La dermatomyosite juvénile : symptômes et traitement

· 1 mars 2019
Si votre enfant a été diagnostiqué ou si vous suspectez qu'il puisse être affecté par la dermatomyosite juvénile, vous pourrez savoir que bien que cette maladie ne soit pas curable, votre enfant peut profiter de longues périodes d'amélioration en suivant le bon traitement.

On estime que la dermatomyosite juvénile touche entre 3 000 et 5 000 enfants. Les symptômes qu’ils présentent ne simplifient pas leur enfance. La forme la plus efficace de lutter contre cette maladie est de connaître tous les aspects de celle-ci, outre le fait de suivre les indications des médecins.

Qu’est-ce que la dermatomyosite juvénile ?

C’est une maladie auto-immune qui se caractérise par des lésions musculaires. Celles-ci sont dues à l’inflammation des vaisseaux sanguins et des muscles. On observe fréquemment des changements de la peau au niveau des articulations interphalangiennes et du bord des paupières.

Les maladies auto-immunes sont déclenchées par la perte de tolérance du système immunitaire. Celui-ci confond ainsi les tissus ou les cellules saines avec des agents étrangers. On peut normalement contracter la dermatomyosite juvénile entre 2 et 15 ans.

Symptômes de la dermatomyosite juvénile

Dans la plupart des cas, les symptômes apparaissent petit à petit. Néanmoins, chez d’autres patients, ils se manifestent de manière aiguë. Chaque patient expérimente chaque symptôme de manière différente. En raison de ces symptômes, l’enfant ne pourra plus réaliser certaines activités.

Voici les symptômes les plus courants -mais ce ne sont pas les seuls- :

  • Éruption cutanée sur la peau, la figure, les articulations interphalangiennes, les genoux et les coudes.
  • Oedème des paupières et des articulations.
  • Faiblesse musculaire.
  • Changement de couleur du contour des yeux (rouge ou violet).
  • Mal-être entraîné par la fièvre et la fatigue. 
  • Difficulté à avaler et voix faible.
  • Douleurs abdominales aiguës provoquées par les ulcères digestifs.

Lisez également :
Les douleurs abdominales fonctionnelles chez l’enfant

Une fille a mal à la tête

Phases de la maladie

Cette maladie se développe en 4 étapes :

  • Période prodomique. Au cours de cette étape, les symptômes sont irréguliers. On tend à les confondre avec d’autres troubles. Elle peut durer de plusieurs semaines à plusieurs mois.
  • Faiblesse musculaire progressive et éruption cutanée. Ce processus d’affaiblissement musculaire dure pendant plusieurs semaines. Il se stabilise ensuite. La récupération peut prendre jusqu’à deux ans.
  • Inflammation musculaire et éruption cutanée. Cette phase dure 2 ans.
  • Récupération. Ce processus peut survenir sans laisser de grandes séquelles. Dans d’autres cas néanmoins, on peut remarquer une atrophie et des contractions musculaires.

« Bien que la dermatomyosite juvénile ne soit pas curable, de nombreux patients ne présentent aucune complication pendant de longues périodes. »

Causes et diagnostic

On n’a pas encore pu déterminer les causes de cette maladie. En revanche, de nombreux spécialistes assurent qu’il s’agit d’un dysfonctionnement du système immunitaire. On pense que ce genre de maladies est héréditaire.

Pour déterminer si l’enfant souffre de cette maladie, on doit réaliser les examens suivants :

  • Auscultation.
  • Examens en laboratoire. Ces examens détermineront la présence d’anticorps et d’enzymes musculaires.
  • Électromyographie. Elle est nécessaire pour détecter les lésions musculaires ou nerveuses.
  • Biopsie. On peut ainsi examiner un morceau de tissu de manière exhaustive.
  • Radiographie. Grâce à la radiographie, on peut obtenir les images des os et des tissus internes qui sont touchés.
  • Imagerie à résonance magnétique. On l’utilise en dernier recours pour voir le degré d’affection d’un organe.

Traitement pour la dermatomyosite juvénile

Le type de traitement dépendra du degré d’affection du patient. On attend du traitement qu’il diminue l’inflammation pour :

  • Éviter les lésions tissulaires,
  • Récupérer la force musculaire,
  • Réduire la douleur,
  • Améliorer la qualité de vie de l’enfant.

On y parvient avec des traitements d’appui et une approche multi-disciplinaire.

Médicaments

Les médicaments les plus fréquents sont des anti-inflammatoires : les glucocorticoïdes et le méthotrexate, un antimétabolite. Pour la peau, des médicaments anti-paludiques comme l’Hydroxychloroquine et l’utilisation de crème solaire.

Un enfant avale des médicaments

Thérapie

Le kinésithérapeute aidera le patient à conserver et à améliorer la souplesse et la force de ses muscles. Lorsque les muscles de la déglutition sont touchés, l’orthophonie sera indispensable pour aider à améliorer la situation.

Alimentation

Les conseils d’un nutritionniste seront indispensables afin de savoir ce que l’enfant peut consommer -de préférence ce qui est facile de mâcher et d’avaler.

Une fois que le traitement aura été correctement appliqué, l’enfant pourra y réagir favorablement dans un intervalle de deux mois.

Enfin, vous devez être très patient. En effet, l’enfant manifestera sans doute des crises d’anxiété ou de frustration dues au grand nombre de symptômes gênants.

Bien que la dermatomyosite juvénile ne soit pas curable, de nombreux patients ne présentent aucune complication pendant de longues périodes.

  • Zouagui, A., Abourazzak, S., Idrissi, M. L., Souilmi, F. Z., Chaouki, S., Atmani, S., … Hida, M. (2011). Actualités de la dermatomyosite juvénile. Revue Du Rhumatisme (Edition Francaise). https://doi.org/10.1016/j.rhum.2010.08.018

  • Marcil, T., Khoudri, I., Meziane, M., Beqqal, K., Khatibi, I., Hassam, B., … Benzekri, L. (2008). La dermatomyosite juvénile : à propos de 4 cas. Archives de Pediatrie. https://doi.org/10.1016/j.arcped.2008.06.006

  • Guarella, M., Jurquet, A. L., Retornaz, K., Bardin, N., Chastang, M. C., Desjonquere, M., … Belot, A. (2015). Dermatomyosite juvénile et nouveaux auto-anticorps: À propos de quatre observations. Archives de Pediatrie. https://doi.org/10.1016/j.arcped.2015.09.007