Les infusions sont-elles recommandées pour les bébés ?

Dans le passé, il était courant de donner de la camomille aux bébés pour prévenir les coliques. Cependant, l'avis des experts a changé. Apprenez-en plus sur les infusions pour les bébés dans cet article.
Les infusions sont-elles recommandées pour les bébés  ?

Dernière mise à jour : 25 novembre, 2022

Les infusions ne doivent pas être introduites dans l’alimentation des bébés car elles peuvent leur être nocives. Elles ont des propriétés sur le système digestif mais peuvent contenir des substances toxiques pour un organisme en développement. Il est donc préférable de les éviter.

Bien que les infusions puissent être des compléments appropriés à l’âge adulte, dans les premiers stades de la vie, il sera préférable de proposer de l’eau ou du lait maternel comme principaux liquides. Ces derniers servent à assurer l’état d’hydratation et à fournir les nutriments dont le bébé a besoin.

À quoi servent les infusions ?

L’objectif principal de l’inclusion d’infusions dans l’alimentation est de soulager les douleurs abdominales ou gastriques. De plus, elles peuvent générer un effet relaxant, ce qui permet de dormir un plus grand nombre d’heures d’affilée. À moyen terme, ceci est bénéfique pour la santé.

Proposer l’allaitement

La vérité est que les enfants de moins de 6 mois ne doivent être nourris qu’au sein. L’allaitement fournit tous les nutriments dont le corps a besoin dans les premiers instants de la vie. De même, il contribuera à réduire l’incidence des pathologies auto-immunes à moyen terme.

Il y a encore quelques années, il était courant d’offrir de la camomille aux bébés ; néanmoins, il est actuellement recommandé de ne pas inclure les infusions dans leur alimentation car elles pourraient avoir des effets négatifs sur leur santé.

Risques de donner des infusions au bébé

En cas d’introduction d’infusions dans l’alimentation du bébé, il est possible qu’il consomme une plus petite quantité de lait maternel, ce qui met en péril son état nutritionnel. Les bébés pourraient même souffrir d’une intoxication si on leur proposait des quantités supérieures à ce que leur corps est capable de supporter à cet âge.

À tout cela, il faut ajouter le fait que les infusions peuvent contenir des tanins, un antinutriment qui bloque l’absorption du fer au niveau intestinal. Ceci a été démontré par des recherches publiées dans la revue Current Developments in Nutrition.

D’autres infusions comme le thé contiennent de la théine, un analogue de la caféine dont il a été démontré qu’il avait des effets négatifs sur la santé du bébé. Pour cette raison, il est essentiel de limiter cet alcaloïde dans l’alimentation des enfants.

À partir de quel âge peut-on inclure les infusions dans l’alimentation des enfants ?

L’idéal est d’empêcher les bébés de consommer des infusions. Celles-ci ne doivent pas être incluses dans le régime alimentaire avant que l’enfant n’ait 3 ans. Dans les premiers stades de la vie, on ne doit les proposer qu’occasionnellement puisqu’il s’agit d’une boisson qui n’a pas d’apport nutritionnel. Elle ne doit en aucun cas remplacer un repas.

Cependant, lorsque l’on propose des infusions aux enfants, il est crucial de s’assurer qu’elles n’incluent pas de théine ou de composés similaires. Sinon, le développement correct du système nerveux et cognitif pourrait être altéré. De plus, la capacité à dormir est altérée lors de l’administration de ladite substance car elle affecte l’horloge biologique de l’organisme.

En cas d’inclusion d’infusions dans l’alimentation de l’enfant, il faut également éviter d’ajouter du sucre. Un excès de glucides simples dans l’alimentation peut conditionner le développement de pathologies de nature métabolique, comme le diabète de type 2. À partir de là, l’incidence de l’obésité augmente, un problème qui entraîne d’autres pathologies de manière complémentaire.

Les infusions ne doivent pas être proposées aux bébés avant l’âge de 3 ans. Après cela, on peut leur en offrir ponctuellement puisqu’elles n’ont pas d’apport nutritionnel.

Ne pas introduire d’infusions dans l’alimentation des bébés

Comme vous l’avez vu, l’inclusion d’infusions dans l’alimentation des bébés n’est pas recommandée. Elles pourraient en effet contenir des substances toxiques pour un organisme en cours de développement : il est donc important d’éviter toute exposition. Le mieux, durant cette période, est de garantir une alimentation variée et équilibrée.

Bien que la camomille ou l’anis étoilé aient souvent été offerts aux enfants et aux bébés par le passé, les experts déconseillent aujourd’hui une telle pratique. Dans le cas où le nourrisson ressent fréquemment des maux de ventre, il faudra procéder à une intervention diététique ou se rendre dans un cabinet spécialisé.

Enfin, lorsque l’enfant aura plus de 3 ans et pourra commencer à boire ces boissons, il sera crucial d’éviter d’ajouter du sucre. Sinon, un stress pancréatique pourrait être généré, mettant en danger le bon fonctionnement du métabolisme.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 infusions bienfaisantes pour l’allaitement
Être parents
Lisez-le dans Être parents
5 infusions bienfaisantes pour l’allaitement

S'hydrater est important et encore plus pendant l'allaitement ! Découvrez des infusions bienfaisantes pour l'allaitement si vous avez envie de chan...



  • Delimont, N. M., Haub, M. D., & Lindshield, B. L. (2017). The Impact of Tannin Consumption on Iron Bioavailability and Status: A Narrative Review. Current developments in nutrition1(2), 1–12. https://doi.org/10.3945/cdn.116.000042
  • Wikoff, D., Welsh, B. T., Henderson, R., Brorby, G. P., Britt, J., Myers, E., Goldberger, J., Lieberman, H. R., O’Brien, C., Peck, J., Tenenbein, M., Weaver, C., Harvey, S., Urban, J., & Doepker, C. (2017). Systematic review of the potential adverse effects of caffeine consumption in healthy adults, pregnant women, adolescents, and children. Food and chemical toxicology : an international journal published for the British Industrial Biological Research Association109(Pt 1), 585–648. https://doi.org/10.1016/j.fct.2017.04.002