La scarlatine chez les enfants : ce que vous devez savoir

· 19 janvier 2018
La santé des enfants est l'un des problèmes qui préoccupent le plus les parents. Avoir connaissance des maladies les plus communes qui peuvent survenir pendant l'enfance est nécessaire afin de les prévenir et les traiter à temps. La scarlatine chez les enfants est l'une d'entre elles.

Qu’est-ce que la scarlatine ?

La scarlatine, aussi appelée fièvre écarlate, est une infection bactérienne causée par des streptocoques du groupe A. Ce germe est capable de produire une toxine, une substance à laquelle certaines personnes peuvent être sensibles.

Il est important de noter que ce ne sont pas tous les streptocoques du groupe A qui produisent des toxines. De plus, ce ne sont pas toutes les personnes qui sont sensibles à ses effets. La scarlatine chez les enfants survient généralement entre 4 et 8 ans. Il est beaucoup moins fréquent qu’elle se développe chez les enfants de moins de 2 ans.

Les causes de la scarlatine

Les streptocoques de type A infectent habituellement les muqueuses. Le mode de transmission le plus fréquent s’effectue au moyen de gouttelettes de salive infectées qui sont libérées dans l’environnement lorsqu’une personne tousse ou éternue.

Il existe d’autres moyens de contagion de la scarlatine, mais ceux-ci sont moins fréquents. Elle peut se propager par contact, c’est à dire par des aliments mal lavés, des jouets ou des ustensiles que les enfants peuvent mettre dans leur bouche par exemple. Elle peut également être transmise par le pus, mais très peu de cas sont rapportés.

La scarlatine a une période d’incubation allant d’un à trois jours. L’incubation est la période de temps qui s’écoule entre l’infection et le moment où les premiers symptômes apparaissent. Durant l’incubation de l’infection, l’enfant atteint est contagieux et peut infecter d’autres personnes.

L’un des endroits les plus propices à la transmission de la scarlatine est l’école. De plus, elle semble être plus virulente en hiver.

scarlatine

Les symptômes de la scarlatine chez les enfants

Il y a deux phases dans la manifestation de cette infection. La phase initiale (que l’on appelle aussi prodrome) peut facilement être confondue avec une amygdalite typique. Elle possède des symptômes extrêmement similaires. Il est fréquent que dans cette période il y ait une forte fièvre qui apparaît brusquement. En plus de la fièvre, ils peuvent ressentir des maux de gorge et des maux de tête. Les vomissements ne sont pas très fréquents, mais ils peuvent représenter un autre symptôme de cette phase. À cela peuvent s’ajouter une douleur abdominale et une sensation d’épuisement.

La seconde phase de la scarlatine est la période de l’éruption cutanée (également appelée exanthème). C’est la manifestation la plus caractéristique de la scarlatine et c’est aussi d’où vient son nom. C’est une éruption rougeâtre (écarlate) qui apparaît initialement sur le visage et le cou de l’enfant. Par la suite, l’éruption s’étend sur le reste du corps de manière descendante.

Au début, l’apparition de l’éruption de la scarlatine peut avoir une certaine similitude avec un coup de soleil. En appuyant sur la peau de la partie du corps affectée, celle-ci a tendance à s’éclaircir. Ensuite, la peau devient rugueuse et de très petits boutons apparaissent.

Une autre caractéristique importante de cette infection est que l’éruption affecte les coudes ou l’arrière des genoux. Elle est également présente dans la zone des aisselles. Autrement dit, elle est généralement observée dans les zones de replis du corps. De plus, elle a la particularité de ne pas attaquer la zone entre le nez et la bouche. Lors de l’éruption cutanée, il est également fréquent que la langue change de couleur pour un rouge intense et que la taille des ganglions du cou soit augmentée.

symptôme de la scarlatine

L’éruption commence à s’estomper dès que cinq jours se sont écoulés depuis le moment de son apparition. Ensuite, la peau débute un processus de pelage similaire à celui qui se produit suite à une brûlure ou un coup de soleil. Ce processus peut durer jusqu’à huit semaines.

Comment est-elle diagnostiquée et quel est son traitement ?

Mis à part les symptômes qui peuvent être reconnus, la méthode la plus efficace pour diagnostiquer la scarlatine est d’effectuer une culture de la gorge. C’est une analyse de laboratoire qui permettra de détecter la scarlatine immédiatement. Dans tous les cas, il est important de garder les enfants à l’écart des personnes, ou des groupes d’enfants, qui ont ou sont soupçonnés d’avoir la scarlatine, afin d’empêcher sa propagation.

Le traitement indiqué pour cette maladie infantile est l’administration d’antibiotiques. La pénicilline est principalement recommandée, ou autrement l’amoxicilline, administrée pendant au moins 6 jours. La scarlatine chez les enfants est une infection bénigne qui apparaît de moins en moins fréquemment. Si elle est traitée correctement, elle ne devrait pas représenter un problème pour les parents.