Mon enfant est toujours en colère, que dois-je faire ?

Un enfant qui est toujours en colère n'est pas seulement malheureux. Il peut aussi connaître des difficultés sociales, scolaires et familiales. Découvrez comment l'aider.
Mon enfant est toujours en colère, que dois-je faire ?

Dernière mise à jour : 14 juillet, 2021

Si votre enfant est en colère, il risque d’être un peu susceptible, pointilleux ou offensé au moindre geste. De même, il prend généralement une attitude de « victime » face aux difficultés qui se présentent et a des difficultés à gérer ses émotions négatives.

Non seulement cela le rend malheureux, mais peut également affecter ses résultats scolaires, ses relations sociales et ses liens familiaux.

Dans cette situation, vous pouvez vous sentir désespéré, frustré ou coupable. Car la plupart du temps, il ne vous est pas facile de comprendre ce qui arrive à l’enfant ou d’identifier une bonne façon de l’aider. Cependant, il y a toujours quelque chose à faire. Voici quelques pistes.

Comprendre pourquoi votre enfant est toujours en colère

Lorsque les enfants sont excessivement irritables, de nombreux parents ont tendance à justifier leurs attitudes en attribuant tout au caractère ou à la personnalité de leur enfant.

Bien qu’il soit vrai que cela influence souvent, le fait d’être en colère et malheureux indique généralement qu’il existe un problème sous-jacent chez l’enfant.

La colère peut cacher d’autres émotions, telles que la tristesse, la peur, la culpabilité, la honte, la frustration ou l’insatisfaction. Aller à la racine de ces émotions est essentiel pour pouvoir aider l’enfant.

Ces émotions cachées peuvent provenir d’un événement stressant récent, de problèmes scolaires ou d’un style parental inapproprié. L’empathie et la compréhension sont les seuls moyens d’améliorer l’humeur de l’enfant.

Un garçon qui crie et exprime sa colère.

Comment agir si votre enfant est toujours en colère ?

En tant que parents, nous avons une grande influence sur nos enfants. En modifiant nos attitudes ou notre style parental, nous pouvons déclencher de nombreux changements souhaitables chez les enfants. Pour cette raison, il est très important que nous considérions nous-mêmes certains changements avant de les demander.

Renforcer son estime de soi

De nombreux enfants colériques, qui ont tendance à être facilement offensés, cachent en fait une faible estime de soi.

Si au moindre geste, parole, regard ou critique votre enfant se fâche, il est essentiel d’essayer de renforcer sa confiance en lui. De cette façon, vous l’aiderez à ne pas être si vulnérable au rejet et à l’opinion des autres.

Pour atteindre cet objectif vous devez d’abord analyser comment se passent vos interactions avec lui. Êtes-vous trop exigeant? Avez-vous tendance à critiquer, juger et signaler ses erreurs tout le temps ?

Si la réponse est oui, proposez un changement : essayez de vous montrer plus compatissant, tolérant, aimant et renforcez ses qualités et ses vertus. Essayez également de récompenser ses réalisations, même si c’est par des gestes. Faites en sorte qu’il se sente utile et aimé.

Encourager une attitude positive

Il faut se rappeler que toute émotion est précédée d’une pensée. Par conséquent, si votre enfant se met facilement en colère, il est susceptible de faire des interprétations négatives et inadaptées des événements qui se produisent dans sa vie de tous les jours.

Favoriser l’optimisme, la gratitude et une attitude positive peut vous aider à voir la vie sous un autre angle. Si vous changez ce que vous pensez, changez ce que vous ressentez. En ce sens, apprendre à lui parler correctement peut faire la différence.

Travailler l’assertivité

La colère surgit généralement lorsque l’enfant est offensé par une autre personne. Dans ces circonstances, être capable de communiquer ses sentiments est essentiel. Ensuite, il faut lui apprendre à s’exprimer de manière assertive, c’est-à-dire clairement et respectueusement.

Cette voie de dialogue peut l’aider à se sentir entendu, à favoriser la compréhension des autres et à améliorer sa capacité à résoudre un conflit. Les cris, l’agressivité ou l’isolement ne fonctionnent pas et ne font qu’augmenter et perpétuer le mal-être.

Aider l’enfant à gérer sa colère

En plus de ce qui précède, il est important d’offrir à votre enfant des outils de gestion émotionnelle.

La colère est un sentiment tout à fait valable qui ne doit pas être réprimé ou minimisé. Car c’est ce qui permet à l’enfant de fixer ses propres limites et d’exprimer son désaccord.

Cependant, ce qu’il doit apprendre, c’est à l’extérioriser et à la canaliser correctement. Certaines techniques utiles pour cela sont:

  • Apprendre des techniques de relaxation, pour contrôler sa colère.
  • Comptez jusqu’à 10 avant de réagir pour contrôler les pulsions.
  • Se retirer de la situation pour se calmer et éviter les comportements agressifs.

Surveiller nos propres réactions

Enfin, il faut garder à l’esprit que la façon dont le parent réagit à la colère infantile détermine la capacité de l’enfant à réguler ses émotions.

Une mère qui crie sur sa fille.

Si à chaque fois que votre enfant est contrarié vous cédez à toutes ses demandes et éliminez les limites pour éviter la confrontation, vous renforcez ces comportements.

Mais, de la même manière, si vous répondez à la colère de votre enfant avec hostilité, en lui criant dessus ou en l’ignorant, vous le blesserez émotionnellement.

Le mieux est d’écouter ses raisons et d’essayer de les comprendre, de valider ses émotions et de lui montrer comment canaliser cette émotion à partir de votre propre calme.

À propos de la colère chez les enfants

En fin de compte, la colère permanente des enfants est un signe de leur insatisfaction et de leur mécontentement mais aussi une demande d’aide.

Ne commettez pas l’erreur de considérer que cela est dû à sa personnalité et qu’il est simplement de mauvaise humeur. Au contraire, aidez-le à développer une nouvelle attitude envers la vie car les émotions négatives soutenues au fil du temps peuvent devenir une habitude très désagréable pour lui.

N’oubliez pas que les comportements peuvent être modifiés. Pour cela, il est préférable de poser les bonnes bases dès l’enfance.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 phrases pour calmer un enfant en colère
Être parentsLisez-le dans Être parents
6 phrases pour calmer un enfant en colère

Un enfant en colère peut paraître impossible à calmer, mais certaines stratégies peuvent pourtant nous permettre d'assurer un retour au calme.