Maternité et troubles mentaux sévères: sont-ils compatibles?

Passer par la maternité avec un trouble mental grave peut être difficile, mais pas impossible. Il est nécessaire d'avoir l'accompagnement approprié.
Maternité et troubles mentaux sévères: sont-ils compatibles?

Dernière mise à jour : 16 octobre, 2021

Beaucoup de femmes ont des projets dans leur vie dont celui de devenir mère et de fonder une famille. Mais que se passe-t-il lorsqu’elles souffrent d’un handicap ou d’un trouble mental grave? Comment combiner maternité et troubles mentaux sévères?

La maternité, une expérience belle mais complexe

Nous savons tous que la maternité n’est pas du tout facile. Et en cas de pathologie, les choses peuvent se compliquer un peu.

Cela ne veut pas dire qu’une mère avec un diagnostic de trouble mental est une mauvaise mère, mais plutôt qu’elle a besoin d’un soutien adéquat pour remplir ce rôle de la meilleure façon possible.

En ce sens, le soutien social et familial est essentiel pour parvenir au bien-être de la mère et de l’enfant. De plus, en cas de trouble mental grave, il est nécessaire d’en parler avec le médecin spécialiste avant de faire le grand pas.

Qu’entendons-nous par trouble mental grave?

Une mère seule et préoccupée avec son bébé.

Un trouble mental grave est un trouble émotionnel et comportemental qui affecte le développement des capacités fonctionnelles d’une personne. Si l’on reprend les bases de la vie quotidienne, cette condition peut affecter l’hygiène personnelle, l’autonomie, les relations personnelles et même les apprentissages.

Pour déterminer la gravité de ce trouble, il faut se baser sur le type de diagnostic, la durée et le degré d’invalidité qu’il produit.

Certains troubles mentaux surviennent à un certain moment de la vie, comme la dépression post-partum. Mais d’autres, en revanche, sont plus durables: anxiété, trouble obsessionnel compulsif, dépression, trouble bipolaire ou schizophrénie en sont quelques exemples.

Les personnes qui souffrent de ces pathologies ont besoin d’un traitement personnalisé et d’un suivi par un spécialiste, pour rendre la maladie plus supportable.

Maternité et troubles mentaux sévères: est-ce possible?

La combinaison de la maternité et des troubles mentaux sévères est un sujet que beaucoup de gens ont du mal à comprendre, même aujourd’hui. En fait, la grande majorité des personnes se demandent comment s’occuper d’un enfant, si on ne peut s’occuper de soi.

La vérité est que toutes les personnes qui veulent être mères ou pères essaient de le faire de la meilleure façon possible, qu’elles aient ou non un problème de santé.

Élever un enfant quand on souffre de ce type de maladie est un grand défi, mais pas une mission impossible. Par conséquent, il est important de parler avec le médecin spécialiste avant. Car c’est lui qui connaît le mieux la réalité de cette personne.

A quoi faut-il faire attention avant de vivre une grossesse?

Si vous souffrez d’un trouble mental grave, vous devez prendre en compte certains aspects avant de franchir le pas:

  • Il faut savoir que vous ne vous retrouverez pas toujours à 100% à vous consacrer à votre enfant. Dans les moments où vous n’êtes pas en mesure de le faire, il est important de compter sur quelqu’un en qui vous avez confiance pour déléguer cette responsabilité.
  • Il est essentiel d’avoir une certaine stabilité financière pour élever un enfant. Si vous ne pouvez pas garder un emploi, il vous sera difficile de garder une personne de plus. Par conséquent, évaluez si vous pouvez vous permettre cette dépense ou non.
  • Selon le trouble dont vous souffrez, il peut vous être difficile de suivre les horaires et les routines nécessaires à une parentalité saine. De plus, certaines tâches peuvent être très difficiles à accomplir lorsque vous êtes seule.
  • Il est possible que certains symptômes de votre maladie perturbent votre enfant lorsqu’il grandira. Par conséquent, il est important de lui parler ouvertement de votre problème à mesure qu’il grandit. De cette façon, il lui sera plus facile d’élucider ces comportements.

Chaque cas est différent et il est difficile de généraliser. Certaines personnes auront besoin de plus d’aide et d’autres moins, selon leur trouble mental.

Si vous souhaitez agrandir la famille, suivez le traitement sans interruption et prenez bien soin de vous, à l’intérieur comme à l’extérieur. Cela vous préparera mieux à l’arrivée de votre enfant.

Soutien envers une femme enceinte.

À propos de la maternité et des troubles mentaux graves

Tout au long de cet article, nous avons essayé de vous faire comprendre qu’il est possible de combiner maternité et trouble mental grave, à condition de s’y prendre dans les règles de l’art.

En plus du soutien de votre médecin, de votre famille et de vos amis, vous pouvez compter sur certains groupes de soutien issus des associations de patients atteints de la même maladie.

Le plus important est que vous vous sentiez à l’aise et que vous fassiez confiance au spécialiste. Vous obtiendrez ainsi un meilleur suivi du traitement et une vie la plus normale possible.

Cela pourrait vous intéresser ...
Difficile mais beau : des illustrations montrent à quoi ressemble le parcours de la grossesse et de la maternité
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Difficile mais beau : des illustrations montrent à quoi ressemble le parcours de la grossesse et de la maternité

Nous allons ici partager le magnifique travail d'une illustratrice qui a voulu refléter comment se vit le passage de la grossesse à la naissance du...



  • Ríos, R. R., Tato, M. N., Otero, S. P., Loureiro, S. M., Álvarez, S. G. L., Castiñeira, M. C., & Otero, M. C. V. (2016). Maternidad y trastorno mental grave. Norte de Salud Mental, 14(55), 55-65.
  • Contreras, M., Del Amo, R., Muñoz, M., & Panadero, S. Número 11-Agosto 2014 Prevención de trastornos mentales en hijos de personas afectadas por trastornos mentales graves.
  • García González, N. Papel de los Determinantes de Salud en la Mujer Gestante con Trastorno Mental Grave: Visión Holística.