Noyade chez les enfants : comment agir ?

30 octobre, 2020
On estime que la noyade est la deuxième cause de mort chez les enfants dans les pays développés. Dans cet article, nous abordons les manières de réagir face à un accident de ce type.

Pendant l’été, la noyade chez les enfants devient une peur présente chez pratiquement tous les parents. Chaque jour, les enfants se baignent sur les plages et dans les piscines.

Même si la plupart du temps ils sont sous la surveillance d’un adulte, un instant ou une mégarde peut être suffisant pour que l’accident se produise. On estime que la noyade chez les enfants est la deuxième cause de mort dans les pays développés.

Dans ces cas, il est primordial de rester le plus calme possible et d’agir vite et efficacement. Pour ce faire, connaître la procédure à suivre peut aider à agir de façon plus mécanique sans perdre son sang-froid. Nous vous expliquons donc comment faire face à la noyade chez les enfants.

Qu’est-ce que la noyade ou l’étouffement ?

L’étouffement se définit comme l’incapacité totale à respirer. Autrement dit, à faire rentrer l’air dans les poumons. Bien qu’il puisse être dû à plusieurs raisons, nous nous concentrons aujourd’hui sur l’étouffement résultant de la noyade.

C’est donc l’eau qui occupe les voies respiratoires sans laisser d’espace pour l’entrée de l’air. Lorsque cela survient, l’organisme dans son ensemble cesse de recevoir de l’oxygène. Par conséquent, la personne perd conscience rapidement.

Trois enfants dans une piscine.

Lisez également : Règles de sécurité pour emmener les enfants à la piscine

A quel moment se produit la noyade chez les enfants?

La plupart du temps, il n’est pas nécessaire que les enfants passent beaucoup de temps sans surveillance pour que ce genre de situations surviennent. Il suffit effectivement de quelques secondes pour que les petits perdent leur stabilité dans l’eau ou glissent et tombent.

De plus, il n’est pas non plus nécessaire que l’eau soit très profonde. On estime qu’une profondeur d’environ 30 cm est suffisante pour que la noyade soit malheureusement possible.

Par conséquent, l’essentiel pour prévenir cet accident est de ne jamais cesser de surveiller les enfants quand ils sont dans l’eau ou proche de l’eau. De plus, nous devons rester au plus près d’eux et les avoir toujours à portée de vue. Ainsi, l’action sera plus rapide à la moindre situation étrange.

Comment réagir en cas de noyade chez les enfants ?

Le plus important est la rapidité avec laquelle nous agissons. Par conséquent, dès que nous constatons un comportement étrange chez l’enfant dans l’eau, il est fondamental d’aller voir ce qui se passe. Souvent, les enfants n’émettent pas de signal. Ils réalisent généralement des mouvements pour tenter de sortir la tête de l’eau, sans succès, et finissent pas s’épuiser.

Première étape

Si nous apercevons un enfant se noyer, la première chose à faire est de demander de l’aide pour le sortir de l’eau le plus vite possible sans nous mettre en danger. Dans le cas des piscines et des sites surveillés, il faut demander l’aide du secouriste qui connaîtra mieux le protocole d’intervention.

Deuxième étape

Une fois que l’enfant est sorti de l’eau, il faut le placer dans un endroit sûr. Puis nous devons vérifier s’il est conscient. Pour ce faire, nous devons observer s’il réagit aux stimuli. Nous pouvons l’appeler, lui donner des petits coups, voire même le secouer doucement et observer sa réaction.

Dans tous les cas, il est indispensable d’avertir les services d’urgence afin qu’ils réalisent un examen plus approfondi et vérifient que tout est correct. Deux choses peuvent alors se produire :

  • L’enfant réagit aux stimulus, ce qui signifie qu’il est conscient. Dans ce cas, il faut le placer dans la position latérale de sécuritéCela permet, en cas de vomissement ou d’expulsion de l’eau, d’éviter que l’enfant s’étouffe sur le dos. Par ailleurs, il est conseillé de retirer les vêtements mouillés et de le couvrir afin d’éviter les risques d’hypothermie.
  • L’enfant ne réagit pas aux stimulus. Son niveau de conscience est faible ou nul. Si l’enfant est inconscient, nous devons rapidement vérifier s’il respire ou non. Pour cela, il faut approcher notre visage de son nez et observer les mouvements de respiration de son thorax. S’il respire, il est fondamental d’agir alors comme s’il était conscient et le placer dans la position latérale de sécurité. Puis, surveiller qu’il soit en sécurité jusqu’à l’arrivée des services d’urgence.

Découvrez aussi : Quatre faits curieux sur la respiration des bébés

Un garçon qui joue dans le sable à la plage.

Troisième étape

Au cas où l’enfant est inconscient et ne respire pas, la troisième étape consiste à effectuer une RCP (manœuvre de réanimation cardiopulmonaire). Pour la réaliser correctement, nous devons suivre les étapes suivantes:

  1. Placer l’enfant sur le dos sur une surface ferme et sûre.
  2. Ouvrir les voies respiratoires. Cela consiste à prendre le front de l’enfant puis l’étendre vers l’arrière afin que l’air puisse entrer dans les poumons.
  3. Réaliser ensuite 5 respirations. Il faut introduire de l’air dans les poumons de l’enfant. Pour cela, il faut couvrir toute sa bouche et son nez avec notre bouche puis souffler 5 fois profondément dedans.
  4. Faire des compressions thoraciques pendant une minute. Ces dernières doivent se réaliser au milieu de la poitrine entre les deux tétons. Elles doivent être suffisamment énergiques afin que le coeur puisse pomper le sang.
  5. Une fois les respirations de sauvetage et la minute de compressions, il faut demander de l’aide aux services d’urgence si nous sommes seul. S’il y a du monde autour de nous, ils devraient déjà avoir avertit les urgences.
  6. Enfin, il ne faut pas s’arrêter d’alterner avec les compressions et les respirations. Nous réalisons alors 30 compressions puis nous alternons avec deux respirations. Et ce jusqu’à l’arrivée des secours. Ou jusqu’à ce que nous soyons complètement certain que l’enfant a commencé à respirer par lui-même.

Noyade chez les enfants, que faut-il retenir ?

Il s’agit d’une situation très risquée qui survient malheureusement souvent en été. En tant qu’adultes, nous devons donc surveiller en permanence les enfants à la plage ou à la piscine, et rester près d’eux.

En cas d’accident, il est essentiel de rester le plus calme possible, de demander de l’aide puis d’avertir les services d’urgence, et d’agir en suivant les étapes mentionnées ci-dessus.

  • Blasco Alonso, J., Moreno Pérez, D., Milano Manso, G., Calvo Macías, C., & Jurado Ortiz, A. (2005). Ahogamientos y casi ahogamientos en niños. Anales de Pediatría, 62(1), 20–24. https://medes.com/publication/15731
  • Rodríguez-Núñez, A., & Van De Voorde, P. (n.d.). Actualización de las recomendaciones internacionales de reanimación cardiopulmonar pediátrica (RCP): recomendaciones europeas de RCP pediátrica. Retrieved July 9, 2020, from https://www.researchgate.net/publication/319653211
  • Carrillo Álvarez, A., & López-Herce Cid, J. (2006). Conceptos y prevención de la parada cardiorrespiratoria en niños. In Anales de Pediatria (Vol. 65, Issue 2, pp. 140–146). Elsevier Doyma. https://doi.org/10.1016/s1695-4033(06)70166-7