe et d’autres facteurs génétiques, sera traité d’une manière spécifique par ses parents.

Être l'aîné de la fratrie emmène l'enfant dans une aventure unique où il ouvre la voie à ses frères et sœurs

Comment se développe la personnalité de l’aîné ?

Bien que tous les aînés ne soient pas égaux, il existe des éléments communs chez la plupart d’entre eux. En général, dans ces cas nous pourrions penser à une grossesse indésirée. Toutefois, il y a autant  de chances que ce soit le contraire.

Par conséquent, selon le contexte dans lequel il naît, il y a de fortes chances que le premier enfant soit attendu et désiré par tout le monde. Quand il s’agit d’un couple formé dans le but de fonder une famille, l’aîné sera celui qui donnera l’exemple. Désormais, une série d’événements autour de la naissance se met en place, ce qui ne se produira certainement pas après.

Selon l’opinion scientifique, les enfants aînés ont tendance à être plus intelligents que leurs frères et sœurs. Dans certaines recherches, on explique que les aînés passent plus de temps avec leurs parents, ce qui favorise une plus grande attention à leur développement.

Les parents sont plus exigeants avec leur aîné, ils veulent qu’il soit plus fort et réussisse, en d’autres termes, ils ont davantage d’attentes. Cependant, avec les autres enfants, ils ont déjà les deux pieds sur terre.

Généralement, cet enfant est souvent très pointé dans ce qu’il fait. Il atteint tout ce qu’on lui propose avec beaucoup d’efforts afin d’obtenir le succès pour lequel il est reconnu. Il est très responsable, on peut lui faire confiance, il a tendance à être attentionné, et il sait comment se comporter. C’est presque un petit reflet des parents.

Même si ce n’est pas toujours le cas, il convient de noter que l’aîné a la responsabilité de ne pas décevoir ses parents. Certaines caractéristiques qui le décrivent sont l’ordre, la perfection et la responsabilité. C’est pourquoi, les résultats scolaires sont élevés.

L'aîné peut avoir des similitudes avec le plus jeune des enfants

Quelle est la différence entre la personnalité de l’aîné et des autres de la fratrie ?

Beaucoup d’aînés ont en commun certaines caractéristiques, par exemple, leur capacité de leadership. Les spécialistes pensent que ces enfants ressembleraient davantage à des enfants plus âgés qu’à leurs propres frères et sœurs.

Par rapport aux autres enfants, ils ont tendance à être plus capricieux, jusqu’à paraître insensibles. Ils peuvent devenir intimidants et exigeants. Cela est d’autant plus vrai qu’ils ont pris le contrôle de la majeur partie du territoire. Lorsque les frères et sœurs arrivent, ils doivent s’adapter à la situation qu’ils rencontrent. De ce fait, l’enfant du milieu ou le plus jeune a tendance à être un peu plus pacifiste.

Ainsi, l’ordre de naissance conditionne d’une certaine façon la personnalité de l’aîné et des autres. A l’exception d’une situation particulière dans l’éducation ou le contexte, la plupart se développent de manière similaire. Comme nous pouvons le déduire, le traitement des parents aura un impact important sur leur tempérament.

Il y a de fortes chances que les parents commettent plus d’erreurs pendant l’éducation de leur premier enfant. Néanmoins, ces enfants se caractérisent par leur bon comportement, peut-être parce que nous agissons à la lettre.

Peu de gens peuvent dire du mal de l’enfant du milieu, on peut penser qu’il est légèrement incompris. Toutefois, les experts pensent qu’il a plus de chances d’être équilibré, indépendant et sociable. La différence entre cet enfant et l’aîné réside peut-être dans le besoin de s’accorder avec les autres frères et sœurs.

De son côté, le plus jeune, souvent accusé d’être chouchouté, possède ses propres défis. Il peut parvenir à attirer l’attention de sa famille, mais ne semble pas ressentir le besoin de sympathiser avec tout le monde. Certains traits peuvent être compatibles avec ceux de l’aîné, car ils sont spéciaux pour une raison ou une autre.

 

 

A découvrir aussi