Qu’est-ce que l’adolescence précoce ?

13 octobre 2019
L'adolescence précoce est une problématique de plus en plus présente dans notre société. En apprendre davantage à son sujet vous permettra de mieux comprendre vos enfants et de promouvoir chez eux une enfance heureuse.

Etre parent est l’une des expériences de vie les plus enrichissantes pour un individu. Néanmoins, avec le passage du temps, les circonstances de cette expérience ont changé et les parents peuvent avoir besoin d’aide vis-à-vis de nouvelles réalités. L’adolescence précoce est l’une de ces réalités et elle constitue une réel enjeu.

L’adolescence est une étape cruciale dans la vie d’un enfant. Il est très important de comprendre cette phase pour permettre à nos enfants de la traverser avec sérénité. Dans le cas d’une adolescence précoce, il est indispensable d’identifier les éléments déclencheurs de la situation pour savoir comment la gérer. Cela pourra faire la différence pour un passage épanoui de l’enfance à l’âge adulte.

Qu’entendons-nous par adolescence précoce ?

On considère comme adolescence précoce le passage des enfants vers l’adolescence environ 2 ans avant la moyenne habituelle. On parle donc d’enfants âgés de 8-9 ans et non pas de 11-12 ans (période de passage à l’adolescence considérée comme normale). L’adolescence précoce est plus fréquente chez les filles que chez les garçons.

Causes

L’adolescence précoce peut également être présentée sous le nom de puberté précoce. Cette dernière n’évoque cependant que les modifications biologiques et physiques chez l’enfant. Au cours de cette étape se produisent des modifications hormonales qui stimulent les caractères sexuels, intellectuels et physiques de l’individu.

Certains facteurs contribuent à stimuler l’accélération de la puberté. En voici certains exemples :

  • Altérations pathologiques. On fait notamment référence aux pathologies qui stimulent la production de l’hormone de croissance ou à l’hyperplasie surrénale.
  • Altérations de la fonction des testicules ou des ovaires.
  • Exposition à des traitements hormonaux.
  • Obésité, surpoids.
  • Composition chimique des aliments, dans une moindre mesure.
  • Génétique et héritage biologique.

Cependant, dans la majorité des cas, l’adolescence précoce n’est rien de plus qu’un décalage au niveau de la croissance. Lorsque ce décalage est dû à une pathologie, il existe des traitements permettant de retarder ou de ralentir le processus. Pour cette raison, il est essentiel d’analyser en profondeur les causes possibles de l’adolescence précoce et de se tourner vers un professionnel de confiance.

Deux adolescents amoureux

Signes d’adolescence précoce

Les symptômes de l’adolescence précoce peuvent varier d’une personne à l’autre. Cependant, les modifications physiques sont les premières à se manifester. Ci-dessous, vous découvrirez les principales modifications identifiables chez les filles, puis chez les garçons.

Adolescence précoce chez les filles

Chez le sexe féminin, l’adolescence ou puberté précoce est généralement accompagnée de l’évolution de caractéristiques physiques propres à ce sexe. Les modifications apparaissent généralement à l’âge de 8 ans et sont les suivantes :

  • Apparition des premières règles,
  • Développement de la pilosité pubienne et axillaire,
  • Développement et croissance de la poitrine,
  • Maturation des organes génitaux externes.

« Lors de l’adolescence précoce se produisent des modifications hormonales qui stimulent les caractères sexuels, intellectuels et physiques de l’individu. »

Adolescence précoce chez les garçons

Tout comme chez les filles, l’adolescence ou puberté précoce est généralement accompagnée de l’évolution de caractéristiques physiques propres à ce sexe. Les modifications apparaissent généralement à l’âge de 9 ans et sont les suivantes :

  • Croissance des organes sexuels (testicules et pénis),
  • Développement de la pilosité pubienne, axillaire et facile spécifiquement au dessus des lèvres.
  • Modification de la voix et altérations de la masse musculaire.

Peu importe le sexe, les enfants atteints de puberté précoce subissent une croissance accélérée. Il arrive même que les adolescents les plus jeunes fassent partie des plus grands de leur classe. Ils souffrent parfois d’acné et de mauvaise odeur corporelle ce qui peut contribuer à leur exclusion sociale et à des problèmes émotionnels.

Diagnostic, traitement et prévention

Afin de diagnostiquer correctement l’adolescence précoce, il est nécessaire d’avoir recours à l’expertise d’un professionnel. Ce dernier saura observer correctement les premiers symptômes. Il évaluera l’histoire médicale et effectuera des tests sanguins. Il pourra ainsi déterminer si ce pic de croissance est pathologique ou normal.

Les changements lors de la puberté chez une fille

Le professionnel de santé pourra également proposer un traitement adéquat et fournir les outils nécessaires pour affronter la situation. Il pourra par exemple recommander :

  • La prise de médicaments, généralement administrés par injection, afin de ralentir ou de retarder la production d’hormones sexuelles. La durée du traitement variera en fonction du niveau de précocité du mineur.
  • L’extraction d’une tumeur si nécessaire.
  • La réduction de l’exposition à certains médicaments ou à certains aliments favorisant la production hormonale.

En ce qui concerne la prévention. Il est conseillé d’effectuer des contrôles fréquents chez le pédiatre afin de réaliser un suivi de la croissance de l’enfant. Une bonne alimentation, une surveillance du poids et la pratique d’une activité physique régulière permettront de rester en bonne santé.

Pour conclure, avec le passage du temps, l’adolescence précoce est devenue un problème de plus en plus fréquent. Elle est désormais plus normalisée. Connaître le sujet et agir à temps permettra aux enfants d’accepter la situation et d’être plus épanouis.