Le sport chez les enfants : apprenez-leur à profiter

Le sport est une activité très bénéfique et intéressante dans les premières années de la vie. Découvrez pourquoi vos enfants devraient le pratiquer plus souvent.
Le sport chez les enfants : apprenez-leur à profiter

Dernière mise à jour : 11 août, 2021

Beaucoup de parents rêvent de faire de leurs enfants de grands athlètes. Cependant, ce que nous devons surtout viser, c’est de les amener à aimer le sport. Pour atteindre cet objectif, le sport chez les enfants doit être cultivé dès la petite enfance. Tout en respectant leurs compétences et leurs capacités à tout moment afin qu’ils puissent se sentir heureux.

La clé pour leur apprendre à aimer le sport est de donner le bon exemple, d’être compréhensif et de toujours essayer de proposer des alternatives. Face au « papa/maman je n’aime pas le sport », il faut savoir leur répondre avec enthousiasme. Les enfants apprécieront.

L’exercice peut être amusant

Dès le plus jeune âge, le sport doit être un plaisir. Au-delà d’une discipline, l’enfant doit sentir qu’il s’agit d’un jeu. C’est la meilleure façon pour vous de vous y tenir.

C’est à partir de 6 ans que les enfants commencent à développer leurs capacités physiques. Ils sont capables de maintenir leur attention beaucoup plus longtemps et de suivre correctement les règles. De plus, ils savent attendre leur tour.

L’âge recommandé pour rejoindre une équipe est de 11 ans. À cet âge, la notion de compétence est mieux comprise. Les enfants reconnaissent la position de l’adversaire. Ils comprennent que parfois vous gagnez et parfois vous perdez.

Le sport chez les enfants est-il obligatoire ?

 Les bienfaits du sport chez l’enfant ne se concentrent pas uniquement sur la condition physique. Le sport à lui seul est capable de promouvoir de nombreuses valeurs humaines, telles que :

  • Patience.
  • Humilité.
  • Tolérance.
  • Solidarité.
  • Coopération.
  • Persévérance.
  • Travail en équipe.
Le sport aide à socialiser et à créer des amitiés saines

Le sport contribue également à renforcer la personnalité des jeunes enfants. Cela augmente leur estime de soi et leur donne une plus grande sécurité dans leurs relations avec les autres. Dans la plupart des cas, cela les aide à améliorer leurs compétences en leadership.

De plus, le sport est une bonne option pour que les plus petits dépensent leur énergie. Et c’est une vérité de dire que le sport génère des habiletés motrices et psychologiques. Cela se voit facilement à l’œil nu.

Un enfant athlète peut devenir beaucoup plus discipliné et engagé envers lui-même que s’il n’est pas stimulé par le sport.

Bien sûr, il ne s’agit pas d’orienter à tout moment l’enfant vers une discipline et de l’obliger à effectuer une activité physique. N’oubliez pas que pratiquer des jeux non structurés est aussi une façon de faire du sport. Par exemple :

  • Faire du vélo.
  • Sauter à la corde.
  • Jouer au ballon.
  • Jouer à cache-cache.
  • Faire des courses de vitesse.

L’un des principaux objectifs du sport devrait être d’éviter le mode de vie sédentaire de l’enfance.

Un autre avantage incontestable du sport chez les enfants est la capacité de concentration. Condition qui les favorise lors des évaluations scolaires. De même, pratiquer un sport est bénéfique pour le sommeil et le repos.

Recommandations pour promouvoir le sport chez les enfants

 Tout d’abord, les parents doivent examiner les capacités de leurs enfants. Et aussi écouter leurs intérêts. Tous les jeunes ne sont pas athlétiques ou compétitifs dans tous les sports. Le soutien parental est essentiel dans le choix de la discipline. Les enfants ne le découvrent pas toujours du premier coup.

Pour générer de l’ empathie entre l’enfant et une discipline, il est important qu’ils l’aiment. L’enfant doit être autorisé à essayer différentes options jusqu’à ce qu’il trouve celle qu’il préfère. Le sport doit avant tout être amusant.

