Pourquoi faut-il fermer les écoles et les universités pour freiner le coronavirus ?

Nous faisons face à une crise sanitaire à cause du coronavirus, aussi connu sous le nom de COVID-19. Pourquoi donc faut-il fermer les centres scolaires ?
 

Nous savons presque tous ce qu’est le coronavirus, puisqu’en ce moment, on en entend parler partout. Or, dans certains cas, un tel contexte peut aussi causer de la peur et de la confusion. Jamais un virus n’a eu un tel impact au niveau social et économique. Nous sommes à mi-chemin d’une pandémie : celle du nouveau coronavirus SARS-CoV-2.

Ce n’est pas la première fois qu’à un niveau mondial se produit une épidémie virale (souvenons-nous par exemple du virus Ebola ou de la grippe aviaire). Néanmoins, le nombre de morts causées par le coronavirus, ou COVID-19, ne cesse d’augmenter, surtout chez les personnes d’un âge avancé et souffrant d’autres problèmes de santé associés. Le bilan ne cesse de s’alourdir, et la peur sociale est évidente.

Jusqu’à quand ?

On ne sait pas vraiment jusqu’à quand le virus peut évoluer ni s’il est temporaire ou s’il mutera pour se transformer en un autre virus plus agressif qu’il ne l’est déjà. Nombreux sont ceux qui veulent suivre les informations en temps réel.

Certains experts soulignent que le soleil et la chaleur réduiraient l’agressivité du virus ; en effet, face à des températures élevées, le virus semble avoir du mal à se reproduire.

Que faut-il savoir sur le coronavirus ?

Certaines personnes seront infectées, d’autres présenteront des symptômes, et d’autres encore seront asymptomatiques. La bonne nouvelle, c’est que souffrir du virus et le vaincre pourrait donner lieu à une immunité dans le cas d’une nouvelle exposition, même si les recherches à ce sujet sont encore en cours.

Mise à l’écart sociale pour arrêter le coronavirus

Les autorités sanitaires recommandent la mise à l’écart sociale afin de réduire le risque de contagion et ainsi empêcher que les infections ne se produisent de manière massive. Si contagions il y a, mieux vaut qu’elles aient lieu de manière progressive afin de ne pas bloquer les services de santé, lesquels commencent déjà à se rendre compte des ravages qu’est en train de causer la pandémie.

Les patients gravement atteints devront être médicalement traités de la manière la plus efficace possible. Les autres devront également être traités, mais depuis leur domicile. Ainsi, les services sanitaires, et surtout les services d’urgence, ne seront pas surchargés. Moins l’interaction entre les gens sera grande et plus l’éloignement entre les groupes sera important, moindre sera le risque.

Pour réduire la mobilité des gens et éviter les rassemblements afin d’éviter la propagation du virus, l’Italie et la Chine ont fermé leurs frontières. Certaines régions de France ont également fermé tous les centres scolaires ainsi que les universités (de même que les centres de formation et autres structures similaires).

 

Centres scolaires fermés face à la peur du coronavirus

Cette décision de fermer les centres scolaires face à la peur du coronavirus réduit la mobilité des parents et d’autres membres de la famille vers les écoles. Cela évitera ainsi le contact entre les gens, et donc de possibles contagions.

De la même manière que les centres scolaires ont été fermé, les rassemblements de masse telles que les spectacles, les compétitions sportives ou les conférences ont aussi été annulés. Il existe également une réduction, et dans certains cas la suspension, de la circulation de transports publics. D’autre part, il est conseillé d’annuler les réunions de plus de 10 personnes dans des espaces fermés.

Les instructions sanitaires à adopter pour prévenir le coronavirus

Le risque chez les personnes d’un âge avancé

Même si le coronavirus ressemble à un rhume ou à une grippe, il y a une part de la population chez qui il peut dériver vers une pneumonie grave et ainsi engager le pronostic vital. Ce risque est présent chez les :

  • Personnes âgées
  • Personnes touchées par des maladies chroniques
  • Malades du cancer
  • Patients qui suivent un traitement immunosuppresseur
  • Femmes enceintes
 

Il est important que chacun, au niveau individuel, y mette du sien pour faciliter les choses au niveau global. Les entreprises doivent permettre le télétravail ou les horaires échelonnés afin d’éviter les rassemblements de personnes. Ainsi, on minimise l’exposition et l’interaction des uns avec les autres.

Si vous présentez les symptômes de la grippe, n’allez pas travailler et restez chez vous pour ne pas contaminer d’autres personnes. Parlez-en à votre médecin. En cas de diagnostic du SARS-CoV-2 chez une personne, cette dernière devra rester à son domicile et prévenir immédiatement son employeur et ses proches.

De plus, il est très important de ne pas alarmer les enfants, de ne pas céder à la panique et de suivre les instructions sanitaires données par les professionnels, consistant par exemple à bien se laver les mains et à tousser dans son coude.