Mon enfant n'aime pas être touché : pourquoi ?

Si mon fils n'aime pas être touché, je dois comprendre pourquoi, le respecter et apprendre à lui témoigner de l'affection de différentes manières. Nous vous disons pourquoi.
Mon enfant n'aime pas être touché : pourquoi ?
Elena Sanz Martín

Rédigé et vérifié par la psychologue Elena Sanz Martín.

Dernière mise à jour : 07 novembre, 2022

Nous avons tous du mal à imaginer un enfant qui refuse le contact physique. Généralement, nous considérons les tout-petits comme des créatures tendres, aimantes et attachées qui ont besoin et apprécient les baisers, les câlins et les caresses de leurs parents. Mais ce n’est pas forcément le cas pour tous. Si mon enfant n’aime pas être touché, je dois explorer en profondeur quelles sont les causes possibles.

En premier lieu, il convient de rappeler qu’il ne s’agit généralement pas d’un problème grave. Ce sont les préférences personnelles de chaque enfant, ainsi que le moment évolutif qu’il traverse, qui détermineront sa propension à accepter ces expressions d’amour. Cependant, il est nécessaire de comprendre pourquoi cela arrive pour s’assurer que l’on offre à l’enfant ce dont il a besoin pour grandir et se développer sans privation affective.

Mon enfant n’aime pas que je le touche

La temporalité est l’un des points qui peut nous éclairer le plus sur cette situation. Autrement dit, votre enfant a-t-il toujours été réticent à accepter le contact physique ou est-ce seulement récemment ? Si vous n’avez jamais recherché ou apprécié particulièrement les expressions physiques d’affection, ce trait peut faire partie de son tempérament.

C’est une tendance innée et héréditaire avec laquelle nous sommes nés et qui n’est pas due à une erreur d’éducation des parents. Simplement, l’enfant est comme ça. À cet égard, il convient de rappeler que les langages amoureux de chaque personne sont différents. Et que chaque enfant peut avoir une manière unique d’exprimer et de recevoir l’amour qui ne doit pas nécessairement être des bisous et des câlins.

Une jeune fille qui refuse le câlin de sa maman.

Faire attention à l’étape évolutive dans laquelle il se trouve

Si un enfant qui était auparavant affectueux et attaché cesse de l’être, il convient d’analyser le stade de développement qu’il traverse en ce moment. Cela peut être un signe qu’il est en train de découvrir et de construire son identité individuelle. Il souhaite donc explorer et s’éloigner du contrôle des adultes dans une certaine mesure.

De plus, à mesure que les petits grandissent, leur monde interne devient plus complexe et des émotions auto- conscientes émergent. Cela peut les amener à être moins spontanés et plus pudiques. Parfois, cela signifie ne pas vouloir être touché. Cela peut arriver surtout s’ils sont en présence du groupe de pairs, car ils voudront montrer qu’ils sont “plus âgés”. Cependant, ce n’est pas une réaction inquiétante.

L’enfant n’a pas appris à recevoir des démonstrations physiques d’affection

Si mon enfant n’aime pas être touché, je dois aussi analyser si moi, en tant que parent, j’aurais pu avoir une certaine influence à cet égard. En effet, il existe des enfants qui ne sont tout simplement pas habitués au contact physique parce qu’ils ne l’ont pas reçu très souvent. Les adultes ont aussi leur propre langage de l’amour. Et certains parents ne sont pas enclins à caresser, embrasser ou toucher leurs enfants. Leur façon d’exprimer leur affection est différente, mais cela rend plus difficile pour les enfants de recevoir ensuite facilement de tels gestes physiques.

Causes émotionnelles

Par ailleurs, il est possible que ce comportement réponde à une difficulté émotionnelle que traverse l’enfant. Par exemple, la naissance récente d’un frère et la jalousie associée peuvent l’amener à se comporter ainsi. De même, s’il s’est senti blessé ou offensé par vos parents, ou s’il ne pense pas recevoir l’attention dont il a besoin, il peut utiliser cette attitude pour exprimer ce qu’il ne peut pas toujours mettre en mots. C’est sa façon de montrer un agacement, un désaccord ou une tristesse qu’il ne peut pas mieux gérer.

Une maman et sa jeune fille qui se tournent le dos sur un canapé.

Que puis-je faire si mon enfant n’aime pas être touché ?

Les mesures à prendre dépendront du cas spécifique et des raisons sous-jacentes du refus du contact physique. Cependant, voici quelques directives importantes à garder à l’esprit :

  • Respecter les émotions et les décisions de l’enfant. S’il ne veut pas être embrassé ou étreint, ne le forcez pas. Acceptez son refus et n’essayez pas de le manipuler, de le mettre mal à l’aise, de faire du chantage ou de le menacer, de lui retirer votre affection ou de vous mettre en colère contre lui. Ne le prenez pas personnellement et essayez de regarder de son point de vue.
  • Apprendre à exprimer son amour autrement. Qu’il s’agisse d’un moment de développement ponctuel ou d’une situation récurrente, rappelez-vous que vous pouvez montrer votre affection d’autres façons et ainsi vous assurer que votre enfant continue de se sentir aimé et soutenu. Les mots d’encouragement, de reconnaissance ou de temps de qualité sont de bonnes alternatives.
  • Aborder et résoudre les causes émotionnelles qui peuvent être liées. Si vous pensez que votre enfant refuse le contact physique parce qu’il se sent triste, en colère ou négligé, aidez-le à exprimer ce qui l’afflige, à le comprendre et à y mettre un nom. Bien sûr, faites ce qui est en votre pouvoir pour changer cette dynamique qui lui nuit.

Tous les enfants ont besoin d’être aimés

Enfin, il est courant que certains enfants ne veuillent parfois pas être touchés. Cela ne signifie pas qu’ils ont des problèmes de développement ou qu’ils n’ont pas besoin d’amour. Tous les enfants ont besoin de se sentir en sécurité, acceptés et aimés. Alors au lieu de les forcer à faire quelque chose qu’ils ne veulent pas ou qu’ils n’apprécient pas, il est préférable d’adapter notre comportement à leurs besoins.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’art de faire des câlins à son enfant
Être parents
Lisez-le dans Être parents
L’art de faire des câlins à son enfant

Faire des câlins à un enfant est une marque d'amour et de tendresse impérissable. Mais quelle est la différence entre le câliner et le gâter ?



  • Chapman, G., & Campbell, R. (2016). The 5 Love Languages of children: The Secret to loving children effectively. Moody Publishers.
  • Etxebarria, I. (2003). Las emociones autoconscientes: culpa, vergüenza y orgullo. EG Fernández-Abascal, MP Jiménez y MD Martín (Coor.). Motivación y emoción. La adaptación humana, 369-393.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.