Les coups de pied du bébé font-il mal ?

17 mai 2018
Pas tous les coups de pied du bébés quand vous êtes enceinte font mal. Mais il y en a qui blessent. Tout dépendra de la force du mouvement, en plus d'autres facteurs. L'important, c'est que la future mère ait les bonnes informations.

Les coups de pied de bébé fascinent les parents et la famille. Chaque fois qu’un membre de la famille ou une amie tombe enceinte, la première chose que nous faisons, c’est toucher son ventre pour ressentir cette sensation. Mais…ces mouvements sont-ils douloureux pour la maman ?

Tout est plutôt relatif. Ce ne sont pas tous les coups de pied du futur nouveau-né qui font mal. Cependant, il y en a qui tombent dans ce cas de figure. D’abord, tout dépendra de la force du mouvement. Mais il y a aussi d’autres facteurs à prendre en compte.

Les mouvements de la 22ème semaine

Presque toujours, les femmes enceintes commencent à percevoir les mouvements du fœtus après la 22ème semaine. À ce moment-là, ellles ressentent seulement quelques frictions et de légers contacts. C’est parce que le fœtus est petit et l’utérus lui donne encore de la place pour bouger.

A partir de là, les femmes en gestation éprouvent pendant un mois et demi coups et mouvements qui ne devraient pas déranger. Pendant cette période, la pression et les coups de pied du bébé vont augmenter de force et de régularité.

En principe, ce qu’on peut ressentir, c’est le fœtus qui entre en collision avec les parois. Aussi, ses changements de position et ses galipettes. Cependant, tout va bientôt changer en raison de la taille et du développement du futur bébé. En effet, l’espace se réduira et donc la sensation peut changer.

L'appendicite pendant la grossesse peut être confondue avec des coups de pied du bébé.

Les coups de pied du bébé peuvent faire mal pendant la 28 ème semaine

Pendant la 28ème semaine, le bébé continue à grandir. Par contre, la taille de l’utérus est pratiquement à sa limite. C’est alors que les légers mouvements peuvent se transformer en coups douloureux.

Ces coups peuvent blesser parce que l’enfant touche plus facilement les parois. Et aussi parce qu’il a plus de force physique. Le petit est plus inconfortable et actif, ce qui représente parfois de la douleur pour la mèreLes impacts peuvent atteindre les côtes et les autres organes de la femme.

En effet, certains de ces coups peuvent entraîner une perte d’air et réveiller la femme enceinte. Il y a une grande variété d’intensité dans ces mouvements du bébé.

On ressent les plus grands impacts pendant la nuit

Il est prouvé que les bébés sont plus actifs pendant la nuit. Entre neuf heures du soir et minuit, leur activité physique augmente. Cela peut être un produit, entre autres choses, de l’apport alimentaire.

La mère doit prendre soin de son alimentation. Certains produits comme le sucre peuvent stimuler les petits même lorsqu’ils sont dans l’utérus. Par conséquent, il est préférable de réduire la consommation de cette nourriture pendant le dîner. En cas de doute, il est préférable d’aller chez le gynécologue et lui poser des questions sur le régime approprié.

La nuit est idéale pour compter les mouvements du bébé. C’est une activité que de nombreux gynécologues conseillent aux mères pour connaître le statut du fœtus. Le but de ces enregistrements est de comprendre la fréquence du mouvemen. De cette façon, la future mère sera capable de se préparer à faire face aux impacts.

Les circonstances dans lesquelles les coups de pied du bébé blessent le plus

Chaque femme enceinte a des caractéristiques particulières. Et pour cette raison. les coups de pied ne se sentent pas de la même façon. Par exemple, les mères peuvent éprouver plus de sensibilité. Entre autres choses, parce que les mouvements peuvent les prendre par surprise.

Si la mère est mince, les coups de l’enfant peuvent se ressentir beaucoup plus intensément. Dans ces cas, les enfants peuvent plus facilement toucher les côtes et la partie inférieure du ventre. Le poids du bébé est également un facteur à prendre en compte.

Certaines femmes ressentent de anxiété face aux coups de pied du bébé.

De plus, les grossesses de jumeaux ou de triplés sont beaucoup plus douloureuses. L’espace est beaucoup plus réduit et inconfortable pour les futurs nouveau-nés. Les mouvements ressentis dans ces cas sont assez récurrents et les mères peuvent souffrir de douleurs très agaçantes.

Quelques recommandations pour les mères primipares

En réalité, ses mouvements sont la meilleure indication que le petit va bien. De plus, il y plus inquiétant que la douleur. Le bébé peut passer beaucoup de temps sans bouger. Et là, il se peut qu’il se passe quelque chose de grave.

En outre, il est toujours bon de discuter des problèmes de douleur avec le gynécologue. Tous les symptômes qui semblent étranges doivent être contrôlés par le spécialiste.

Respirer, marcher et stimuler le bébé avec de la musique sont des pratiques recommandées. Le yoga pour les femmes enceintes tente également de réduire l’inconfort des coups de pied et des mouvements du fœtus. Mais il y a une bonne nouvelle. Ces douleurs plus intenses se produisent uniquement pendant les dernières semaines de la grossesse.

 

A découvrir aussi