Qu’est-ce que le test de tolérance au glucose ?

4 mai 2019
Le test de tolérance au glucose est un examen fondamental pour déterminer si une personne est atteinte de diabète de type 2. Savez-vous comment s'effectue ce test ?

Le diabète est une maladie connue et crainte par beaucoup. Sa principale caractéristique est la concentration élevée de glucose dans le sang de façon persistante. Cela peut être dû à une mauvaise production d’insuline, une augmentation de la production de glucose, une résistance à l’insuline ou à une combinaison de plusieurs facteurs.

Il s’agit d’une maladie chronique et dégénérative qui n’est ni contagieuses ni guérissable. Toutefois, on peut la contrôler. Les personnes qui souffrent de diabète peuvent vivre avec la maladie pendant très longtemps. Les statistiques indiquent qu’environ 15 % de la population mondiale est atteinte de diabète.

Complications liées au diabète

Cette maladie est associée à une autre série de complications dans divers systèmes. Par exemple, une perte de la vision peut survenir ou les reins peuvent également se détériorer progressivement.

Par ailleurs, dans les cas graves, il existe la possibilité de perdre certains des membres inférieurs en raison de problèmes de circulation. Certaines affections coronariennes et cérébrales peuvent aussi avoir lieu.

Le test de tolérance au glucose

Le test de tolérance au glucose est un examen qui s’effectue pour déterminer la présence de diabète de type 2. Cette évaluation a été mise au point car ce type de diabète est souvent asymptomatique. En d’autres termes, il ne manifeste aucun symptôme chez la personne qui en souffre.

Par conséquent, grâce à ce test on peut mesurer la capacité de l’organisme à métaboliser le glucose. En effet, dans le cas de diabète de type 2, cette capacité est diminuée. Elle est également modifiée chez les individus qui présentent des altérations dans le métabolisme relatives à l’assimilation des glucides.

Le test de tolérance au glucose est un examen qui s'effectue pour déterminer la présence de diabète de type 2. 

En quoi consiste le test de tolérance au glucose ?

La première chose à faire est un test de glycémie à jeun. La personne doit réaliser le test sans avoir ingéré d’aliments au cours des 8 à 12 heures précédentes.

Un échantillon de sang est prélevé pour réaliser l’analyse de la concentration de glucose dans le sang -glycémie-. En fonction des résultats, une dose de glucose est administrée par voies orales, dissoute dans 250 millilitres d’eau. Cette mesure peut varier selon le poids corporel de la personne.

La règle de base est d’administrer 1,75 grammes de glucose pour chaque kilo, jusqu’à un maximum de 75 grammes. Par conséquent, si le test est effectué sur un enfant, la quantité de glucose sera moindre.

Après l’application du glucose, des échantillons de sang doivent être prélevés chaque 30 minutes au cours des 2 heures suivantes. Avec les résultats obtenus, on peut réaliser un graphique qui génère une courbe.

Les valeurs normales du test de tolérance au glucose

Les valeurs exprimées dans les analyses de glycémie et de tolérance au glucose sont très importantes pour déterminer la présence ou non de diabète. Ainsi que le type de diabète.

Si la teneur en glucose du test de glycémie est de 60 à 100 mg/dl, les valeurs sont considérées comme normales. Entre temps, les valeurs inférieures à 200 mg/dl après une heure et inférieures à 144 mg/dl après deux heures sont également considérées dans la norme.

Le test de tolérance au glucose est un examen fondamental pour déterminer si une personne est atteinte de diabète de type 2.

Valeurs anormales dans le test de tolérance au glucose

Si la glycémie du test à jeun donne un résultat entre 100 et 125 mg/dl, c’est un signe de pré-diabète. Cela se confirme avec une concentration de glucose dans le sang de 140 à 199 mg/dl dans les deux heures suivant l’ingestion de la solution de glucose.

« Les valeurs exprimées dans les analyses de glycémie et de tolérance au glucose sont très importantes pour déterminer la présence ou non de diabète, ainsi que le type de diabète »

Les valeurs qui indiquent un diabète de type 2

Une teneur en glucose supérieure à 125 mg/dl dans le test de glycémie est suffisante pour contre-indiquer le test de tolérance au glucose.

En effet, cela risquerait de provoquer un choc hyperglycémique, ce qui mettrait la vie de la personne en danger. D’autre part, un résultat supérieur à 200 mg/dl deux heures après la prise de glucose signale un diabète de type 2.

Il s’agit de l’un des tests les plus couramment utilisés pour déterminer la présence de diabète mellitus de type 2. Dans tous les cas, si le test donne un résultat défavorable, la personne aura besoin de changer son mode de vie. Le médecin indiquera comment suivre le régime alimentaire ainsi que les autres actions à prendre, au cas où.