Pourquoi mon bébé se réveille-t-il en criant ou en pleurant ?

Les bébés peuvent se réveiller en pleurant pour diverses raisons physiques ou émotionnelles. Découvrir ce qui arrive à votre bout de chou vous permettra de l'aider au mieux.
Pourquoi mon bébé se réveille-t-il en criant ou en pleurant ?

Dernière mise à jour : 21 novembre, 2022

Le cri d’un enfant est le son le plus douloureux pour une mère et celui qui provoque le plus d’angoisse et d’inquiétude. Surtout pendant ses premières années de vie, lorsque le petit ne peut pas communiquer, l’entendre pleurer et contempler son malaise peut provoquer une grande inquiétude, ne sachant comment le réconforter. Si votre bébé se réveille en criant et en pleurant fréquemment pendant la nuit, voici les éventuelles causes.

Vous devez garder à l’esprit qu’en pleurant, votre enfant communique avec vous. Il vous alerte qu’il a des besoins à combler ou demande votre soutien pour l’aider à se réguler, puisqu’il ne peut pas le faire seul. Le plus important dans ces situations est de rester calme et de s’adresser à votre bébé avec amour et sérénité. Élever la voix, se mettre en colère ou être désespéré ne fera qu’augmenter la détresse de l’enfant. Comprendre ce qui se passe vous aidera à agir correctement.

Découvrez pourquoi votre bébé se réveille en criant et en pleurant

L’une des principales raisons pour lesquelles un bébé se réveille en criant et en pleurant est l’absence de ses figures d’attachement. Nous ne pouvons pas oublier qu’un enfant est un être vulnérable et dépendant qui a besoin des adultes pour survivre. Vous savez qu’il est chez lui et en sécurité, mais pour son cerveau primitif, le danger est imminent.

Il a besoin de votre présence

Se réveiller et se retrouver seul dans le noir peut être terrifiant pour votre petit. Pour cette raison, le mécanisme le plus naturel est de recourir aux pleurs pour avertir ses protecteurs. De plus, vers l’âge de huit mois, les bébés éprouvent ce qu’on appelle l’anxiété de séparation.

Une maman qui apaise son bébé en pleurs.

Il se sent mal à l’aise et frustré

Les bébés ont une série de besoins qui doivent être satisfaits. L’alimentation, l’hygiène et le confort sont des aspects fondamentaux pour que le nourrisson puisse se sentir à l’aise et s’endormir. Si votre enfant a faim, a une couche mouillée ou a chaud ou froid, il sera mal à l’aise et aura besoin de vous pour le résoudre. Gardez à l’esprit que certains enfants sont beaucoup plus sensibles à ces sensations que d’autres et peuvent nécessiter des soins plus fréquents.

Il en va de même si le bébé est malade ou que la dentition commence. La douleur, la fièvre, la toux ou les coliques sont des situations inconfortables avec lesquelles le petit ne sait pas comment faire. Votre présence et votre soutien sont donc essentiels pour le réconforter et l’aider à se sentir mieux.

Il ne parvient pas à s’endormir

Votre enfant peut se réveiller en criant et en pleurant parce qu’il n’arrive pas à se rendormir. Le repos des bébés est léger et les réveils sont fréquents. Un bruit, une sensation inconfortable ou un changement de phase de sommeil sont quelques-unes des raisons qui les amènent à se réveiller. Dans ce cas, le bébé est fatigué, mais n’a pas encore appris à se rendormir tout seul. Par conséquent, pleurer est une expression de frustration et un appel à l’aide.

Les terreurs nocturnes

Enfin, si votre bébé se réveille en criant et en pleurant ou s’il est agité et très nerveux, il se peut qu’il traverse un épisode de terreurs nocturnes. Il s’agit d’une parasomnie courante chez les enfants. Mais elle peut déjà apparaître chez les bébés entre 12 et 18 mois.

