Frères et sœurs en relation de dépendance : ce qu'il faut savoir

Les frères et sœurs qui ont une relation de dépendance souffrent lorsqu'ils sont séparés et ont du mal à être autonomes. Comment agir?
Frères et sœurs en relation de dépendance : ce qu'il faut savoir
Elena Sanz Martín

Rédigé et vérifié par la psychologue Elena Sanz Martín.

Dernière mise à jour : 08 janvier, 2023

Les frères et sœurs sont le plus beau cadeau et le meilleur héritage que nous puissions donner à nos enfants. En effet, ces figures deviennent des maîtres, des amis et des confidents qui les accompagnent dans leur croissance. A leurs côtés, ils apprennent à interagir, partager, négocier et tisser des liens avec leurs pairs. Cependant, lorsque ce lien est excessif, il peut y avoir avec une relation de dépendance entre frères et sœurs. C’est alors qu’il est important d’intervenir.

Tous les parents souhaitent que leurs enfants développent une relation de confiance, de cordialité et de complicité entre eux. Pour y parvenir, ils essaient de favoriser l’union entre les frères et soeurs. Généralement, les parents se plaignent parce que leurs enfants se font concurrence ou ont des conflits constants, mais dans certains foyers, le problème est tout le contraire. Est-il possible qu’un lien trop étroit entre frères et sœurs puisse être nocif?

L’union entre frères et sœurs est naturelle et positive

Tout d’abord, il faut souligner qu’une bonne relation entre frères et sœurs est quelque chose de naturel et de positif. Après tout, ils se connaissent comme personne d’autre, ils comprennent l’essence de l’autre et ils s’accompagnent depuis le début de leur vie.

Même ceux qui ont tendance à se battre peuvent trouver, à de nombreux moments, un agréable refuge dans l’autre. Le problème ne viendra jamais du fait que vos enfants soient choisis pour partager leur temps, mais du fait qu’ils ont besoin les uns des autres pour fonctionner.

Un frère et une sœur qui rient.

Comment détecter la relation de dépendance entre frères et sœurs?

Vous vous demandez peut-être comment distinguer ces deux réalités. En ce sens, il est essentiel d’identifier si vos enfants sont choisis ou nécessaires. Pour cela, vous pouvez regarder certains des points suivants :

  • Ils passent tout leur temps libre ensemble.
  • Lorsqu’ils doivent se séparer, ils souffrent et éprouvent de grandes difficultés à fonctionner en l’absence de l’autre.
  • Ils partagent les mêmes activités, les mêmes passe-temps et même les mêmes amis. Ils n’ont donc aucune parcelle d’individualité.
  • De même, ils ont du mal à prendre des décisions pour eux-mêmes. Avant d’exprimer leurs goûts, opinions ou désirs, ils cherchent à écouter leur frère et ont tendance à se régler en fonction de ses réponses.
  • Ils ont besoin les uns des autres pour réaliser des activités de base comme jouer, socialiser, dormir ou être en classe. Sans leur présence, ils se renferment, sont inhibés et craintifs.

Clés pour les parents de frères et sœurs en relation de dépendance

Si vous soupçonnez que vos enfants ont une relation de dépendance, ne vous inquiétez pas, vous pouvez prendre certaines mesures pour que cela n’affecte pas leur développement. L’essentiel est de favoriser l’autonomie de chaque enfant. Pour ce faire, il faut leur offrir des opportunités de développer leur propre individualité.

Il ne s’agit pas de les séparer par la force ou de les empêcher de partager du temps ou des activités. Simplement, il faut encourager la création d’espaces dans lesquels ils peuvent fonctionner par eux-mêmes sans recourir à l’autre. Voici donc quelques propositions intéressantes à cet égard.

Faire différentes activités parascolaires

Les activités parascolaires sont un environnement idéal pour valoriser l’individualité de vos enfants et éviter la dépendance. Cela leur permettra d’explorer leurs propres goûts et de se développer artistiquement, intellectuellement ou créativement en fonction de leurs différentes préférences. De plus, ils s’ouvriront à de nouveaux environnements et groupes sociaux auxquels participer sans dépendre de leur frère.

Opter pour des cours séparés

Si vos enfants sont jumeaux, vous avez probablement été confronté au dilemme de les séparer ou non, dans des classes différentes. En général, les centres éducatifs prônent la séparation et il est vrai que cela permet aux enfants d’avoir leur propre espace pour fonctionner et générer leurs propres amitiés. Cependant, il s’agit d’une décision très personnelle que chaque famille doit prendre en fonction de sa situation.

Deux soeurs jumelles dans la nature.

Passer du temps en tête-à-tête avec chaque enfant

Il est très important que les parents consacrent du temps de qualité à chacun de vos enfants séparément. Bien sûr, il est positif de faire des activités en famille. Mais planifier quelques sorties en solo avec chaque enfant peut renforcer votre lien et contribuer à renforcer leur propre identité.

Favoriser le choix et l’autonomie

Parfois, les deux enfants sont dépendants de leur frère, mais dans d’autres cas c’est un seul qui ressent ce besoin, tandis que l’autre est plus autonome et sûr de lui. Cela arrive surtout lorsque la différence d’âge est importante et que le frère aîné a agi comme une figure d’attachement et de sécurité pour le petit.

Si telle est votre situation, essayez d’encourager le frère le plus proche à prendre ses propres décisions, à exprimer ses goûts ou à faire des suggestions sans l’influence de l’autre. Par exemple, invitez-le à parler en premier, demandez-lui quelle est son opinion et permettez-lui de prendre les décisions dans certaines affaires et décisions familiales.

Veiller au développement individuel de chaque enfant pour éviter la relation de dépendance entre frères et sœurs

Il est essentiel de s’assurer qu’ils ont une forte estime de soi, une grande intelligence émotionnelle et de bonnes aptitudes sociales. De cette façon, nous saurons que s’ils choisissent leurs frères, ils le feront par plaisir et non par nécessité. Veiller au développement individuel de chacun de vos enfants est le meilleur moyen de prévenir la dépendance entre frères et sœurs.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’indépendance de l’enfant est essentielle à son épanouissement
Être parents
Lisez-le dans Être parents
L’indépendance de l’enfant est essentielle à son épanouissement

L'indépendance de l'enfant est une capacité à développer dès la plus tendre enfance et qui contribue à son épanouissement..



  • Maldonado, C., & Carrillo, S. (2002). El vínculo de apego entre hermanos. Un estudio exploratorio con niños colombianos de estrato bajo. Suma Psicológica9(1), 107-132.
  • Segal, N. L., & Russell, J. M. (1992). Twins in the classroom: School policy issues and recommendations. Journal of Educational and Psychological Consultation3(1), 69-84.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.