Importance de la nutrition au cours des 1000 premiers jours de vie

Nous allons vous montrer pourquoi vous devriez porter une attention particulière à la nutrition pendant les 1000 premiers jours de vie de votre bébé. Lisez la suite et découvrez tout à ce sujet !
Importance de la nutrition au cours des 1000 premiers jours de vie

Dernière mise à jour : 28 juillet, 2022

Une nutrition adéquate au cours des 1000 premiers jours de la vie d’une personne est décisive pour sa santé future. Pour cette raison, il est nécessaire d’optimiser l’alimentation dès la grossesse afin de fournir à l’enfant une grande quantité de nutriments de bonne qualité, nécessaires à son bon développement et à sa croissance.

Dans ce contexte, les experts recommandent l’allaitement maternel exclusif jusqu’à 6 mois de vie, mais aussi de le maintenir le plus longtemps possible. Idéalement, jusqu’à 2 ans, en raison des nombreux avantages qu’il offre aux plus petits.

Si vous attendez un bébé ou avez déjà un petit bout de chou, cet article peut vous intéresser. Ne le manquez pas !

Une bonne nutrition réduit l’incidence des maladies non transmissibles

Il existe un grand nombre de pathologies qui peuvent conditionner négativement l’état de santé et qui ne se transmettent pas par les gènes. Elles apparaissent spontanément ou se développent au fil des ans et la plupart sont chroniques. Il est donc préférable de les prévenir.

Pour citer quelques exemples, nous pouvons souligner les allergies et les problèmes auto-immuns. Bien que les deux aient une prédisposition génétique, leur apparition est liée à des stimuli environnementaux ; par exemple, la qualité de l’alimentation et du mode de vie de la personne.

Pour cette raison, il est essentiel de respecter les instructions de l’obstétricien et du pédiatre lors de l’établissement du schéma nutritionnel de la femme enceinte et du bébé. En ce sens, il est essentiel d’éviter d’inclure des produits pouvant causer des problèmes digestifs ou nuire à la santé du microbiote intestinal.

L’un des enjeux les plus importants de l’alimentation au cours des 1000 premiers jours de vie est d’éviter la consommation de produits à forte teneur en sucres simples, comme les bonbons, les sucreries, les boissons gazeuses ou les pâtisseries. La relation entre la consommation de glucides simples et le développement de pathologies métaboliques (comme le diabète) a déjà été mise en évidence. Et vous devez savoir que la plupart des produits transformés concentrent de grandes quantités de ces composés.

Une consommation excessive de café peut affecter la nutrition du bébé pendant l’allaitement, en raison de la présence d’alcaloïdes dans cette boisson.

L’alimentation de la mère influence la santé de l’enfant

Bien souvent, les mères ne sont pas conscientes que la façon dont elles s’alimentent a un impact direct sur la qualité du lait qu’elles produisent et, par conséquent, sur la santé de l’enfant.

Il faut optimiser les apports nutritionnels des femmes enceintes et des mères allaitantes et surtout éviter la consommation de substances toxiques dans les 1000 premiers jours de vie du bébé. Par exemple, consommer de grandes quantités de caféine pendant l’allaitement n’est pas recommandé car l’alcaloïde contenu dans le lait pourrait entrer dans l’organisme du bébé et provoquer des altérations dans son développement.

Selon une étude publiée dans le Korean Journal of Pediatrics, il est nécessaire d’imposer certaines restrictions au niveau de l’alimentation de la mère pendant la période d’allaitement afin d’assurer la bonne santé de l’enfant. De cette façon, on pourra s’assurer qu’il grandisse et se développe sans problème.

Il est essentiel d’éviter les aliments ultra-transformés pendant les 1 000 premiers jours de vie

Vous avez sûrement déjà intériorisé que l’on doit réduire les aliments transformés afin de maintenir un meilleur état de santé. Cette recommandation s’étend également à l’alimentation du nourrisson. En tout cas, on pourrait inclure de nombreux produits de consommation habituelle des plus petits dans ce groupe.

Au cours des 1000 premiers jours, il est crucial de faire attention à l’étiquetage du lait maternisé, car ils ne sont pas tous de bonne qualité. Beaucoup d’entre eux contiennent des sucres simples qui pourraient conditionner le fonctionnement du métabolisme de l’enfant à moyen terme. Par ailleurs, il faut qu’ils contiennent certains nutriments essentiels, comme les acides gras de la série oméga-3.

Les spécialistes recommandent l’allaitement maternel exclusif jusqu’à 6 mois de vie de l’enfant et de le prolonger le plus longtemps possible à partir de ce moment.

La nutrition pendant les 1 000 premiers jours de vie peut déterminer l’état de santé futur

Comme vous l’avez vu, il est essentiel d’optimiser la nutrition pendant les 1000 premiers jours de vie pour s’assurer que le bébé grandisse et se développe correctement. En outre, il faut s’assurer que l’alimentation de la mère soit bien planifiée, c’est-à-dire qu’elle soit saine et qu’elle limite la présence de substances toxiques.

Si vous avez d’autres questions à ce sujet, n’oubliez pas que vous pouvez consulter un spécialiste en nutrition. Le professionnel vous donnera des instructions sur la façon de commencer l’alimentation complémentaire. Vous pouvez aussi créer un menu à mettre en place dès la première année de vie afin d’assurer un apport nutritionnel correct à votre enfant. De plus, cela stimulera les bonnes habitudes dans l’alimentation de la mère, ce qui aura un impact positif sur le lait qu’elle produit.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les clés d’une bonne nutrition chez les jeunes enfants
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Les clés d’une bonne nutrition chez les jeunes enfants

Pour offrir une bonne nutrition aux jeunes enfants, il est essentiel de suivre une alimentation qui respecte quelques bases..Découvrez davantage ic...



  • Yoshida, Y., & Simoes, E. J. (2018). Sugar-Sweetened Beverage, Obesity, and Type 2 Diabetes in Children and Adolescents: Policies, Taxation, and Programs. Current diabetes reports18(6), 31. https://doi.org/10.1007/s11892-018-1004-6
  • Jeong, G., Park, S. W., Lee, Y. K., Ko, S. Y., & Shin, S. M. (2017). Maternal food restrictions during breastfeeding. Korean journal of pediatrics60(3), 70–76. https://doi.org/10.3345/kjp.2017.60.3.70