Quels sont les types de familles dysfonctionnelles qui existent ?

Une famille saine est une famille équilibrée. Lorsqu'un aspect vient à manquer ou apparaît en excès, un déséquilibre se produit et la famille cesse de remplir sa fonction.
Quels sont les types de familles dysfonctionnelles qui existent ?

Dernière mise à jour : 25 décembre, 2021

Nous avons tous désigné comme « familles dysfonctionnelles » ces noyaux familiaux qui semblent être chaotiques ou nocifs. Cependant, les familles dysfonctionnelles, bien qu’elles présentent des caractéristiques communes, peuvent se manifester de différentes manières. Et, surtout, leur origine peut être très différente.

Dans cet article, nous allons découvrir quels facteurs rendent une famille dysfonctionnelle ainsi que les causes possibles de cette situation. Garder cela à l’esprit nous aidera à détecter les comportements à risque et à demander de l’aide si nécessaire.

Fonctions de la famille

Avant de définir une famille dysfonctionnelle, il faut regarder quelles sont les fonctions d’une famille saine :

  • Cohésion : union physique et émotionnelle entre les membres. Ils partagent le temps et l’espace, se soutiennent et prennent des décisions ensemble.
  • Harmonie : les intérêts et les besoins de chacun sont respectés.
  • Communication : les parents comme les enfants sont capables d’exprimer et de transmettre leurs émotions et leurs opinions de manière claire et respectueuse.
  • Affectivité : chacun est capable de ressentir et d’exprimer des émotions positives envers les autres, tant verbalement que physiquement.
    Les parents se disputent devant leur enfant et présentent certains des signes de familles dysfonctionnelles.
  • Rôles : le rôle de chacun dans la famille est bien défini et tous remplissent adéquatement leurs fonctions. Les parents sont des parents et les enfants sont des enfants.
  • Adaptabilité : la capacité de la famille à modifier les rôles et les règles lorsque la situation l’exige. Par exemple, si la mère s’occupe toujours de préparer le dîner, il est important que cela puisse changer lorsqu’elle est malade et qu’un autre membre de la famille s’en charge.

Que sont les familles dysfonctionnelles ?

Ainsi, nous pouvons affirmer qu’une famille est dysfonctionnelle lorsque l’un des éléments précédents est déséquilibré. Quand il n’y a pas d’union, d’affectivité ou de structure. Quand il n’y a pas de rôles définis ou quand ils sont trop rigides.

La famille qui ne communique pas ou qui le fait de manière agressive et blessante est dysfonctionnelle. En fin de compte, une famille saine est une famille équilibrée. Si l’un des aspects apparaît en excès ou vient à manquer, elle cesse de remplir sa fonction.

Types de familles dysfonctionnelles

Il existe une grande diversité de familles dysfonctionnelles. La cause n’est pas toujours la même, et ce n’est pas toujours le même membre qui présente le comportement inapproprié. Voici quelques-unes des situations les plus fréquentes :

  • Addictions : cela survient lorsqu’un membre de la famille présente une addiction. Il peut s’agir d’une addiction à des substances, à la fois légales (tabac, alcool…) ou illégales. Mais une dépendance à la télévision, à la nourriture, à internet, etc., peut aussi apparaître. Dans ces cas, il est fort probable que le comportement addictif se propage à d’autres membres et que, sans aucun doute, tout le monde soit touché d’une manière ou d’une autre.
  • Troubles mentaux : certaines personnes présentent un trouble psychologique, comme l’antisocialité, la dépression, le trouble bipolaire… En plus de causer de graves dommages au fonctionnement familial, cela peut être source de honte. Par conséquent, la famille peut avoir tendance à s’isoler des autres pour cacher ce qui se passe, ou certains membres peuvent essayer de fuir la maison chaque fois qu’ils le peuvent.
    Les parents se disputent devant leurs enfants.
  • Abus : lorsqu’il y a un abus, de quelque nature que ce soit, de l’un des membres de la famille envers les autres. Les abus peuvent être physiques, sexuels ou psychologiques, ces derniers étant les plus fréquents. Manipulation, menaces, agressions verbales, etc., ne sont que quelques exemples de ce comportement.
  • L’irréalité : ce type de dysfonctionnement se produit lorsqu’un membre refuse de voir la réalité. Il peut être évident qu’il existe un problème grave de n’importe quel type dans la famille (abus, délinquance…) mais, malgré tout, cette personne refuse de l’admettre. Elle cherche des justifications et nie les accusations, ce qui fait que le problème continue de s’aggraver.

Travailler ensemble dans des familles dysfonctionnelles

Même si un seul des membres présente le problème principal, cela finit par affecter directement ou indirectement les autres. Par conséquent, il est important que le travail soit effectué conjointement. Lorsque vous faites partie d’une famille dysfonctionnelle, il est essentiel de détecter les signes avant-coureurs et d’assumer ce qui se passe. Et c’est alors qu’il faut demander de l’aide.

Nier le problème, le cacher ou vous isoler ne fera qu’empirer la situation. Même si certains des membres refusent de recevoir de l’aide, le travail des autres peut être vraiment positif. Une famille doit être un havre d’amour et de sécurité, et il est du devoir de chacun d’aborder et de résoudre les problèmes qui peuvent y survenir.

Cela pourrait vous intéresser ...
Famille dysfonctionnelle : comment y survit un enfant ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Famille dysfonctionnelle : comment y survit un enfant ?

Vous êtes-vous déjà demandé ce qu'il se passe avec les enfants qui vivent dans une famille dysfonctionnelle ? Comment survivent-ils et évoluent ?



  • Rivadeneira Samaniego, G. N., & Trelles López, L. M. (2013). Incidencia de las familias disfuncionales en el proceso de la formación integral en los niños del sexto año de educación básica de la unidad educativa republica del ecuador, canton huamboya, provincia de morona Santiago (Bachelor’s thesis).
  • Gómez Arroba, O. J. (2014). Las familias disfuncionales y su influencia en el consumo de alcohol de los estudiantes del Colegio Reinaldo Miño Altamirano de la Parroquia Santa Rosa, Cantón Ambato en el periodo agosto 2012–enero 2013 (Bachelor’s thesis).