L'accouchement par césarienne peut affecter la sensibilité d'une femme

Les abus ou l'humiliation lors d'un accouchement par césarienne peuvent affecter la sensibilité de la femme qui est sur le point d'accoucher. Ceci est également considéré comme de la violence obstétricale.
L'accouchement par césarienne peut affecter la sensibilité d'une femme

Dernière mise à jour : 27 novembre, 2021

Un accouchement par césarienne peut affecter la sensibilité d’une femme si elle n’est pas informée en temps opportun ou si ses droits ne sont pas respectés.

Il ne s’agit pas de romancer l’accouchement vaginal ou de condamner l’accouchement par césarienne. Il s’agit d’accepter les deux procédures comme valables pour accoucher, car chacune a ses avantages. De même, dans l’une ou l’autre d’entre elles, une expérience angoissante et douloureuse peut être vécue si les droits de la femme qui est sur le point d’accoucher ne sont pas respectés. Il faut se rappeler qu’elle est dans un moment très particulier et très spécial de sa vie et qu’elle mérite d’être bien accompagnée.

Pour certaines femmes, l’accouchement fut une expérience stressante en raison du traitement qu’elles ont reçu. Pour d’autres, ce fut une expérience tranquille. Car elles ont obtenu les informations et le soutien adéquat de l’équipe de santé.

La normalisation des abus obstétricaux ou de l’infantilisation n’est pas une alternative. Par conséquent, il faut essayer d’améliorer le traitement des femmes enceintes afin de ne pas leur causer de dommages émotionnels à un moment aussi intense que la naissance d’un enfant.

L’accouchement par césarienne peut affecter la sensibilité d’une femme

Une femme qui accouche par césarienne.

Tout d’abord, il faut savoir que l’expérience de l’accouchement implique une gamme d’émotions: joie, excitation, peur, angoisse, anxiété et adrénaline. Donc si on en tient compte, on peut comprendre que chaque émotion donne sa propre couleur à l’expérience.

Cependant, cette expérience peut aussi être conditionnée par des facteurs externes. En ce sens, les personnes qui nous accompagnent (médecins, anesthésistes, infirmières, entre autres) et le traitement qu’elles nous prodiguent peuvent faire la différence.

Lorsque ce traitement est humiliant, agressif ou violent, nous sommes confrontés à un type particulier d’abus appelé violence obstétricale.

“Il s’agit d’abus physiques, d’humiliations et de violences verbales, de procédures médicales coercitives ou non consensuelles, de défaut de demande de consentement éclairé, de refus d’administrer des analgésiques, de négligence des soins ou de violations graves de la vie privée”.

Organisation Mondiale de la Santé-

En revanche, un accouchement humanisé, qu’il soit vaginal ou par césarienne, est celui qui respecte la personne qui s’apprête à accoucher dans son autonomie, dans la décision de son heure et dans la satisfaction de ses besoins affectifs et de ceux de son bébé..

Par ailleurs, une personne qui vient d’accoucher peut aussi être touchée par les commentaires du type: “Ce n’est pas si mal”, “si elle a décidé ainsi, c’est pour quelque chose”, “mettez de côté vos sentiments”. Ces formes d’abus subtil peuvent affecter l’état émotionnel de la femme.

Quelques clés à retenir pour garantir un accouchement respectueux

L’accouchement respectueux ou humanisé fait référence à ce modèle de soins qui chargé de conseiller, d’assister et d’accompagner les besoins des femmes sur le point d’accoucher, de leurs bébés et de leurs familles.

Voici donc quelques points essentiels d’un accouchement respectueux:

  • Les femmes enceintes doivent disposer de toutes les informations concernant les procédures. Le personnel médical ne peut pas décider pour la patiente, sans lui donner au préalable tous les conseils et expliquer les alternatives existantes. Leur rôle est de recommander selon la manière dont le cas est présenté, mais pas de décider arbitrairement.
  • Les femmes enceintes peuvent compléter leur projet de naissance pour refléter leurs préférences concernant certaines procédures, postures, compagnons et autres aspects liés au moment de l’accouchement.
  • Lors de l’accouchement, il est important que la maman puisse faire connaissance avec son bébé et passer les premières minutes de sa vie au contact peau à peau. Les exceptions sont les cas où une urgence se produit ou la vie de l’un des deux est en danger. Toutes les actions qui ne sont pas urgentes peuvent être reportées. Afin de favoriser l’intimité et la rencontre de la mère et du nouveau-né.
  • Les femmes enceintes ont le droit d’être accompagnées par une personne de leur choix, sauf circonstance particulière et risque qui l’empêche.
  • Le personnel médical doit éviter toutes les techniques invasives et de contrôle qui ne sont pas nécessaires. De même, il doit informer la femme de ces techniques et lui expliquer les raisons de les faire.

L’accouchement par césarienne peut affecter la sensibilité d’une femme: Se préparer pour une naissance respectueuse

Une femme enceinte alitée avec soutien d'une soignante.

Les femmes qui vont accoucher peuvent arriver mieux préparées si elles reçoivent à l’avance les informations nécessaires et connaissent leurs droits.

Il existe de nombreuses associations et groupes qui sensibilisent la population au respect de l’accouchement. Ainsi qu’à diffuser les recommandations de l’OMS et autres organismes de santé.

En cas de doute, vous pouvez toujours consulter un expert en la matière. De cette façon, vous ferez des choix plus sûrs et meilleurs. D’autre part, il convient de bannir les mythes qui existent autour de l’accouchement, de la puerpéralité ou de l’allaitement.

Le partenaire doit également recevoir les informations nécessaires et être au courant des décisions concernant l’accouchement. Un environnement intime est la clé de l’accouchement et de la puerpéralité. Il est donc recommandé de demander de l’aide à des amis ou à la famille.

Enfin, vous devez également travailler sur les peurs et les angoisses face à la situation. La pratique de techniques de relaxation et de respiration peut soutenir ce moment.

Toute expérience qui va à l’encontre de l’autonomie et du respect, que ce soit lors d’un accouchement vaginal ou par césarienne, peut affecter la sensibilité d’une femme. Il ne faut pas oublier que les femmes enceintes sont des personnes qui vont donner naissance à leur enfant et ont la pleine capacité d’être des protagonistes actives de ce processus.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’accouchement par césarienne : 3 choses à savoir
Être parents
Lisez-le dans Être parents
L’accouchement par césarienne : 3 choses à savoir

Qu'est-ce l'accouchement par césarienne ? Dans quels cas peut-elle être pratiquée ? Découvrez 3 choses que vous devriez savoir sur la césarienne.



  • Ramos, R., Yávar, V., Del Río, A., Schettino, J., Bresciani, V., Gómez, D., Álvarez, C., & Farkas, Ch. (2020). Mode of
    Delivery and Maternal Sensitivity: Effects on the Socioemotional Development of Children at One Year of Age. Acta
    Colombiana de Psicología, 23(2), 241-253. Disponible en: http://www.doi.org/10.14718/ACP.2020.23.2.10
  • Plan de Parto y Nacimiento. Estrategia de Atención al Parto Normal. Estrategia Nacional de Salud Sexual y Reproductiva. Agencia de Calidad del Sistema Nacional de Salud. Observatorio de Salud de las Mujeres Ministerio de Sanidad, Política Social e Igualdad. Gobierno de España. Disponible en: https://www.mscbs.gob.es/organizacion/sns/planCalidadSNS/pdf/equidad/planPartoNacimiento.pdf

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.