Mes enfants avant tout… Aujourd’hui, le reste du monde peut attendre

25 décembre 2017
Ils passent avant tout. Nos enfants sont notre nord et l'étoile Sirius, celle qui brille le plus dans le firmament. Ils sont notre priorité et la première pensée que nous avons quand nous nous réveillons. Cependant, il n'est pas toujours possible de leur offrir tout le temps que nous aimerions leur donner et il est donc nécessaire de chercher des moments, des instants magiques au cours desquels on peut arrêter le temps et le monde entier pour les leur offrir, pour leur dire "aujourd'hui tout peut attendre, aujourd'hui la vie nous appartient".

Regardons un peu en arrière. Essayons de poser notre regard sur un instant heureux de notre enfance. Le plus probable est que notre mémoire émotionnelle nous emmène immédiatement vers un moment quotidien que nous avons partagé avec notre mère, notre père, nos grands-parents ou nos frères et sœurs.

« Chaque moment que je passe sans les personnes que j’aime est un moment perdu »

-RR Tolkien-

Cela se produit pour une raison très simple : notre cerveau est dirigé par des mécanismes sociaux et il donnera par conséquent un plus grand sens à ces moments de notre enfance au cours desquels nous ressentions la proximité des personnes que nous aimions, qui nous montraient de façon sincère et active qu’elles nous aimaient et que nous étions importants pour elles.

Plus tard, et quand une personne arrive à l’âge adulte, elle peut sans doute valoriser ces petits instants de solitude et de complicité avec elle-même. Cependant, quand on est enfant, cela ne se produit jamais car il y a un besoin naturel de « partager son temps », d’avoir sa mère à proximité, d’avoir papa à côté de soi… Une proximité aussi nécessaire que la nourriture que l’on mange.

Nos enfants ont besoin de voir la vie à travers une bulle de savon et de percevoir que les secondes se traînent à la vitesse d’une tortue quand ils se promènent en nous tenant la main. Ils meurent d’envie de nous poser des questions impossibles, de nous dessiner leurs rêves, de colorier la lune en vert et le sol en marron, ils veulent se plonger dans notre regard pendant que nous leur racontons une histoire, ou deux, ou cent…

Nous ne pourrons pas faire tout cela au quotidien, sept jours par semaine et 24/24h. Cependant, aujourd’hui peut être une bonne journée pour « arrêter le temps » pour eux, pour vos enfants.

Mes enfants sont ma priorité, mais je ne me néglige pas en tant que personne, en tant que compagnon/compagne…

couple enlacé

Nos enfants sont en haut de notre liste, l’étendard de notre vie, le bouton qui unit tous nos rêves et espoirs. Cependant, nous devons nous souvenir qu’aucune priorité ne peut bien être traitée si nous n’apprenons pas nous-mêmes à nous prioriser.

  • Investir dans votre propre croissance personnelle, votre auto-estime et votre bien-être psychologique ne signifie pas négliger vos enfants mais prendre soin de vous-même pour pouvoir mieux prendre soin d’eux.
  • N’oubliez pas non plus qu’en plus d’être mère ou père, vous êtes aussi une compagne/un compagnon pour votre moitié.
  • Il est vital de ne pas perdre votre complicité de couple, de garder votre sens de l’humour, d’avoir des moments seuls tous les deux pour pouvoir vous regarder dans les yeux, continuer à rêver et à grandir en tant que personnes qui partagent un projet commun.
  • Vos enfants sont en tête de liste, cela n’en fait pas l’ombre d’un doute, mais votre bien-être psychologique et votre satisfaction émotionnelle créent un matelas de bonheur, d’équilibre et de sécurité aux enfants eux-mêmes.

Nos enfants ont besoin d’une attention sans limite de temps et d’après-midis de sourires qui ne finissent jamais

enfant jouant à la plage

Il y a un aspect que nous ne pouvons jamais négliger : les enfants comprennent, perçoivent et devinent beaucoup plus de choses que ce qu’ils peuvent dire. Ainsi, beaucoup de détails qui n’échappent pas au regard des enfants sont liés à la qualité et l’authenticité de l’attention reçue.

Pour mieux comprendre cette idée, nous pouvons énoncer un exemple. Marco a 4 ans et, aujourd’hui, il est très content parce que sa mère a décidé de l’emmener au parc après l’école. Elle ne le fait jamais parce qu’elle travaille beaucoup et parce que, après l’école, c’est toujours son grand-père qui vient le chercher ; il ne passe presque pas de temps avec la personne qu’il aime le plus : sa mère.

Cet après-midi va être très spécial, se dit Marco. Ils vont beaucoup s’amuser. Or, une fois qu’il arrive en haut du toboggan pour que sa mère le voit, il la découvre en train de regarder son téléphone. Chaque fois qu’il lui parle, elle ne lui prête presque pas attention et se limite à lui dire « oui Marco, c’est très bien Marco ».

  • Notre protagoniste rentre à la maison très triste, à tel point qu’il peut à peine expliquer ce qui lui arrive. Il ne s’est pas senti accompagné, valorisé, aimé…
  • Nos enfants ont besoin de percevoir une attention réelle. Peu importe l’âge qu’ils ont, même un bébé pourra détecter si le lien avec ses progéniteurs est authentique et il le notera sur la base de l’attention reçue, de la proximité, des consolations, des regards, du ton de leurs voix…

Je chercherai toujours un moment spécialement pour toi

mère avec ses deux enfants avant tout

Peu importe si vous travaillez. Si vos journées semblent être une éternité, si vous avez deux emplois et si vous avez seulement le temps de réveiller vos enfants le matin et de les embrasser le soir quand l’horloge indique déjà 23 heures.

« Être avec toi ou ne pas être avec toi, voici la mesure de mon temps. »

-Jorge Luis Borges-

En réalité, demain, vos enfants se rappelleront uniquement si, au milieu de cette agitation et de vos obligations infinies, vous vous êtes souvenu-e d’eux et leur avez accordé un peu de temps avec des lueurs de magie, des baisers cachés, des promesses secrètes et des caresses précieuses en lui disant « comment ai-je pu avoir un fils/une fille aussi beau/belle ».

Offrez-leur des fragments quotidiens d’harmonie, de souvenirs qu’ils pourront évoquer avec un grand sourire, avec des battements de cœur pleins d’émotion. Faites-leur comprendre, à chaque instant, qu’ils sont votre priorité, parce qu’il ne suffit pas que vous le sachiez vous-même : ils doivent le voir à travers vos caresses, vos mots, votre regard et, surtout… dans leur cœur.

 

 

 

A découvrir aussi