Comment prévenir la gingivite à l'adolescence

Pendant l'adolescence, les gencives peuvent s'enflammer et saigner. Heureusement, la gingivite peut être prévenue et nous vous expliquons ici comment le faire.
Comment prévenir la gingivite à l'adolescence

Dernière mise à jour : 26 juillet, 2022

Les gencives enflées, rouges et qui saignent ne sont pas seulement un problème pour les adultes. Bien au contraire, la gingivite survient également pendant l’enfance et l’adolescence.

Une mauvaise hygiène bucco-dentaire et l’accumulation de plaque dentaire agissent comme des irritants pour le tissu gingival et déclenchent son inflammation. Mais les changements endocriniens, physiques et comportementaux de la puberté affectent également la santé bucco-dentaire.

La bonne nouvelle est que si certains facteurs locaux sont contrôlés, la gingivite à l’adolescence peut être prévenue. Lisez la suite et découvrez ce que vous pouvez faire pour l’éviter.

Qu’est-ce que la gingivite ?

La gingivite est une inflammation des gencives. Lorsqu’elle se développe, le tissu gingival devient hypertrophié, rouge vif, douloureux et saigne au brossage ou au moindre contact. La mauvaise haleine et les dépôts de plaque et de tartre sur les dents viennent compléter le cadre.

Lorsqu’une telle inflammation n’est pas traitée, elle peut évoluer vers une maladie parodontale. Cette situation n’est pas si fréquente chez les jeunes, mais c’est une possibilité : c’est pourquoi il est crucial de prévenir la gingivite à l’adolescence et de la traiter immédiatement si elle se développe.

Dans la parodontite, il y a une inflammation profonde (et une infection) qui affecte les tissus de soutien des dents. L’os est détruit et le parodonte se détériore, ce qui compromet le support dentaire. Ainsi, les dents bougent et peuvent même tomber.

Gingivite à l’adolescence

La puberté est une période de nombreux changements, à la fois physiques et émotionnels. L’augmentation des hormones sexuelles et les changements corporels caractérisent cette étape, et de nouvelles expériences ainsi que des comportements rebelles s’ajoutent à cette transformation.

Sur le plan interne, les hormones stéroïdes augmentent et cette situation affecte temporairement la santé des gencives. Par exemple, elles favorisent l’hypertrophie gingivale et l’inflammation, même lorsqu’il y a une quantité minimale de bactéries dans la bouche.

De même, il existe d’autres facteurs qui influencent la santé gingivale, tels que ceux résultant des nouvelles habitudes et comportements des jeunes.

Une mauvaise hygiène bucco-dentaire entraîne l’accumulation de bactéries et de débris alimentaires sur les dents et les gencives. C’est ainsi que se forme la plaque dentaire qui, lorsqu’elle n’est pas éliminée, se calcifie avec les minéraux de la bouche et forme du tartre. Cela irrite la gencive et l’enflamme.

Les changements d’alimentation et les choix alimentaires malsains sont assez fréquents chez les adolescents. Or, opter pour les boissons gazeuses, les sucreries et les aliments ultra-transformés favorise la prolifération bactérienne.

Les caries, l’encombrement dentaire, les malpositions dentaires et les appareils orthodontiques font aussi leur effet car ils retiennent la plaque dentaire dans la bouche, ce qui complique la santé gingivale. L’éruption des dernières dents permanentes ou la respiration buccale sont également des facteurs prédisposants à la gingivite.

Enfin, le tabagisme ou les piercings dans la bouche font partie des comportements sociaux courants à ce stade, mais potentiellement nocifs pour les tissus buccaux.

Pieds d'adolescent rebelle gênant 24 fume l'école en classe
Certaines habitudes typiques des adolescents, telles que fumer, boire de l’alcool ou abuser de la « malbouffe » peuvent causer de grands dommages à leur santé bucco-dentaire.

Prévenir la gingivite à l’adolescence

S’il est vrai que les changements hormonaux qui surviennent pendant la puberté ne peuvent être évités, il est possible d’agir sur les facteurs externes associés à la genèse du problème.

Cesser d’être des enfants est un jalon qui favorise la recherche d’indépendance et de différenciation par rapport aux adultes de référence. De même, les changements d’intérêts, le manque de motivation pour l’hygiène personnelle et l’irresponsabilité dans les soins de la bouche sont des problèmes typiques de cette étape de changement.

Les parents jouent un rôle important dans l’accompagnement de leurs enfants, surtout pendant l’adolescence. Pour cette raison, ils doivent rechercher des stratégies qui leur permettent de rester présents, mais en donnent de l’espace à leurs ados et en les motivant à prendre soin de leur santé bucco-dentaire.

Voici quelques gestes qui aident à prévenir la gingivite à l’adolescence :

1. Maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire

Une hygiène bucco-dentaire adéquate est essentielle pour prévenir toute maladie bucco-dentaire. Plus la prolifération bactérienne est contrôlée, plus les chances de développer une inflammation du tissu gingival sont faibles.

