Tout ce que vous devez savoir sur le liquide amniotique

8 février 2020
Le liquide amniotique a une fonction très importante dans le développement et le bien-être du fœtus au cours de la grossesse.

Le liquide amniotique est le liquide qui entoure le fœtus au cours de la période de gestation dans l’utérus de la maman. Il exerce une fonction très importante dans la croissance et le développement du fœtus.

Composition du liquide amniotique

La composition du liquide amniotique change au fur et à mesure que la gestation progresse. Ainsi, son volume augmente au fil du temps, généralement jusqu’à la 32e semaine et, à partir de la 40e semaine, il commence à diminuer.

Il est le fruit de gradients osmotiques.De fait, au début, il est formé du plasma du sang maternel et de substances provenant du placenta, de la membrane utérine et de la superficie corporelle de l’embryon.

Ensuite, une fois que le fœtus a développé la miction et la déglutition, il se forme principalement de :

  • Urine fœtale.
  • Liquide provenant des poumons.
  • Sécrétions orales et nasales. 
Image d'un bébé dans le ventre

Le fœtus ingère constamment, par la bouche, une partie de ce liquide ; en même temps, il l’expulse aussi à travers l’urine. Ceci implique une régulation de la quantité présente dans le sac amniotique, qui lui donne l’équilibre nécessaire.

Fonctions

Certaines des fonctions les plus importantes du liquide amniotique sont :

  • La fonction protectrice face à des traumatismes ou des coups externes.
  • Un effet amortissant pour le fœtus et lecordon ombilicaldans l’utérus maternel.
  • Une protection et unedéfense contre les infections.
  • Un dépôt d’aliment et de facteurs de croissance pour le fœtus au cours de la gestation.
  • Il aide à maintenir la constance de la températuredu fœtus.
  • Il contribue àla maturation des poumons,grâce à la présence de plusieurs enzymes.
  • Le liquide permet le développement des systèmes musculosquelettique, gastro-intestinal et pulmonairefœtal.

Pathologies liées au liquide amniotique

Altérations de la quantité de liquide

Au cours de la grossesse, des variations dans la quantité du liquide amniotique peuvent se produire– un surplus ou un manque – pour diverses raisons. Ces variations sont pathologiques :

  • Oligohydramnios : peu de liquideLes complications associées sont les suivantes :
    • Déclenchement prématuré de l’accouchement.
    • Fœtus au poids réduit.
    • Bradycardie fœtale au moment de l’accouchement.
    • Possibilité de mort fœtale.
  • Polyhydramnios : quantité excessive de liquideOn l’associe à des complications, surtout maternelles, comme :
    • Diabète gestationnel.
    • Hypertension au moment de l’accouchement.

Ces altérations se détectent, généralement, à travers la mesure échographique du volume de liquide amniotique. Cette mesure se fait à travers l’Index de Liquide Amniotique ou ILA. Pour obtenir cette donnée, l’utérus est divisé en quatre parties et l’on mesure en centimètres verticaux les zones libres du fœtus et du cordon ombilical. Un ILA normal se situe entre 8 et 21 cm.

Embolie de liquide amniotique

Une autre pathologie liée est l’embolie de liquide amniotiqueIl s’agit de l’entrée, dans le flux sanguin de la mère, d’une matière étrangère, comme peut l’être le méconium foetal. Il s’agit d’un problème très grave qui peut provoquer une hypoxie systémique, ainsi que des altérations au niveau de la coagulation.

Echographie d'un bébé

Liquide amniotique méconial

Enfin, voici un autre aspect à prendre en compte. Nous appelons liquide amniotique méconial la présence de méconium dans le sac amniotique. Le méconium est la sécrétion intestinale du fœtus, c’est-à-dire son premier excrément. Généralement, cette évacuation se produit après la naissance.

Parfois, et surtout chez les bébés qui passent plus de temps dans le ventre de leur mère, cette sécrétion peut se produire avant de sortir. Nous parlons, dans ce cas, de liquide ou d’eaux teintées.

Normalement, quand la mère perd les eaux, le liquide est transparent ou jaunâtre. Si, au contraire, il est opaque, verdâtre et épais, cela nous indique la présence de méconium. Dans ce cas, le spécialiste doit être appelé car ce peut être un indicateur de souffrance fœtale.

Conclusion

Le liquide amniotique a une fonction très importante dans le développement et le bien-être du fœtus au cours de la grossesse. En plus de constituer une mesure de protection face aux coups, il sert de réservoir aux nutriments et permet le développement des systèmes musculosquelettique, gastro-intestinal et pulmonaire fœtal. Toute altération de ce liquide peut provoquer des dommages importants.

Son étude et son analyse pré-natale sont d’une grande aide pour détecter des défauts congénitaux comme les chromosomopathies. On les réalise à travers l’amniocentèse. Cependant, cette technique est associées à de grands risques qu’il faut toujours bien évaluer avant de l’effectuer.

 

  • Morgan-Ortiz, F., Morgan-Ruiz, F. V., Quevedo-Castro, E., Gutierrez-Jimenez, G., & Báez-Barraza, J. (2015). Anatomía y fisiología de la placenta y líquido amniótico. Rev Med UAS5(4).
  • Cerviño, N., & Pagés, G. (2004). Patología del líquido amniótico. Rev Chil Obstet Ginecol69(6), 276-482.
  • Blair, J. E. S., & Calle, A. M. C. (2007). Alteraciones del líquido amniótico, enfoque diagnóstico y terapéutico. Memorias Curso de Actualización en Ginecología y Obstetricia15, 57.
  • Reyes, E. R., González, G. K. S., Hidalgo, A. O., Peña, Y. R., & Regueiro, A. F. (2015). Resultados de seis años de estudios citogenéticos en líquido amniótico. Revista Electrónica Dr. Zoilo E. Marinello Vidaurreta40(11).