Les symptômes préoccupants pendant la grossesse

29 janvier 2018
Nous connaissons toutes les petits tracas de la grossesse. Les futures mères se demandent souvent quand elles doivent commencer à s'inquiéter. Il y a des symptômes préoccupants qui doivent vous alerter pendant la grossesse, mais d'autres n'ont rien d'alarmant. Même s'il faut s'attendre à des douleurs pendant la grossesse, il est normal de s'inquiéter.

En général, on ressent les symptômes durant les premiers mois et ils peuvent être traités. Les nausées ou les maux de dos font partie de ces petits tracas de la grossesse, mais ils ne mettent pas en danger le fœtus.

La plupart des signaux qu’une femme enceinte ressent pendant la grossesse ont une explication scientifique, même ceux qui semblent alarmants. C’est pour cette raison qu’il vaut toujours mieux garder son calme et rester en communication avec son médecin. Dans la plupart des cas, on peut facilement se rassurer en passant un simple coup de fil.

Les symptômes préoccupants dont vous devriez parler à votre médecin

Il faut surveiller les symptômes préoccupants pendant la grossesse.

Certains symptômes sont plus inquiétants, mais ils ne signifient pas toujours qu’il va y avoir des complications. Parfois, c’est totalement normal. Il faut simplement faire attention. Même si ce n’est pas la peine de paniquer, vous devriez en parler à votre médecin.

Voilà les symptômes préoccupants auxquels il faut faire attention :

  • Une douleur aiguë dans le dos, la poitrine ou le ventre
  • Des crampes
  • Une inflammation des jambes et des pieds
  • La vue trouble
  • La constipation
  • Des pertes vaginales inhabituelles
  • De brusques sautes d’humeur

Les symptômes préoccupants qui doivent vous alerter

Il y a des symptômes réellement préoccupants qui doivent vous alerter : il se passe quelque chose de grave et vous devez absolument demander l’avis d’un spécialiste. Comment savoir s’il faut s’inquiéter ? Voici une liste de symptômes préoccupants :

1. Des saignements vaginaux

N’importe quel saignement anormal est alarmant, surtout pendant la grossesse. Quand on saigne en début de grossesse, c’est souvent signe qu’on fait une fausse couche. Le saignement peut aussi être dû à une infection ou à une grossesse extra-utérine. Un examen médical et une échographie devraient vous permettre de mieux comprendre l’origine du problème.

Cependant, les saignements pendant le premier trimestre ne sont pas toujours préoccupants. Parfois, c’est un symptôme banal de la grossesse. Quand le problème est traité à temps, il n’y a pas de complications.

Les saignements vaginaux font partie des symptômes préoccupants.

Si vous faites une hémorragie pendant le troisième trimestre, vous pourriez accoucher prématurément, peut-être à cause d’un placenta praevia. Il faut vous soigner de toute urgence. En général, tout s’arrange avec du repos, mais vous avez besoin d’un traitement pour arrêter les éventuelles contractions.

Si vous saignez en fin de grossesse, c’est peut-être signe que vous avez un hématome rétroplacentaire. C’est une complication qui se termine souvent par une césarienne d’urgence.

2. L’immobilité du fœtus

Il est normal qu’à partir du quatrième mois de grossesse, on commence à sentir le fœtus bouger dans son ventre. A mesure que le temps passe, le bébé est plus à l’étroit et cela peut changer. Mais si le bébé s’arrête de bouger brusquement, c’est préoccupant. Il faut consulter un médecin.

3. La rupture du placenta

En cas de rupture prématurée des membranes, vous pouvez perdre du liquide amniotique. La situation est particulièrement compliquée et délicate avant la vingt-quatrième semaine de grossesse. Il faut que vous soyez examinée par un spécialiste, car il y a des risques d’infections pour le fœtus et d’accouchement prématuré.

4. Des symptômes d’éclampsie

L’éclampsie peut être très dangereuse. C’est une maladie qui doit être traitée de toute urgence. Faites attention aux symptômes suivants : une forte prise de poids (plus de deux kilos par semaine), des maux de tête et de ventre, des nausées et des vomissements.

5. Des contractions

Il n’est pas anormal d’avoir des contractions pendant la grossesse, mais vous ne devriez pas en avoir plus d’une vingtaine par jour. Si elles s’accompagnent de saignements vaginaux, de pertes de liquide, ou si elles sont simplement très fréquentes et douloureuses, ces contractions font partie des symptômes préoccupants qui doivent vous alerter.

 

 

A découvrir aussi