Qu'est-ce que le diagnostic prénatal ?

De nos jours, les grossesses sont ponctuées d'examens et de contrôles médicaux.. En quoi consiste le diagnostic prénatal?
Qu'est-ce que le diagnostic prénatal ?
Marcela Alejandra Caffulli

Rédigé et vérifié par la pédiatre Marcela Alejandra Caffulli.

Dernière mise à jour : 24 décembre, 2022

Toutes les femmes au moment de tomber enceinte veulent offrir à leurs enfants les soins médicaux qui sont à leur portée pour assurer leur santé et leur développement sain. Si vous vous trouvez dans la douce attente, continuez à lire et découvrez en quoi consiste le diagnostic prénatal et la grande importance de le réaliser pendant la grossesse.

Pour surveiller la bonne formation et le bon développement du fœtus, on effectue une série de tests au cours des différentes étapes de la grossesse qui peuvent sauver la vie des bébés et de leurs mères. Ces tests sont connus sous le nom de diagnostic prénatal. Cependant, malgré le fait que certains tests sont les mêmes pour toutes les femmes, d’autres doivent être effectués en fonction du statut de la mère et du fœtus.

Qu’est-ce que le diagnostic prénatal pendant la grossesse ?

L’objectif principal du diagnostic prénatal est de surveiller l’évolution et le développement corrects du fœtus. Ceci dans le but de détecter et de prévenir d’éventuelles maladies ou déformations fréquentes à certaines étapes de la grossesse. Puisqu’il est prouvé que la plupart des malformations congénitales surviennent au cours des trois premiers mois de la grossesse.

En raison de ce qui précède, il est fortement recommandé aux femmes enceintes de souscrire une assurance maladie familiale afin de pouvoir effectuer tous les tests recommandés par le gynécologue. Et, de cette façon, pouvoir savoir avec le partenaire quel sera l’état de santé du bébé avant sa naissance.

Voici donc quelques-uns des tests courants lors du diagnostic prénatal.

  1. Ultrasons. C’est probablement le test prénatal non invasif le plus connu pour toutes les futures mamans qui se pratique tout au long de la grossesse. A partir du deuxième mois ils permettent de diagnostiquer d’éventuelles malformations et à partir du troisième ils permettent la détection de marqueurs de chromosomopathies.
  2. Test ADN fœtal sur sang maternel. C’est l’un des examens les plus fréquents et il est pratiqué à partir de la 10e semaine de grossesse. Les résultats nous permettent de savoir si le fœtus présente une quelconque anomalie chromosomique. Par exemple, le syndrome de Down ou le syndrome d’Edwards.
  3. Dans ce test, une analyse du liquide amniotique qui entoure le bébé en développement est effectuée pendant les semaines 15 et 20 de gestation. Afin de diagnostiquer des troubles génétiques, des malformations congénitales et d’autres problèmes de santé. Comme la fibrose kystique ou la maladie de Tay-Sachs.
Un couple lors d'une échographie de grossesse.

Quelle est l’incidence des malformations congénitales?

Les tests de diagnostic prénatal sont indispensables tout au long de la grossesse. Car ils permettent d’identifier à temps la grande majorité des malformations congénitales pouvant affecter les fœtus. En effet, un diagnostic à temps avant la naissance facilite les soins pré et postnatals. De plus, dans les cas extrêmes, cela permet aux parents de prendre la décision de poursuivre ou d’interrompre la grossesse. Soit pour le bien de la mère, soit pour de futures complications dans la santé de son enfant.

On estime que les malformations congénitales affectent 5% des grossesses. Dans de tels cas, le bébé en développement présente une anomalie qui, selon sa gravité, peut entraîner une mort intra-utérine ou des anomalies physiques ou mentales à la naissance.

Quelle est la préparation aux tests de diagnostic prénatal ?

Cela dépend beaucoup de l’examen à réaliser. Dans le cas d’un examen d’imagerie comme l’échographie, il n’y a pas de recommandations préalables et l’intervention est indolore. Puisqu’il s’agit d’un test conçu pour ne pas causer d’inconfort ou d’effets secondaires.

Cependant, si une amniocentèse doit être effectuée, certaines instructions sont nécessaires. Par exemple, effectuer des tests cliniques à jeun et se rendre avec une vessie pleine (si vous êtes en début de grossesse). Puisque cela favorise l’utérus pour se déplacer vers une meilleure position pendant l’examen. Cependant, dans les derniers stades de la grossesse, vous devriez opter pour une vessie vide.

Pendant la procédure, la femme est allongée sur le dos sur une table d’examen. Ensuite, le professionnel déplace un appareil appelé transducteur sur votre abdomen, qui utilise des ondes sonores pour déterminer la position du fœtus et du placenta. Pour ensuite insérer une aiguille dans l’abdomen et extraire la petite quantité de liquide amniotique qui sera analysée. C’est une procédure qui ne dure généralement pas plus de 15 minutes.

Une femme enceinte en contrôle médical.

Tests de diagnostic prénatal pour prendre soin de la santé du bébé

Maintenant que vous connaissez l’importance du diagnostic prénatal pour assurer la santé de la maman et de son petit, n’hésitez pas à réaliser tous les tests que votre médecin généraliste vous recommande si vous êtes dans la douce attente. N’oubliez pas qu’une évaluation opportune peut vous sauver la vie en cas de danger et nous permet de savoir avec certitude que la grossesse et le développement du fœtus sont en parfait état.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment savoir quand le travail a commencé?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment savoir quand le travail a commencé?

Le corps envoie des signes évidents au cours des dernières semaines de gestation pour indiquer que le travail a commencé. Quels sont-ils?




Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.