Pourquoi mon enfant refuse-t-il les câlins?

Il existe différentes raisons pour lesquelles un enfant refuse les câlins. Pourquoi les petits peuvent-ils refuser l'affection? etc...
Pourquoi mon enfant refuse-t-il les câlins?
Maria Fátima Seppi Vinuales

Rédigé et vérifié par la psychologue Maria Fátima Seppi Vinuales.

Dernière mise à jour : 28 décembre, 2022

Je m’approche, mais il me repousse. Il lève son bras comme une barrière et s’éloigne de mon visage si j’essaie de l’embrasser. Pourquoi mon enfant refuse-t-il les câlins? C’est une situation fréquente dans de nombreuses familles. Il y a différentes raisons à cette attitude. Certaines sont liées au tempérament, tandis que d’autres sont plus situationnelles. Voici quelques réponses possibles.

Pourquoi mon enfant refuse-t-il les câlins?

Tout d’abord, il convient de noter qu’il n’y a pas de réponses fermées au fait qu’un enfant rejette le contact physique. Les choix couvrent un large éventail de réponses, de sa propre personnalité au type de parentalité qu’il reçoit. Ainsi, il existe différentes raisons pour lesquelles un enfant peut rejeter les démonstrations physiques d’affection. Examinons-en quelques-unes.

Style affectueux différent

Les êtres humains présentent différentes façons d’exprimer ce qu’ils ressentent pour les autres. Certaines personnes préfèrent le contact physique, tandis que d’autres peuvent le trouver inconfortable. Il s’agit de valider le langage d’affection et d’autonomie de l’enfant plutôt que de le forcer à faire quelque chose qu’il ne veut pas.

Un moment inopportun

Souvent, nous recherchons de l’affection lorsque les enfants réalisent une activité. Par exemple, lorsqu’ils jouent avec des amis, étudient ou même se reposent. En ce sens, de nombreux adultes le considèrent comme une affaire personnelle. Cependant, cela vaut la peine de faire une petite autocritique et de se demander si nous interromprions une autre personne dans son activité professionnelle pour l’approcher et l’embrasser. La réponse est sûrement non. C’est la même chose avec les plus petits. S’ils sont dans une activité, respectons ce temps et cet espace.

Un papa qui embrasse son bébé.

Personnalité

Dans certains cas, c’est aussi une question de personnalité. Certains enfants sont plus réservés et distants, tandis que d’autres sont plus timides ou ont honte. Ce n’est pas un événement ponctuel qui s’est produit, mais simplement que c’était toujours comme ça. Dans ces cas, il est important de mesurer avec eux quel est leur seuil de confort puis de le respecter.

Stade évolutif

L’étape évolutive que traverse l’enfant est également un aspect à considérer. Il y a des moments où ils testent leur autonomie et leur identité individuelle. Commencer à prendre ses propres décisions ou choisir est une façon de montrer qu’il grandit et qu’il est différent de ses parents. Il s’agit d’une situation temporaire et, en tant qu’adultes, nous pouvons leur apprendre qu’être affectueux et indépendant n’est pas quelque chose d’exclusif.

Mon enfant refuse les câlins: Un contexte particulier

Si nous remarquons que notre enfant a changé de comportement, peut-être devrions-nous nous demander pourquoi. Par exemple, il peut rejeter notre affection parce que nous attirons son attention sur quelque chose et qu’il ne sait pas comment gérer cette émotion. Aussi, des changements à la maison peuvent avoir une influence, comme l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur.

Respecter la vie privée et la décision de l’enfant

Certaines idées fausses sur les démonstrations d’affection méritent une mention distincte. Surtout, parce que ce sont des messages qui circulent dans la société. Par exemple, beaucoup de parents s’inquiètent que leur enfant ne soit pas affectueux et croient que cela va endommager le lien d’attachement. Il est important de noter que le contact est un ingrédient important pour établir ce lien, mais ce n’est pas le seul.

À son tour, il est très important de considérer que, sous aucun point de vue, nous ne devons faire pression ou forcer l’enfant à montrer de l’affection s’il ne le veut pas.

Une mère qui embrasse son enfant.

Éviter le chantage

Par ailleurs, nous devons éviter le chantage pour les amener à nous faire la bise. Plusieurs fois, nous leur disons ” si tu me fais un bisou, je t’achèterai quelque chose de savoureux “, ” si tu ne m’embrasses pas maintenant, ne me demande pas de t’emmener faire un tour plus tard “.

Bien que le contact physique soit important et soit une forme de communication, ce n’est peut-être pas celle choisie par les enfants pour montrer leur intérêt. Ici, l’important est de leur apprendre à exprimer leurs émotions et leurs sentiments de la manière qu’ils préfèrent. C’est aussi une façon de signaler et de poser des limites.

Mon enfant refuse les câlins: Réfléchir à nos propres comportements

S’interroger sur le comportement de nos enfants est l’occasion de s’observer dans le miroir. Parfois, il vaut la peine de réfléchir à notre propre style affectif. Si nous ne sommes pas des adultes bienveillants, il est possible que nos enfants n’aient pas non plus de références à imiter. Ou, si notre style parental est plus rigide et distant, il est également logique que les enfants se moulent dans ce mode.

Enfin, si chez nous les manifestations d’affection et d’émotions ne sont pas fréquentes ou présentent une connotation négative, il est possible que les petits intériorisent ces messages. Par exemple, dans notre société, les préjugés sexistes sont encore fréquents. Ils sont présents dans des phrases telles que “les garçons sont impolis” ou “les filles sont plus affectueuses que les garçons”. Sans aucun doute, le comportement de l’enfant est influencé par ce qu’il vit et observe dans son environnement.

Cela pourrait vous intéresser ...
Rivalité et affection entre frères et soeurs
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Rivalité et affection entre frères et soeurs

La rivalité et l'affection entre frères et soeurs est une question familiale qui préoccupe tout particulièrement les parents.



  • LÓPEZ CASSÀ, È., (2005). La educación emocional en la educación infantil. Revista Interuniversitaria de Formación del Profesorado, 19(3),153-167.[fecha de Consulta 1 de Diciembre de 2022]. ISSN: 0213-8646. Recuperado de: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=27411927009
  • Garrido-Rojas, L., (2006). Apego, emoción y regulación emocional. Implicaciones para lasalud. Revista Latinoamericana de Psicología, 38(3),493-507.[fecha de Consulta 2 de Diciembre de 2022]. ISSN: 0120-0534. Recuperado de: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=80538304

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.