Pourquoi les enfants font-ils des bêtises ?

Les bêtises que font les petits peuvent être de véritables sources d'apprentissage. Apprenez-en plus à ce sujet.
Pourquoi les enfants font-ils des bêtises ?

Dernière mise à jour : 12 avril, 2022

Presque toutes les familles ont un arsenal de bêtises de leurs enfants en stock : se couper les cheveux, jeter de l’eau sur le sol pour pouvoir glisser dessus ou se maquiller le visage, parmi tant d’autres. Parfois, les parents ne savent pas s’ils doivent rire et célébrer ces méfaits ou les réprimander.

Cependant, les farces que font les enfants ne sont pas toujours mauvaises et sont même souvent positives. Voyons alors quand intervenir et comment.

Que signifient les bêtises des enfants ?

Les bêtises que font les enfants, tant qu’elles n’impliquent pas de se faire du mal ou de faire du mal aux autres, les aident à expérimenter, à savoir de quoi ils sont capables, à explorer le monde et à être curieux. Elles constituent un moyen d’apprendre « en essayant et en faisant des erreurs », de faire émerger leur créativité et leur imagination et de développer progressivement leur autonomie.

Les bêtises font aussi partie de ces anecdotes qu’ils raconteront encore et encore. De plus, elles leur permettent de socialiser avec des frères et sœurs ou des amis.

En général, elles sont inoffensives et sans conséquences plus importantes que de devoir ranger, nettoyer ou jeter quelque chose. Par conséquent, il n’y a pas lieu de s’alarmer.

les sœurs peignent dessiner le mur avec de la peinture
Les farces et bêtises font partie du développement des enfants. Elles requièrent beaucoup de patience et un accompagnement adéquat de la part des adultes.

Et les limites dans tout cela ?

Les bêtises, oui, et les limites aussi. En d’autres termes, nous comprenons que les bêtises ont une composante éducative, mais des limites sont également nécessaires. Ces dernières impliquent le respect des droits d’autrui et le respect des règles fixées par les adultes, censées être bonnes pour les enfants.

Entre bêtises et limites, les enfants apprennent que leurs actes ont des conséquences. D’où l’importance d’être attentif pour intervenir à temps. Dans ce cas, il s’agit de parler calmement et de leur expliquer pourquoi il n’est pas bon pour eux de répéter ce comportement. Ils doivent apprendre que quelqu’un peut se sentir mal, qu’on peut blesser ou qu’il n’est pas juste de toucher ou de casser la propriété d’autrui, entre autres.

L’important est de rester patient, de ne pas crier, et encore moins de recourir à la violence physique. L’objectif est qu’ils puissent comprendre ce qu’est un comportement positif et qu’ils puissent s’autoréguler à l’avenir. Les limites sont positives car ils apprendront aussi à se faire respecter et empêcheront les autres d’outrepasser leurs droits.

Lorsque nous fixons des limites, il est essentiel que nous soyons clairs et cohérents. Nous ne pouvons pas rejeter aujourd’hui un comportement que nous célébrerons demain ou vice versa. Cela envoie des messages contradictoires et les enfants ne comprennent pas bien ce qu’il faut faire.

Quand devriez-vous être alarmé par les bêtises que font les enfants ?

Nous devons être vigilants et agir en conséquence lorsque l’un des comportements suivants se manifeste :

  • Lorsque l’enfant maintient un comportement permanent d’opposition aux règles.
  • S’il franchit toutes sortes de limites avec une attitude de défi.
  • Lorsque ses bêtises deviennent une source de danger pour lui-même ou pour les autres.
  • Quand c’est toujours la même bêtise, répétée encore et encore.

Dans ces cas, il s’agit de chercher à comprendre ce qu’il y a au-delà de cette action désobéissante, c’est-à-dire ce que le petit essaie de nous dire à travers elle.

Recommandations à propos des bêtises des enfants

Voici quelques idées à garder à l’esprit lorsqu’il s’agit de bêtises d’enfants :

  • Acceptez qu’ils sont des enfants et qu’ils vont commettre des bêtises. Il est important de reconnaître qu’ils ne cessent pas d’être « gentils ou bien élevés » simplement parce qu’ils font des bêtises. Tous les petits le font et c’est quelque chose à prévoir au cours de leur croissance.
  • En lien avec le point précédent, il est possible d’anticiper et d’être prudent, notamment pour éviter de prendre des risques. On ne pourra pas toujours les avoir à l’œil mais comme on sait qu’ils peuvent commettre des bêtises à tout moment, mieux vaut ne pas laisser d’éléments dangereux à leur portée, comme des couteaux, des ciseaux ou des produits pouvant les intoxiquer, entre autres.
  • Choisir les batailles à livrer. Tous les comportements ne peuvent pas être interdits, car cela impliquerait un enfant calme et soumis. De plus, si tout se résume à « non » et « non, arrêtez », ils ne seront pas en mesure de comprendre quelles règles peuvent être enfreintes et lesquelles ne peuvent pas l’être.
  • Mettez à leur disposition divers objets et jouets. De cette façon, nous pouvons également avoir un cadre contrôlé pour qu’ils puissent expérimenter, tout en étant en sécurité. Ainsi, nous pouvons les laisser s’amuser librement tout en étant nous-mêmes tranquilles.
fille assise sur le sol de la cuisine avec des restes de biscuits
Les facéties des enfants peuvent être la conséquence de la recherche d’autonomie. Elles ne doivent jamais être considérés comme un acte de cruauté de leur part.

Les enfants doivent être des enfants

Souvent, dans le but de prendre soin de leurs enfants et de les éduquer, les parents finissent par développer – pas toujours consciemment – une liste d’interdictions qui ne sont pas nécessaires, comme se tacher, expérimenter ou se salir, entre autres.

Il est important que les parents sachent que les enfants sont là pour « chambouler nos vies ». Parfois, l’obsession de l’ordre est soudainement remplacée par un salon avec des coussins au sol, tout comme un nettoyage minutieux et constant peut être remplacé par un mur plein de mains colorées.

Lorsqu’ils deviennent parents, il est crucial que les adultes sachent que les enfants sont là pour briser des moules et qu’il est sain pour eux de le faire. Ils ne le font pas exprès, loin de là, mais les bêtises sont source d’apprentissage et sont le moteur de l’enfance.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les 10 meilleures blagues pour enfants
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Les 10 meilleures blagues pour enfants

Les petits sont une source inépuisable de rire et d'amusement. Pour cette raison, nous avons sélectionné une série des meilleures blagues pour enfa...



  • Barzallo, P. (2019). POR QUÉ LOS NIÑOS SON TRAVIESOS. ATENEO, 18(2), 54-60. Recuperado a partir de https://www.colegiomedicosazuay.ec/ojs/index.php/ateneo/article/view/48

    Pérez, M. R. (2015). Tratamiento cognitivo-conductual de conductas disruptivas en un niño con TDAH y trastorno negativista desafiante. Revista de Psicología Clínica con niños y adolescentes, 2(1), 45-54.

    Nardi Rodríguez, Ainara (2014). Un caso de desobediencia infantil en el contexto de los nuevos modelos familiares. Revista de Psicología Clínica con Niños y Adolescentes, 1(2),165-171.[fecha de Consulta 17 de Enero de 2022]. ISSN: . Disponible en: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=477147184008