Je sais seulement que je t’aime, mon enfant

· 21 août 2018
Mon enfant, depuis que je sais que j'ai la vie en moi... oui, depuis lors, je sais seulement que je t'aime.

Je t’aime mon enfant. Nous savons que l’amour maternel peut renforcer de nombreux aspects de l’être humain et constitue également un élément crucial de notre développement. Dans la version augmentée du livre intitulé L’amour maternel (2016) Sue Gerhardt, une psychothérapeute britannique explore en profondeur cet aspect, à travers la relation entre le cerveau et les émotions humaines.

Dr. Gerhardt révèle que le rythme de la vie moderne l’a amenée à réfléchir sur l’amour et sa nature dans différentes sphères, toujours d’un point de vue empiriste. C’est la raison pour laquelle elle a déjà publié plusieurs livres, dans lesquels elle s’est consacrée à l’analyse des aspects cérébraux de l’amour.

Gerhardt est considérée comme le plus grand expert au monde dans son domaine.

Gerhardt pense que la façon dont nous démontrons (ou non) notre amour pour les bébés, favorise une série de changements biochimiques dans le cerveau du bébé. Elle affirme que le cerveau du bébé entre 0 et 2 ans est très sensible aux influences, en particulier celles qui se traduisent par des expériences vécues avec les personnes qui s’en sont occupées.

L’importance du premier « je t’aime »

En d’autres termes, le Dr Gerhardt affirme que l’amour est capable de laisser une telle marque sur les bébés, dans leur première enfance, que leur santé mentale en dépendra largement. Autrement dit, si un bébé est pris en charge, soigné et aimé, il sera en mesure de développer une bonne santé mentale plus tard. Si l’on accorde pas d’importance à l’affection et aux soins durant la petite enfance, le bébé ne sera pas capable de tolérer le stress de se sentir vulnérable.

Je sais seulement que je t'aime

Rappelez-vous qu’un bébé ne peut pas se débrouiller seul. Un bébé a besoin d’une personne pour le soigner, en prendre soin et l’aimer, que ce soit une maman, un papa, des proches ou des aide-soignants.

Contrairement aux mammifères dans le règne animal que leur mère protège et nourrit, en quelques heures ils peuvent se tenir debout, marcher et même courir. Un être humain ne peut pas se débrouiller tout seul dans sa petite enfance. Son développement se déroule à un autre rythme, beaucoup plus lentement.

Dans L’amour maternel, le médecin explique également l’importance d’être présent pour le bébé, pour qu’il se sente en sécurité. Selon ses recherches, durant l’étape post-natale, on doit aider le bébé à tolérer le stress dans tous les aspects. Le fait d’avoir quitté l’utérus implique pour eux un changement si soudain qu’ils ont constamment besoin de l’amour de la mère et de l’attachement physique pour surmonter ce premier grand stress.

L’interaction que nous établissons avec nos bébés à partir du moment où ils sont nés laisse une empreinte significative sur eux. D’où l’importance que cette empreinte soit laissée de manière positive, puisqu’elle dure dans le temps et constitue une expérience transcendantale.

Ci-dessous nous vous donnons une lettre qui illustrera combien vous êtes capable d’amour maternel pendant la petite enfance. Vous verrez que votre bébé se nourrit aussi de l’amour que vous lui donnez et que plus vous lui accordez de l’attention et de l’affection, mieux il se sentira dans le monde et surtout avec vous.

Je t’aime plus que tout

Je sais seulement que je t'aime

Même avant que tu sois né, je t’aimais. Avec l’étincelle magique de ce premier moment où j’ai entendu que j’allais être une mère, une source de vie, mon cœur a déployé toute sa capacité affective. Depuis lors je n’ai rien gardé de ce grand amour et je te le donne dans tout, dans ce que je fais et aussi dans ce que je suis.

En te regardant, je réalise que depuis que je t’ai avec moi, ma vie va beaucoup mieux. Toi, mon amour, tu es la raison pour laquelle je me lève chaque jour, pour laquelle je fais face à ce monde de plus en plus agressif, plein de nouveaux problèmes et de nouvelles demandes.

Pour toi, je surmonte tout. Parce que je t’aime et, surtout, je veux que tu sois heureux. Souvent, je pense que mon amour pour toi me donnera la force de me vaincre et d’être meilleure.

Mon amour pour toi est le sentiment le plus puissant que j’ai et tu n’as pas à me dire quoi que ce soit pour me souvenir de mes devoirs envers toi. Je t’aime simplement parce que tu es le fruit de la vie que j’ai pu concevoir. Mon bébé.

J’admets savoir que je suis capable de t’aimer comme je le fais parce que je sais que moi aussi j’ai été aimée pour le simple fait d’exister. Maintenant que tu es un bébé, tu me demandes d’être constamment avec toi parce que ton être le plus instinct, le plus basique te dit que c’est la meilleure façon de survivre. Toi et moi, nous savons que nous sommes des êtres sociaux et que l’amour façonne nos vies. En amour, nous nous renforçons.

Au fil du temps, tout comme je l’ai fait, tu pourras aimer aussi profondément que je le fais. Je serai là pour veiller tu peux le faire. À mes côtés, tu apprendras qu’au-delà de la survie, il y a quelque chose de très beau, doux et vaste appelé amour.

La vérité est que je sais seulement que je t’aime et que cela me suffit.