Les caractéristiques et les soins de l’eczéma chez le bébé

30 janvier, 2021
L'eczéma est une maladie qui affecte la peau des bébés, lorsqu'elle n'est pas encore complètement développée. Cependant, l'eczéma peut être pris en charge par des soins appropriés.

L’eczéma est la maladie inflammatoire de la peau la plus courante chez le bébé et pendant une large partie de la petite enfance. Il touche en effet 5 % à 20 % des enfants. L’eczéma atopique survient généralement au cours de la première année de vie.

La plupart des enfants atteints sont également allergiques aux acariens. Il s’agit même de l’une des principales causes qui contribuent à l’aggravation de la maladie.

Quelles sont les causes de l’eczéma chez le bébé ?

Le facteur génétique revêt une part importante dans l’apparition de la maladie. C’est notamment le cas des protéines de la barrière cutanée, comme la filaggrine. Cependant, la génétique n’explique pas à elle seule le fait que l’eczéma apparaisse plus souvent chez les personnes de statut socio-économique plus élevé.

Selon des études publiées dans The Journal of allergy and clinical immunology, les nourrissons atteints d’eczéma sont plus exposés aux infections cutanées secondaires. De plus, la maladie est souvent associée à des maladies à médiation par l’immunoglobuline E (IgE) telles que l’asthme, l’allergie alimentaire ou encore la rhinite allergique.

Une petite fille avec de l'eczéma sur le visage.

On ne connait cependant pas encore les causes environnementales spécifiques qui pourraient expliquer l’eczéma. Toutefois, le fait d’être exposé aux microbes très jeune ou le fait de vivre dans un environnement urbain ont un impact sur le risque d’eczéma.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Les allergies alimentaires les plus courantes chez les nourrissons

Comment l’eczéma se manifeste-t-il chez bébé ?

L’eczéma est une maladie inflammatoire chronique de la peau caractérisée par une éruption cutanée et des démangeaisons. Dans le même temps, l’eczéma se caractérise par des changements superficiels associés, tels que :

  • la desquamation
  • des épaississements de la peau (lichénification)
  • des vésicules cutanées
  • de l’excoriation
  • des papules
  • des suintements

L’eczéma atopique se manifeste de plusieurs manières. Cela va de l’eczéma de flexion minimal à l’érythrodermie. Bien qu’il puisse toucher n’importe quelle partie du corps, chez le bébé, l’eczéma affecte généralement les joues, le cou et les plis cutanés des genoux et des coudes.

L’importance de la barrière cutanée

La couche épidermique supérieure de la peau fonctionne comme une barrière physique et chimique contre certains agents externes.

Chez le bébé atteint d’eczéma, non seulement la peau n’est plus perméable mais elle perd également sa fonction de barrière antimicrobienne. Par conséquent, cela entraîne une augmentation des infections cutanées.

Dans les cas les plus graves, des surinfections bactériennes peuvent même se développer et nécessiter un traitement supplémentaire.

Les soins de la peau en cas d’eczéma chez bébé

Chez les enfants atteints d’eczéma, la peau ne joue donc plus son rôle de barrière cutanée. En conséquence, ils souffrent généralement d’une perte d’eau transépidermique. C’est à dire une perte de capacité à retenir l’eau.

De plus, leur peau contient moins de céramides et de lipides intraépidermiques. La question est donc la suivante : comment prévenir l’eczéma chez le bébé ?

L’hygiène et le bain

Les huiles de bain et les produits contenant des flocons d’avoine permettent de limiter la sécheresse de la peau en sortie de bain. De plus, ce dernier doit être court et à l’eau tiède, pour éviter la déshydratation.

Le principal symptôme de l’eczéma est une forte démangeaison et de fortes envies de se gratter. Cela abîme la peau et provoque encore plus de démangeaisons. La transpiration et les vêtements rugueux, comme la laine, peuvent aussi déclencher de l’eczéma.

A lire aussi : La dermatite atopique chez les enfants : prévenir l’éruption

L’hydratation

Chez le bébé atteint d’eczéma, on observe généralement une tendance au dessèchement de la peau. C’est encore plus aggravé par l’humidité, le froid et l’utilisation de savons. Il est donc essentiel de trouver un hydratant approprié et de l’appliquer deux fois par jour. Et ce, que l’eczéma soit actif ou non.

