Le sport intense nuit-il à la fertilité ?

Fonder une famille avec des enfants est une tâche complexe, surtout si l'exercice intense fait obstacle à vos projets. Découvrez comment le sport influence votre fertilité et comment vous pouvez l'utiliser à votre avantage dans ce domaine.
Le sport intense nuit-il à la fertilité ?

Dernière mise à jour : 07 janvier, 2022

La réalisation d’une activité physique fait partie des piliers fondamentaux pour une vie saine : elle doit donc être incluse dans votre vie quotidienne. Cependant, le sport intense nuit à la fertilité ou peut l’affecter d’une manière ou d’une autre.

Si vous êtes sportive et que vous souhaitez avoir des enfants, vous devez porter une attention particulière à ce point. En outre, si votre partenaire fait du sport régulièrement, vous devez acquérir plus de connaissances à ce sujet pour comprendre à quoi vous vous exposez.

Qu’est-ce que la fertilité ?

De manière générale, la fertilité est la capacité d’avoir un ou plusieurs enfants et est déterminée par divers facteurs. Par exemple, le sexe, l’environnement, la culture, les habitudes alimentaires et l’activité physique sont les points les plus associés.

L’influence du sport sur la fertilité

randonnée escalade montagne en plein air

Vous avez probablement grandi en étant certaine que l’activité physique présentait une longue liste d’avantages, à la fois physiques et psychologiques. Or, il faut savoir que le sport n’est pas uniquement axé sur des aspects positifs et il convient de clarifier toutes les questions liées à cette activité et aux soins de santé. Notamment, pour savoir si l’intensité de cette pratique nuit à la fertilité.

D’une manière ou d’une autre, le sport influence la fertilité, pour le meilleur et pour le pire.

Pour les hommes comme pour les femmes, il est conseillé de faire du sport pour améliorer leur santé globale, ce qui se traduit également par une plus grande capacité à procréer. Cependant, cela dépend du type de pratique sportive et de son intensité.

La pratique de sports d’intensité modérée contribue à la santé générale du corps car elle aide à maintenir un poids idéal, favorise la circulation sanguine et le renforcement musculaire. Tous ces facteurs optimisent la fertilité et neutralisent certains facteurs négatifs, comme le stress.

Cependant, si le sport est pratiqué à grande intensité, tous ces bienfaits pourraient disparaître. Certains dommages au niveau de la santé et de la capacité fertile pourraient même commencer à apparaître.

Le sport intense est mauvais pour les hommes

Le sport intense nuit à la fertilité masculine en raison de l’altération hormonale qui se produit, surtout lorsqu’il s’agit d’un athlète professionnel.

Habituellement, les intensités élevées de la pratique sportive ont un impact sur la qualité du sperme. Bien qu’elle ne diminue pas le nombre de spermatozoïdes, elle augmente les risques d’endommager l’ADN et la capacité mobile de ces gamètes.

D’autre part, il est également possible que les niveaux de testostérone soient altérés et que les hormones liées au stress augmentent. C’est ce que révèle une enquête sur la fertilité masculine, qui fait également référence à la consommation de substances et à l’intensité de l’exercice.

Enfin, certains sports comme l’équitation et le cyclisme augmentent le risque de dysfonction érectile. Sans aucun doute, un autre aspect qui est lié de façon négative à la capacité de procréer.

Le sport intense est mauvais pour les femmes

En ce qui vous concerne, ainsi que vos habitudes sportives, essayez de les réévaluer. Si vous vous concentrez sur des activités sportives intenses, il est probable que des changements hormonaux se produisent.

Votre cycle menstruel peut même être interrompu ou modifié en termes de rythme et de régularité. Ce problème influence la production d’ovules et l’ovulation, qui devient intermittente.

S’il est plus facile d’évaluer l’influence du sport intense sur la fertilité masculine, on peut dire qu’il affecte les deux sexes. C’est pourquoi, si vous envisagez de former un ménage avec des enfants, vous devez tous les deux repenser ce sujet.

Le sport intense nuit à la fertilité : contrôlez votre routine

activité physique sport sport couple partagé exercice grossesse

Le sport intense nuit à la fertilité chez les hommes et les femmes. Cela signifie que vous ou votre partenaire pouvez être affectés négativement. Pour autant, cela ne veut pas dire que vous deviez carrément mettre de côté la pratique sportive, loin de là.

Comme mentionné ci-dessus, le sport modéré offre de grands avantages pour le corps. En outre, il se charge de lutter contre le mode de vie sédentaire et les maladies non transmissibles (MNT), qui influent également de façon négative sur la fertilité.

Dans cet ordre d’idées, nous vous recommandons de contrôler l’intensité et la fréquence de votre routine sportive. Par conséquent, essayez de trouver le bon équilibre avec votre partenaire lorsque vous pratiquez un sport.

Demandez conseil et prenez soin de votre santé

Afin de déterminer l’intensité appropriée pour votre santé et votre fertilité, vous pouvez vous tourner vers un coach professionnel axé sur votre sport. N’oubliez pas qu’à ce stade, il est important de diagnostiquer votre état et vos capacités physiques.

L’objectif est que vous receviez ces conseils en tant que couple. En effet, l’idée de concevoir une nouvelle vie est un sujet qui vous concerne tous les deux. Ne l’oubliez pas !

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment l’alimentation influence-t-elle la fertilité ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment l’alimentation influence-t-elle la fertilité ?

Apprendre comment l'alimentation influence la fertilité vous aide à vous préparer à ce que vous désirez le plus au monde : être parents.



  • Espinós-Ramírez, C., Mangrané, C., Boiso, I., Rives, N., Rius, M., Peón, S., Herrero, J., Marquès, L., & Espinós-Gómez, J. J. (2015). Influencia de la actividad física en los parámetros seminales y su relación con los resultados reproductivos de un ciclo de fertilización in vitro. Medicina Reproductiva y Embriología Clínica. https://doi.org/10.1016/j.medre.2014.12.001
  • Vaamonde, D., Garcia-Manso, J. M., & Hackney, A. C. (2017). Impacto de la actividad física y el ejercicio sobre el potencial reproductivo masculino: nuevo cuestionario de evaluación. In Revista Andaluza de Medicina del Deporte. https://doi.org/10.1016/j.ramd.2016.11.017
  • Aguilar Macías, A. S., Miranda, M. de los Á., & Quintana Díaz, A. (2017). La mujer, el ciclo menstrual y la actividad física. Revista Archivo Médico de Camagüey.
  • O ’brien, D. (1989). Efectos del ejercicio en el ciclo menstrual. Numero.