L’éducation des enfants autistes à l’école

27 septembre 2019
Pour donner une éducation de qualité aux enfants autistes, il est nécessaire que l'école prenne une série de mesures nécessaires. Dans la suite de cet article, nous vous en disons plus à ce sujet.

Aujourd’hui, on tente de faire en sorte que l’éducation des enfants autistes à l’école soit la plus inclusive possible. C’est pourquoi, dans le système éducatif actuel, on peut mettre en oeuvre diverses mesures afin d’inclure les personnes souffrant de trouble du spectre de l’autisme. Ainsi, on leur offre une série de ressources de soutien et une attention spécialisée en leur proposant une éducation digne et équitable.

L’éducation des enfants autistes à l’école

L’élève qui souffre d’autisme dispose de différentes modalités de scolarisation selon le type d’attention éducative nécessaire en fonction de son niveau d’affectation. Ainsi, ces enfants peuvent étudier dans :

  • Un centre scolaire ordinaire
  • Une école d’éducation spécialisée
  • Les deux types de structures simultanément

La plupart d’entres eux vont à l’école ordinaire, où ils peuvent être dans une classe :

  • Normale, proposant des adaptations et des soutiens spécifiques
  • D’éducation spécialisée, où ils reçoivent un apprentissage plus individualisé

Dans tous les cas, les principaux responsables de l’enseignement de ces élèves sont le professeur tuteur et le professeur de soutien ; ces derniers doivent se coordonner et maintenir une bonne communication entre eux, afin que l’enfant autiste atteigne les objectifs du cours.

Mais, de plus, le centre scolaire doit compter sur une série de caractéristiques et ressources nécessaires pour apporter un bon soutien éducatif à l’élève souffrant d’un trouble du spectre de l’autisme.

Un coeur dans des mains

Les caractéristiques que doit présenter un centre scolaire pour apporter des réponses aux enfants autistes

Quant aux caractéristiques du centre, il y a diverses mesures à mettre en oeuvre pour s’occuper correctement des enfants autistes à l’école.

En ce sens, pour favoriser l’autonomie de ces élèves, il est préférable que l’école soit signalisée avec des pictogrammes dans les lieux communs. Ces indicateurs visuels peuvent être installés sur la porte d’entrée de chaque salle ou partie de l’école. Ainsi, on favorise l’orientation dans le centre, permettant l’identification de chaque salle et de l’activité qui y est proposée.

De plus, pour faciliter les possibilités d’anticipation, l’environnement doit avoir une structure prévisible et fixe. Et ainsi éviter de se trouver dans des contextes peu définis et chaotiques. Ainsi, il faut favoriser un environnement structuré où l’enfant puisse connaître les règles basiques de comportement et être sûr de ce que l’on attend de lui à chaque instant.

Ainsi, le professeur tuteur doit se charger de fournir à l’élève autiste un enseignement adapté à ses besoins dans la classe normale. Il est donc préférable que le tuteur :

  • Présente de manière concrète les nouveaux concepts et le matériel abstrait
  • Ait recours, dans la mesure du possible, à l’apprentissage basé sur la pratique
  • Mette à disposition un tableau informatif visuel avec les instructions de réalisation des tâches
  • Facilite les instructions directes et comportant des exemples
  • Emploie un langage clair et promeuve les valeurs de vivre-ensemble dans la classe

La présence de professeurs spécialistes est nécessaire à l’école

Si l’élève autiste ne présente pas d’habiletés d’autonomie personnelle, il faut que l’école dispose d’un spécialiste du soutien éducatif. Ce dernier a pour fonction d’intervenir en soutien et de veiller à :

  • La vigilance
  • L’attention
  • L’aide dans la cour de récréation et la cantine
  • Le service de santé et de sécurité
  • L’assistance ponctuelle dans la classe
Comment optimiser l'éducation des enfants autistes à l'école ?

D’un autre côté, il faut que dans l’école, il y ait un professeur de pédagogie thérapeutique (PT) ainsi qu’un autre d’audition et de langage (AL), tous deux ayant pour fonction d’agir comme soutiens de l’enseignement à apporter à ces élèves. Ils se chargent de sélectionner, d’élaborer et d’adapter le matériel didactique pour faciliter l’assimilation de connaissances des élèves autistes, menant à bien un programme d’intervention spécifique.

Dans le cas de l’intervention auprès d’enfants autistes, le professeur de pédagogie thérapeutique doit travailler, entre autres, à :

  • Leur faire comprendre que leurs comportements peuvent avoir une influence sur leur entourage
  • Leur apprendre à se lier aux autres dans divers situations et contextes
  • Les aider à comprendre et à communiquer les émotions et les pensées, que ce soit les leurs ou celles des autres

Pour ce qui est du professeur d’audition et de langage, il doit réaliser une intervention centrée sur l’apprentissage des aspects suivants :

  • Habiletés de communication fonctionnelles de la vie réelle
  • Acquisition du langage verbal et non-verbal
  • Capacités à comprendre et à réagir aux demandes de l’entourage
  • Compétences pour initier et maintenir des conversations

Ces soutiens éducatifs sont proposés pendant plus ou moins d’heures dans la semaine et de manière relativement individualisée, selon les besoins spécifiques de l’enfant autiste.

 

  • Gallego, M. M. (2012). Guía para la integración del alumnado con TEA en Educación Primaria. Salamanca: Instituto Universitario de Integración en la Comunidad – INICO.
  • Merino-Martínez, M. y García Pascual, R. (2014). Guía para profesores y educadores de niños con autismo. Castilla y León: Federación Autismo Castilla y León.
  • Sainz, A., Babarro, C., Urquijo, C., Martínez, C., Ortueta, L., Aliende, Y.,…, Bereziartua, J. (1996). El autismo en la edad infantil: los problemas de la comunicación. Gobierno Vasco: Departamento de Educación, Universidades e Investigación.
  • Tortosa, F. (2000). Educar a personas con autismo y otros trastornos generales del desarrollo.  Murcia: C.P.E.E. para Niños Autistas “Las Boqueras”.