La solidarité : la plus belle leçon à tirer de ce contexte de pandémie de coronavirus

17 mai, 2020
Nous vous parlons dans cet article d'une importante leçon de vie que nous permet de tirer ce contexte de pandémie de coronavirus : la solidarité nécessaire entre les personnes en tant que moyen de combattre la maladie.

La pandémie à laquelle le monde fait face, provoquée par le coronavirus, permet à toute notre société de tirer une grande leçon : celle de la solidarité. Aujourd’hui, on peut déjà affirmer que virus à la fois petit et insignifiant, mais aussi puissant et omniprésent, que personne n’a pas pu anticiper, nous donne une bonne leçon.

Ainsi, tous les citoyens du monde sont en train d’apprendre que la solidarité entre les personnes est l’unique outil permettant de surmonter de graves problèmes, ainsi que d’avancer et de s’améliorer en tant que société.

La solidarité, la meilleure leçon à tirer en cette période de coronavirus

L’éducation et l’enseignement sont un sujet qui suscite une grande controverse, et il est toujours question de savoir quels sont les objectifs ainsi que comment il faut les organiser et les mener à bien.

Cependant, de nos jours, il y a un aspect sur lequel aussi bien les parents que les spécialistes en éducation commencent à tomber d’accord : l’importance de la pratique et de l’expérience en tant que moyen d’acquérir des connaissances.

Ce que nous vivons et expérimentons dans le monde entier, en conséquence du coronavirus, est une leçon que nous n’aurions pas pu apprendre si nous ne l’avions pas vécue.

Il a fallu que nous devions faire face à une situation extrême pour que, en tant qu’humains, nous puissions réellement apprendre ce que signifie être solidaire. Pour que nous puissions vérifier et nous rendre compte de ce qu’est la solidarité, d’en quoi elle consiste et de pourquoi elle bénéficie à tous.

Tout ira bien restez chez vous

A l’école, on insiste pour enseigner aux enfants et aux adolescents des contenus liés aux valeurs. Et parmi ces contenus, le thème de la solidarité est fondamental. Autour de lui s’articulent les cours, les leçons et divers ateliers.

Et personne, ni les enfants, ni le reste de la société n’aurait pu imaginer que nous allions apprendre, d’une manière aussi pratique et existentielle, ce qu’est la solidarité.

Ainsi, nous apprenons tous via la pratique comment opère le concept de la solidarité. Concept qui, en théorie, fait référence au soutien inconditionnel à des causes ou des intérêts externes, surtout en situations délicates ou difficiles. Et, en sauvant les différences, le coronavirus n’est pas une cause externe, mais un problème qui concerne le monde entier.

Que nous apprend le coronavirus sur la solidarité ?

La leçon de solidarité que nous donne le coronavirus, nous l’apprenons au travers de leçons aussi claires que :

  • Nous dépendons tous des autres, et chaque action individuelle se répercute sur soi et sur tous les autres.
  • Nous ne devons ni ne pouvons sous-estimer le pouvoir des gens quand ils font les choses ensemble. Parfois, il s’agit de la seule stratégie permettant d’atteindre les objectifs que l’on se fixe.
  • Personne n’est immortel, ni meilleur, ni supérieur à quiconque. Ce que j’ai aujourd’hui et qui m’apporte de la sécurité peut disparaître en un claquement de doigts. De plus, il est évident qu’à un certain moment de nos vies, nous avons besoin de gestes amicaux et de mains tendues pour aller de l’avant.
  • Nous devons comprendre que la véritable solidarité s’érige sur la base de la sensibilité et de l’empathie. Elle s’édifie sur la possibilité de pouvoir améliorer la vie et la situation d’une autre personne qui en a besoin. La solidarité ne comprend ni la couleur de peau, ni l’âge, ni la situation financière
  • Rien ne sert d’accumuler des choses matérielles : de l’argent, des maisons, des voitures ou des vêtements. Au bout du compte, la seule chose qui compte dans cette vie, ce sont les moments que nous passons avec notre famille et nos amis
La solidarité matérialisée par des courses

Une réflexion sur ce que nous apprend le coronavirus

Face à cette pandémie provoquée par le coronavirus, nombreuses sont les réflexions, individuelles comme collectives, que nous devons nous faire en tant que société.

Des réflexions quant à l’importance de prendre soin de la planète et d’établir un système sanitaire efficace pour tous. Quant au besoin de garantir la protection des secteurs sociaux plus vulnérables, tels que les personnes âgées et les enfants.

De plus, nous ne devons pas négliger la sécurité et la protection de ces personnes qui permettent que tous les citoyens puissent couvrir leurs besoins primaires.

Mais, avec la sécurité, la meilleure leçon que nous donne le coronavirus, c’est la solidarité. Or, nous n’avons pas encore passé l’examen final portant sur cette leçon, puisque pour cela, nous devrons être capables d’être solidaires, dans les circonstances actuelles comme dans toutes les autres.

Ainsi, dans le futur, quand nous aurons vaincu le coronavirus et que nous retrouverons notre liberté de pouvoir sortir, que nous reprendrons nos relations sociales et notre vie quotidienne, attention à ne pas désapprendre cette leçon de solidarité.

Ne nous enfermons pas de nouveau, non pas dans nos foyers, mais dans nos égoïsmes, nos insécurités, nos racismes, nos intransigeances, nos opinions et nos guerres insensés.

Attention, car nous devons continuer, en tant que société, à agir selon le principe de la solidarité, ainsi que reconnaître qu’un monde de TOUS pour TOUS est un monde où les gens ont besoin et dépendent les uns des autres.