Conseils contre la peur d’essayer de nouveaux aliments

22 avril 2019
Négocier avec les enfants n'a rien de facile, surtout quand ils rejettent des aliments qu'ils ne connaissent pas. Découvrez comment affronter la peur d'essayer de nouveaux aliments, une situation à laquelle tôt ou tard tous les parents doivent faire face.

Les enfants peuvent devenir capricieux et refuser de goûter les saveurs des plats qu’ils ne connaissent pas. Ce comportement peut avoir différentes causes, que nous analyserons dans cet article. Par ailleurs, nous passerons en revue les astuces des parents pour que leurs enfants perdent la peur d’essayer de nouveaux aliments.

Pendant l’enfance, les petits sont confrontés à une multitude de sensations nouvelles. Souvent, nous ne sommes pas assez compréhensifs, car nous tenons beaucoup de choses pour acquis. Nos logiques sont différentes et pour eux, ce sont encore des nouveautés qu’ils ne comprennent pas.

Un exemple très parlant est celui de la nourriture. Cela vous est certainement déjà arrivé de vous poser cette question : ‘comment se fait-il qu’il ne veuille pas manger d’épinards alors que c’est un légume très nutritif et savoureux ?’. En réalité, il se peut que pour lui, ce ne soit pas tout à fait le cas.

Les enfants découvrent les goûts, les arômes et les textures presque de façon permanente. Il est donc parfaitement normal qu’ils aient des difficultés pour s’y adapter. Par conséquent, ils peuvent éprouver une certaine peur à essayer de nouveaux aliments.

Trouble ou mauvaise conduite ?

Les parents doivent savoir faire la différence entre un simple rejet et quelque chose de plus profond. Il existe un comportement appelé néophobie alimentaire qui, bien qu’il ne soit pas considéré comme un trouble mental, produit ce type de problèmes chez les enfants.

C’est un mécanisme primitif par lequel les individus se méfient des aliments qui ne leur sont pas familiers. Il peut avoir différentes causes, telles que les expériences traumatiques (intoxications ou asphyxie), et se caractérise par le rejet absolu de tout type d’aliments.

D’autre part, il peut également arriver que l’enfant veuille manifester sa volonté et, par un certain désir d’indépendance, rejette les suggestions des parents ‘juste parce que’.

Dans tous les cas, il est indispensable de faire preuve de patience et de bien observer leur comportement. Voici quelques conseils qui peuvent vous servir pour surmonter cette impasse avec succès.

La peur d'essayer de nouveaux aliments peut survenir entre l'âge de 2 et 7 ans.

Comment surmonter la peur d’essayer de nouveaux aliments ?

1. Être créatif

Les êtres humains sont des êtres très visuels. Si quelque chose qui nous plaît entre par nos yeux, il est fort probable que nous l’accepterons. Par conséquent, il est très utile de ‘transformer’ l’apparence de certains aliments, en particulier les légumes, afin que les petits les mangent. 

Par exemple, vous pouvez préparer un sandwich amusant avec des ingrédients qui représentent un visage et qui sont plus favorables aux yeux de l’enfant.

2. Laisser les enfants participer afin qu’ils dépassent la peur d’essayer de nouveaux aliments

Si nous, nous aimons choisir ce que nous allons manger, pourquoi pas laisser les enfants émettre leur opinion ? Nous pouvons leur proposer des alternatives saines parmi lesquelles choisir.

De plus, c’est un excellent choix de les emmener au supermarché ou chez le marchand de légumes, afin de leur permettre de collaborer dans la cuisine. Ainsi, ils seront fiers d’apporter leur contribution et désireux de goûter le plat qu’ils ont eux-mêmes préparé.

3. Petit à petit, mais fermement

Remplir l’assiette ne servira à rien si vous voulez que votre enfant surmonte sa peur d’essayer de nouveaux aliments.

Au contraire, vous devez les introduire progressivement dans ses repas. Par le biais des veloutés et des soupes, des tartes ou des sandwichs, pourvu qu’ils contiennent d’autres ingrédients qu’il connait et qu’il aime. Concernant les fruits, les smoothies et les jus sont exceptionnels.

Ensuite, dites à votre petit ce qu’il vient de goûter. De cette façon, il réalisera que les aliments qu’il déteste ne sont pas si mauvais en réalité.

« Pendant l’enfance, les petits sont confrontés à une multitude de sensations nouvelles. Souvent, nous ne sommes pas assez compréhensifs »

4. Donner l’exemple pour surmonter la peur d’essayer de nouveaux aliments

Cela serait une véritable injustice que de forcer les enfants à manger des légumes alors que nous, nous ne le faisons même pas. 

En effet, si vous souhaitez que votre enfant mange de tout et adopte de bonnes habitudes, la première étape consiste à le faire vous-même. Bien sûr, faites-le devant lui et sans vous plaindre. Souvent, même sans le vouloir, nous éduquons nos enfants : nous sommes leur modèle à suivre et ils nous observent en permanence.

5. Ne pas mettre de pression

Mettre une pression, stopper une activité qu’ils aiment pour ‘terminer les légumes’ ou, pire encore, les forcer, est la dernière chose à faire. Avec ces pratiques, nous ne ferons que renforcer l’association négative de certains aliments avec des situations désagréables pour le petit.

Autrement dit : ‘si je ne mange pas ce que je n’aime pas, je ne pourrai pas jouer avec la console’. De cette manière, la nourriture se transforme en un obstacle, une imposition qu’il faut affronter même si elle ne nous plaît pas.

Persévérer et être patient aide à surmonter la peur d'essayer de nouveaux aliments chez les enfants.

6. Persévérer, ne pas changer le menu au premier refus

Si notre réaction face à la peur d’essayer de nouveaux aliments chez un enfant est de lui donner autre chose qu’il préfère, il parviendra difficilement à dépasser cette peur. Nous devons être patient, lui laisser du temps. Et, comme nous l’avons dit auparavant, ne pas crier ou faire un scandale s’il ne veut pas manger.

Finalement, la principale recommandation et astuce est d’être compréhensif. L’enfance, surtout entre 2 et 7 ans, est une étape de découvertes que chaque enfant vit à sa manière. Vous verrez, avec le temps et l’exemple comme principal outil, il suivra vos conseils et changera ainsi son alimentation.