Quelles sont les causes des retards de règles ?

· 20 mai 2019
Les retards de règles durant un cycle ne sont pas une conséquence exclusive de la grossesse. Le stress, les changements physiques ainsi que certaines pathologies peuvent en être responsables.

Les retards de règles, ou aménorrhée, selon le nom médical, se définissent comme une interruption dans le cycle menstruel de la femme qui est encore en âge de procréer. La raison principale associée à cette condition est sans aucun doute la grossesse et l’allaitement. Mais il existe également d’autres causes dont on ne parle pas souvent.

L’aménorrhée ne doit pas être considérée uniquement comme une suppression des saignements. En effet, il existe de multiples symptômes qui sont liés à cette situation. Par exemple, l’acné, les maux de tête ou les changements de poids.

Même si les retards de règles ne représentent pas un problème de santé grave, cela devrait être suivi par un spécialiste en gynécologie.

Quelles sont les causes des retards de règles ?

Avoir ses règles ou les menstruations fait partie du processus naturel du cycle reproducteur de la femme. Elles ont lieu quand l’endomètre se détache car l’ovule n’a pas été fécondé. A ce moment-là, le sang et les restes de tissus sont expulsés depuis l’intérieur de la matrice jusqu’à l’extérieur en passant par le vagin.

Il existe trois raisons pour lesquelles les retards de règles peuvent survenir : physiologiques, anatomiques et pathologiques. Tout d’abord, les retards physiologiques sont le produit de la grossesse, de l’allaitement ou de la ménopause.

D’autre part, les causes anatomiques sont en lien avec des malformations génétiques ou innées. Comme, par exemple, l’agénésie du vagin, un hymen non perforé ou des altérations chromosomiques, parmi d’autres.

Enfin, la raison pathologique est encore plus fréquente que l’aménorrhée due à la grossesse ou l’allaitement. Les causes principales de cette absence de saignements sont les suivantes.

Causes pathologiques des retards de règles

Syndrome des ovaires polykystiques

Cette pathologie, qui affecte le système endocrinien, est l’une des causes des retards de règles chez les femmes. Elle est générée par l’apparition de plusieurs kystes ainsi que des niveaux élevés d’androgènes.

Les retards de règles durant un cycle ne sont pas une conséquence exclusive de la grossesse.

Altération de l’hypophyse

Les altérations de l’hypophyse, telles que les tumeurs bénignes, provoquent des aménorrhées ou des changements dans les quantités de sang.

Problèmes dans l’hypothalamus

Les complications dans l’hypothalamus sont liés aux niveaux d’œstrogènes et de gestagènes. Dans cette ligne, il existe les altérations qui se réfèrent généralement au stress, aux changements dans l’alimentation ou à l’exercice extrême.

Toutefois, ce ne sont pas les seules conditions possibles. Les regards de règles dus aux problèmes dans l’hypothalamus apparaissent à cause de :

  • Hydrocéphalies
  • Méningites
  • Hémorragies pendant l’accouchement
  • Anévrismes

Concernant les complications les plus courantes associées à l’aménorrhée, toujours en lien avec l’hypothalamus, nous trouvons :

  • Stress : lorsqu’une femme vit des situations d’angoisses, de douleur ou de stress intense, ses niveaux de CRH augmentent. Cela empêche l’apparition des fameuses gonadotrophines, et se traduit par une modification qui bloque le cycle menstruel.
  • Changements dans l’alimentation : l’obésité et la dénutrition génèrent tous les deux des bouleversements hormonaux radicaux qui entraînent un retard de règles.
  • Exercice extrême : il engendre des retards menstruels car il altère la prolactine, la testostérone et l’hormone de la croissance.

Administration de pilules contraceptives

Par ailleurs, les femmes qui prennent la pilule du lendemain présentent des modifications dans leurs cycles menstruels. Celles-ci peuvent durer deux ou trois mois.

De plus, la même chose se produit avec les contraceptifs sous forme d’implant. Une fois qu’ils sont retirés de l’organisme, il faut un certain temps pour que le corps retrouve son état normal.

Consommation d’antiacides

Il a été démontré que les femmes qui consomment des antiacides régulièrement ou pendant une longue période pour protéger les muqueuses de l’estomac présentent des aménorrhées temporaires.

« Bien que les retards de règles ne représentent pas un problème de santé grave, cela devrait être suivi par un spécialiste en gynécologie »

Infections vaginales

Les infections vaginales générées par le champignon candida albicans peuvent provoquer des retards de règles d’une semaine ou même d’un mois. Une fois que le champignon a été éradiqué par le traitement, la périodicité des saignements se rétablit.

Les retards de règles se traitent de manière efficace grâce à une évaluation rapide du spécialiste en gynécologie.

Symptômes qui accompagnent les retards de règles

Comme nous l’avons mentionné auparavant, l’absence des cycles normaux dans l’organisme féminin peut s’accompagner d’autres symptômes plutôt gênants. Les plus importants sont :

  • Acné
  • Maux de tête
  • Changements de poids ou sensation de ballonnement
  • Taches brunes sur la peau du visage
  • Présences de poils sur le visage
  • Production excessive de graisse sur le cuir chevelu ou le visage

Les retards de règles se traitent de manière efficace grâce à une évaluation rapide du spécialiste en gynécologie. N’hésitez donc pas à prendre rendez-vous si vous traversez cette situation.