Lorsque cela se produit, l’enfant éprouve une peur très intense. Il crie, pleure et s’agite. L’épisode dure généralement de quelques secondes à quelques minutes et le nourrisson, bien qu’il semble éveillé, ne l’est pas vraiment. Par conséquent, il ne faut pas le réveiller, sinon il se retrouvera très confus.

Plus tard, vers l’âge de trois ans, des cauchemars peuvent également apparaître. Dans ce cas, l’enfant se réveille et est capable de se souvenir de ce qu’il a rêvé.

Un bébé qui pleure à côté de sa maman au lit;

Que faire si votre bébé se réveille en criant et en pleurant ?

Maintenant que vous connaissez certaines des causes les plus courantes pour lesquelles votre bébé peut se réveiller en pleurant, il vous sera plus facile de le comprendre et de l’aider. Cependant, nous vous proposons quelques conseils qui peuvent être utiles :

  • Assurez-vous que ses besoins sont satisfaits. Parfois, nourrir le bébé, changer sa couche ou le couvrir d’une couverture suffit à augmenter son confort, à le calmer et à favoriser son sommeil.
  • Consultez le médecin. S’il y a un problème de santé, il est important que vous consultiez votre pédiatre. Cependant, les massages des gencives ou les jouets de dentition réfrigérés peuvent, par exemple, aider les dents à sortir. De la même manière, vos câlins, vos paroles et vos roucoulements peuvent aider votre bébé à se sentir mieux et à faire face à l’inconfort.
  • Dormez près du bébé. Pour les enfants, dormir près de leurs parents est extrêmement rassurant. Ainsi, sentir leur présence les aide à se rendormir après un réveil. Le co-dodo peut être une bonne option, même si cela dépend de chaque enfant et de chaque famille. Dans tous les cas, répondez à l’appel de votre bébé lorsqu’il ressent l’angoisse de la solitude.
  • Rapprochez-vous de votre tout-petit. Les bébés bougent et font parfois du bruit pendant leur sommeil. Si vous attendez quelques secondes, ils peuvent se rendormir paisiblement. Mais, au cas où cela n’arriverait pas et que les pleurs continueraient, rapprochez-vous de votre petit, caressez-le, parlez-lui ou chantez-lui doucement. Faites-lui sentir que vous êtes là. Laisser un enfant pleurer sans surveillance peut causer une grande anxiété.

Votre bébé se réveille en pleurant: patience…

Enfin, durant les premières années de la vie d’un bébé, les réveils en pleurs peuvent être fréquents. Au fur et à mesure que l’enfant mûrit sur le plan cognitif, acquiert plus d’indépendance et apprend à se réguler, il aura moins besoin de votre soutien constant et de votre présence. Pour l’instant, prenez soin de lui avec soin afin qu’il grandisse en se sentant aimé et protégé. Et, bien sûr, répondez à ses appels. Cela vous évitera bien des souffrances présentes et futures.

Cela pourrait vous intéresser ...
Reconnaître les différents types de pleurs des bébés
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Reconnaître les différents types de pleurs des bébés

Saviez-vous que les pleurs de votre bébé varient en fonction de ce qu'ils veulent ? Apprenez à faire la différence avec l'aide de cet article !



  • Middlemiss, W., Granger, D. A., Goldberg, W. A., & Nathans, L. (2012). Asynchrony of mother–infant hypothalamic–pituitary–adrenal axis activity following extinction of infant crying responses induced during the transition to sleep. Early human development88(4), 227-232.
  • Bilbao, Á. (2017). Todos a la cama: Cómo ayudar a tu bebé a dormir con amor y confianza. Plataforma.
  • Zamora, T., Pin, G., & Dueñas, L. (2014). El Papel de la matrona en la higiene del sueño del futuro bebé. Introducción al sueño y claves principales en la prevención de riesgos durante el sueño del bebé. Matronas Profesion, 2014, vol. 15, num. 1, p. 28-31.