Mon enfant touche ses parties génitales : comment dois-je réagir ?

La sexualité est encore un sujet tabou pour de nombreux parents et cela les laisse sans ressources pour faire face aux situations normales de l'enfance. Que faire lorsque l'enfant explore ses parties intimes ?
Mon enfant touche ses parties génitales : comment dois-je réagir ?

Dernière mise à jour : 12 mai, 2022

Même au XXIe siècle, la sexualité est un sujet que beaucoup de gens ont du mal à aborder. Certains parents évitent même d’aborder le sujet avec leurs jeunes enfants car ils soutiennent que, jusqu’à l’adolescence, parler de sexe n’a aucun sens. Mais il faut noter que la sexualité va bien plus loin qu’un acte et qu’elle commence à se développer dès la naissance.

Durant l’enfance, les enfants commencent à explorer leur corps, à reconnaître les sensations que produit le toucher. Ils découvrent leurs goûts et leurs besoins. Cela conduit de nombreux adultes à un vrai dilemme car ils ne savent pas comment réagir lorsque leurs enfants touchent leurs parties génitales.

Ce sujet n’est généralement pas abordé ouvertement et clairement car il est entouré d’ignorance et de divers mythes qui nous mettent mal à l’aise. Pour cette raison, les adultes ne réagissent pas toujours de manière saine et appropriée. Cependant, avec des informations, nous serons en mesure de réagir de manière constructive et d’avoir les ressources nécessaires pour différencier un comportement normal d’un autre qui ne le serait pas.

Continuez votre lecture !

Pourquoi les tout-petits touchent-ils leurs parties génitales ?

La masturbation, même pendant l’enfance, n’est rien d’autre que la stimulation des zones de notre corps qui nous procurent du plaisir ou zones érogènes. Au fur et à mesure que les enfants grandissent, ils commencent à découvrir et à explorer leur propre corps. Ainsi, ils peuvent développer une certaine prédilection pour toucher les parties qui leur sont les plus agréables, comme les parties génitales.

Ce type de comportement débute dans les premiers mois de la vie mais s’accentue au moment du retrait de la couche, puisque les organes génitaux sont plus accessibles. L’autostimulation à cet âge est tout à fait normale et il ne faut pas perdre de vue que les enfants ne sont pas conscients de ce qu’ils font ; ils ne lui donnent pas le même sens qu’un adulte. Par conséquent, l’enfant n’est pas en mesure de juger quand son comportement est approprié et quand il ne l’est pas. Il apprendra au fur et à mesure qu’il grandira.

À partir de 6 ans, les enfants doivent normalement être capables de comprendre qu’ils ne doivent pas se stimuler en public. Mais, pour cela, leurs parents doivent les avoir préalablement guidés.

Certains enfants continueront à se stimuler en privé et d’autres arrêteront pour différentes raisons. Même si on n’y pense pas, ces comportements exploratoires sont essentiels au développement normal des enfants. La manière dont cet apprentissage s’acquiert influencera l’estime de soi et la santé sexuelle de l’enfant à l’âge adulte.

mon enfant touche ses parties génitales
Les bébés explorent eux-mêmes leurs organes génitaux de manière spontanée et innée, car cet acte est essentiel au développement intégral des tout-petits.

Comment doit-on réagir face à ce comportement ?

Certains parents croient que ces comportements d’exploration des enfants sont mauvais, sales ou malsains, mais la réalité est qu’ils ne le sont pas. Au contraire, ils constituent un bienfait pour la santé et le bien-être des enfants, qui deviendront des adultes dans le futur.

En ce sens, l’éducation sexuelle joue un rôle clé et nous devons savoir comment réagir face à ces comportements qui font partie du développement et de l’apprentissage de tous. Voici quelques recommandations.

Rester calme 

Il ne faut pas oublier que l’exploration de soi est un comportement normal de l’enfant et constitue un apprentissage. Par conséquent, nous devons réagir naturellement et calmement, car ce n’est pas une mauvaise chose ou un danger pour lui.

De cette façon, nous l’empêcherons d’associer le sexe à quelque chose de négatif et, en plus, nos actions renforceront sa confiance afin qu’il puisse se tourner vers nous quand il en aura besoin.

Ne pas prêter beaucoup d’attention au fait que votre enfant touche ses parties génitales

Nous savons tous que les enfants aiment qu’on leur accorde toute notre attention. Par conséquent, ils peuvent parfois utiliser cet acte comme un moyen de se mettre en colère ou d’attirer l’attention des adultes.

Si l’enfant comprend qu’à chaque fois qu’il le fait, quelqu’un fait attention à lui ou le gronde, il peut le faire plus souvent.

Ne le grondez pas et ne le punissez pas

La punition n’est jamais le moyen le plus efficace de modifier un comportement. D’autres alternatives sont beaucoup plus efficaces, comme les distraire avec une autre activité ou leur expliquer que, même si leur comportement n’est pas mauvais, ils ne doivent pas le reproduire à cet endroit.

Si on gronde l’enfant, on va lui faire associer sa sexualité et son corps à des émotions négatives, comme la culpabilité ou la honte. À long terme, cela peut entraîner d’énormes dommages émotionnels.

Parlez naturellement de sexe avec votre enfant

Bien sûr, toujours progressivement et avec un langage adapté à son niveau de compréhension et à son âge, en lui donnant les informations qu’il demande ou en clarifiant les doutes qui surgissent (de ce qu’il entend ou voit à l’école).

Ne faites pas référence au sexe comme quelque chose de sale

Si nous devons expliquer à l’enfant pourquoi son comportement n’est pas approprié à ce moment ou à cet endroit, il est important que nous ne parlions pas de ses organes génitaux comme de quelque chose de sale. Si nous le faisons, nous le ferons se sentir coupable ou honteux de ce qu’il fait et cela ne sera pas positif pour son développement.

mère embrasse sa fille triste qui pleure sur le sol consolation
Parlez de sexualité à votre petit garçon ou votre petite fille et évitez de l’embarrasser ou de le blâmer pour ses actes.

Communiquer avec les enseignants et les autres membres de la famille

Si les enfants font ces comportements exploratoires en public ou dans des situations où nous ne sommes pas présents, il est important de parler avec l’enseignant ou avec les membres de la famille de la façon dont nous gérons ce problème. Il faut s’assurer que tous réagissent de manière naturelle et saine, sans embarrasser ni ridiculiser le petit.

Ne pas espionner

En tant que pères et mères, il est normal que nous voulions être au courant de tout ce que font nos enfants. Cependant, en grandissant, ils ont besoin d’espace et d’intimité. Partager des moments ensemble et communiquer ouvertement est une bonne chose, mais il ne faut pas essayer de le « surprendre » car il le remarquera et cela l’affectera.

À propos de la façon de réagir si votre enfant touche ses parties génitales

Vous savez maintenant comment vous devez réagir lorsque votre enfant touche ses organes génitaux. Il ne faut pas oublier que la sexualité commence dès les premiers mois de la vie et fait partie du développement normal de l’enfant.

Pour tout cela, une bonne éducation sexuelle est importante, au sein de laquelle le sexe n’est pas diabolisé et qui nous permet d’être qui nous sommes. Bien sûr, sans perdre de vue l’âge et le degré de compréhension des enfants.

Cela pourrait vous intéresser ...
4 questions que les enfants se posent sur la sexualité
Être parents
Lisez-le dans Être parents
4 questions que les enfants se posent sur la sexualité

Connaissez les questions que les enfants se posent sur la sexualité et quelles sont les réponses les plus appropriées, selon l'âge de vos enfants.