Un pied de bébé avec de l'eczéma.

Une bonne hydratation réduit considérablement les problèmes de sécheresse de la peau et, par conséquent, les démangeaisons. On peut opter pour des produits hydratants qui contiennent des acides gras essentiels, des lipides et des céramides.

Éviter les allergènes

Les acariens et la poussière de maison sont les allergènes les plus fréquents. Il convient donc de prendre régulièrement des mesures de prévention. Cela peut se traduire par le renouvellement du matelas et de la literie, ainsi que par le traitement des draps en les lavant à l’eau chaude. C’est à dire à plus de 60°C.

En cas de doute sur une allergie alimentaire, le pédiatre doit être consulté afin d’obtenir des conseils. En général, ce sont les enfants atteints d’eczéma atopique sévère qui sont allergiques ou intolérants à la nourriture.

Le rôle des probiotiques

La façon dont la flore intestinale intervient dans la pathogenèse de l’eczéma est encore peu claire. De même, il n’est pas prouvé que les probiotiques peuvent avoir un effet préventif sur le développement de l’eczéma.

Cependant, certaines études suggèrent que la consommation de probiotiques par la mère pendant la grossesse pourrait avoir des résultats bénéfiques dans la prévention de l’eczéma chez le bébé.

A quoi faut-il faire attention lorsque l’eczéma se déclare chez le bébé ?

En fin de compte, c’est une maladie qui a tendance apparaître et à disparaître pendant des années. Actuellement, il n’existe pas de traitement qui puisse traiter définitivement l’eczéma. Le mieux reste donc d’éviter que le bébé développe de l’eczéma en premier lieu.

Il est également important de gérer les facteurs prédisposants, comme les soins de la peau. Pour cela, la recommandation est finalement d’utiliser des crèmes hydratantes et d’avoir de bonnes habitudes d’hygiène.

  • Shelov SP, Hannemann R, editorsThe Complete and Authoritative Guide. 4. New York: NY Bantam Books; 2004. Caring for your baby and young child:brith to age
  • Biagini Myers JM, Khurana Hershey GK. Eczema in early life: genetics, the skin barrier, and lessons learned from birth cohort studies. J Pediatr. 2010;157(5):704-714. doi:10.1016/j.jpeds.2010.07.009
  • Bieber T. Atopic dermatitis. N Engl J Med. 2008 Apr 3;358(14):1483-94. doi: 10.1056/NEJMra074081. PMID: 18385500.
  • Sugarman JL. The epidermal barrier in atopic dermatitis. Semin Cutan Med Surg. 2008 Jun;27(2):108-14. doi: 10.1016/j.sder.2008.04.005. PMID: 18620132.
  • Beck LA, Leung DY. Allergen sensitization through the skin induces systemic allergic responses. J Allergy Clin Immunol. 2000 Nov;106(5 Suppl):S258-63. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11080741/
  • Björkstén B, Sepp E, Julge K, Voor T, Mikelsaar M. Allergy development and the intestinal microflora during the first year of life. J Allergy Clin Immunol. 2001 Oct;108(4):516-20. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11590374/
  • Kalliomäki M, Salminen S, Arvilommi H, Kero P, Koskinen P, Isolauri E. Probiotics in primary prevention of atopic disease: a randomised placebo-controlled trial. Lancet. 2001 Apr 7;357(9262):1076-9. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11297958/
  • Palmer, C. N., Irvine, A. D., Terron-Kwiatkowski, A., Zhao, Y., Liao, H., Lee, S. P., … & O’Regan, G. M. (2006). Common loss-of-function variants of the epidermal barrier protein filaggrin are a major predisposing factor for atopic dermatitis. Nature genetics38(4), 441-446. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/16550169/
  • Lodén, M. (2003). Role of topical emollients and moisturizers in the treatment of dry skin barrier disorders. American journal of clinical dermatology4(11), 771-788. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/14572299/
  • Edwards, C., & Marks, R. (2004). 2 A Hydration and Atopic Dermatitis. Bioengineering of the skin: water and the stratum corneum, 323. https://www.researchgate.net/publication/329487011_Hydration_and_atopic_dermatitis