La compétition de haut niveau ou les sports d’équipe ne sont pas toujours la meilleure option. Lorsqu’il s’agit d’inculquer de nouvelles habitudes, les disciplines individuelles offrent plus de succès. Natation, cyclisme, gymnastique en font partie.

La maturité est liée à la capacité d’accepter la défaite. Au fur et à mesure que l’enfant grandit, les responsabilités grandissent aussi. Il est donc conseillé d’attendre un peu pour leur proposer de concourir.

Le sport chez les enfants est extrêmement bénéfique.

L’implication des parents est importante pour la motivation de l’enfant. Les jeunes qui ont le soutien de leurs parents restent plus longtemps dans le sport.

Chaque enfant a son espace

De nombreux parents souhaitent que leurs enfants s’inscrivent dans la discipline qu’ils pratiquaient lorsqu’ils étaient jeunes ou celle qui les inspire le plus lorsqu’il s’agit de la regarder à la télévision. Bien que cela puisse être un bon exemple à suivre dans certains cas, cela ne va pas nécessairement inspirer nos enfants comme cela nous est arrivé.

Il faut avant tout écouter les enfants. De la même manière que le sport apporte des bénéfices, il peut aussi être une source de stress pour les enfants.

Il est important de connaître leurs capacités et de surveiller leur comportement à la fois en jouant et en pratiquant une discipline spécifique.

N’oubliez pas que lorsqu’ils ressentent de la pression, les enfants deviennent stressés et cela peut provoquer des crises de colère, de la frustration, de la dépression et même un abandon de l’activité et une prédisposition à celui-ci. Dans ces cas, les parents doivent être vigilants. Parler de leurs frustrations aide les jeunes à canaliser leur détresse.

Une autre condition qui génère le rejet du sport est le trac ou la peur du public. Cela peut être le cas aussi bien pour les jeunes introvertis que pour les extravertis. L’important ici est de savoir guider nos enfants, petit à petit, et leur fournir des outils pour qu’ils puissent surmonter leurs peurs.

Il ne faut pas oublier que certains enfants réussissent très bien à l’entraînement, mais fuient les compétitions à cause du trac.

Des alternatives saines et amusantes

Pour les enfants qui peuvent avoir des difficultés à aborder le sport et à s’amuser, ils peuvent être aidés par les activités suivantes, car la plupart d’entre elles sont très attrayantes et agréables. N’oubliez pas que le sport ne consiste pas seulement à jouer au football ou à d’autres jeux de ballon.

  • Yoga.
  • Ballet.
  • Natation.
  • Danse rythmée.
  • Gymnastique artistique et/ou gymnastique rythmique.

Être proche du coach est recommandé

Une bonne relation avec le coach ou le coach peut aider à détecter tout désagrément à temps. De plus, le coach est la bonne personne pour valider les compétences des participants.

Enfin, les parents devraient s’impliquer dans les sports et les jeux de leurs enfants. Assistez à des réunions et célébrez les victoires. Et aussi reconnaissez les efforts malgré le peu de résultats obtenus cette fois-là.

Cela pourrait vous intéresser ...
Étapes du développement psychomoteur de 0 à 6 ans
Être parentsLisez-le dans Être parents
Étapes du développement psychomoteur de 0 à 6 ans

Savez-vous quelles sont les étapes du développement psychomoteur des enfants de 0 à 6 ans ? Nous vous le disons ci-dessous dans cet article.



  • Unicef. (2004). Deporte, recreación y juego. Unicef.
  • Guillén García, F., Castro Sánchez, J. J., & Guillén García, M. Á. (1997). Calidad de vida, salud y ejercicio físico: una aproximación al tema desde una perspectiva psicosocial. Revista de psicología del deporte, 6(2), 0091-110.
  • Márquez, S. (1995). Beneficios psicológicos de la actividad física. Revista de psicología general y aplicada: Revista de la Federación Española de Asociaciones de Psicología, 48(1), 185-206.
  • Naranjo, L. H. A. (2015). Beneficios del ejercicio. Hacia la promocion de la salud, 8(1), 86-100. http://sanoyfeliz.galeon.com/deporte.pdf