Pour cela, il est important que l’adolescent se brosse correctement les dents et les gencives, au moins deux fois par jour. Il doit essayer d’atteindre tous les côtés de chaque dent présente dans la bouche et consacrer au moins 2 minutes à ce brossage des dents.

Le brossage doit se faire avec un dentifrice au fluor et doit également inclure l’hygiène de la langue. De plus, on recommande au jeune d’utiliser du fil dentaire une fois par jour, pour enlever la saleté qui s’accumule entre les dents. Le dentiste peut même suggérer l’utilisation d’un bain de bouche spécial pour compléter la routine d’hygiène.

Étant donné le peu d’intérêt des adolescents à se nettoyer la bouche, les parents peuvent leur rappeler les risques auxquels ils s’exposent s’ils ne prennent pas soin de leurs dents. La plupart des dents dans leur bouche sont permanentes, de sorte que les conséquences de leurs actions actuelles affecteront leur santé bucco-dentaire pour le reste de leur vie.

L’intérêt pour leur apparence physique et l’acceptation de leurs pairs est un autre argument que les parents peuvent utiliser pour motiver leurs enfants à prendre davantage soin de leur hygiène bucco-dentaire. Réfléchir aux avantages sociaux d’avoir un sourire sain et attrayant ou aux méfaits d’une mauvaise haleine et de dents tachées est une bonne stratégie.

2. Faire attention à l’alimentation

L’adolescence implique les premières sorties en solitaire et la possibilité de choisir quoi manger en dehors de chez soi. La sélection d’un menu sain est essentielle pour prévenir les gingivites et autres maladies bucco-dentaires typiques de l’adolescence.

En fait, à ce stade, une nouvelle poussée de croissance se produit et les garçons ont besoin d’un apport nutritionnel plus important qu’auparavant. Ainsi, les apports en calcium, protéines, minéraux et vitamines doivent être suffisants dans ces années clés.

L’idéal est d’éviter les collations, les sucreries, les boissons gazeuses et les aliments ultra-transformés. En effet, non seulement ils ne fournissent pas les nutriments nécessaires, mais ils prédisposent également à diverses maladies.

L’idéal est de réfléchir avec les jeunes aux bienfaits et aux conséquences négatives de la consommation de certains aliments. Ou même de chercher d’autres stratégies qui leur permettent de prendre soin de leur bouche s’ils choisissent ces repas, comme se brosser les dents dès qu’ils ont fini.

D’autre part, il est avantageux d’avoir des aliments et des préparations plus sains à la maison et qu’il y ait peu de produits industrialisés disponibles dans le garde-manger. Ainsi, lorsque le jeune est à la maison, il peut choisir des aliments qui sont bons pour lui.

3. Soigner ses habitudes, l’adoption de certaines modes et de nouveaux comportements

L’adolescence est une période d’expérimentation de nouvelles situations et sensations. L’approbation de leurs pairs et la recherche d’appartenance à des groupes sociaux peuvent amener les ados à choisir certaines options qui menacent leur santé.

Le tabagisme est l’un des exemples les plus courants et de nombreux adolescents prennent cette habitude à ce moment. Cela entraîne des conséquences négatives pour la santé en général, y compris celle de la bouche.

Éviter les cigarettes est essentiel lorsqu’il s’agit de prévenir la gingivite à l’adolescence. Réfléchir avec les jeunes au caractère nocif de cette habitude, à ses effets néfastes sur tout le corps et à la difficulté de sortir d’une dépendance peut les aider à prendre des décisions saines.

Poussés par la mode ou la recherche de leur propre style, les jeunes peuvent se percer la langue, les lèvres ou porter des bijoux sur les dents. Placer des piercings à l’intérieur de la bouche est une autre action qui peut prédisposer à la gingivite.

Consulter le dentiste et connaître les dommages que ces accessoires causent dans la bouche aide à prendre des décisions plus conscientes. Trouver d’autres zones corporelles moins dangereuses et plus hygiéniques pour afficher leurs piercings est également une bonne stratégie pour prévenir la gingivite.

Pendant la puberté et le début des années fertiles, de nombreuses adolescentes commencent à utiliser la pilule contraceptive. Ainsi, l’utilisation continue de ces médicaments pourrait avoir des répercussions sur la santé gingivale. Par conséquent, il est essentiel que le médicament soit prescrit par un gynécologue qui contrôle la réponse de l’organisme au médicament et puisse suggérer des alternatives en cas d’effets indésirables.

Des mesures d’hygiène buccale poussées et le maintien de niveaux de plaque dentaire bas aident également à prévenir la gingivite si des contraceptifs sont utilisés.

femme dans le fauteuil du dentiste
Des visites périodiques chez le dentiste permettent de détecter à temps toute affection et de la traiter avant qu’elle n’entraîne une complication majeure.

4. Consulter le dentiste régulièrement

Se rendre à des contrôles dentaires réguliers, tous les six mois, est un geste clé pour prévenir la gingivite à l’adolescence. Ainsi, le professionnel peut diagnostiquer et traiter à temps tout problème bucco-dentaire et éviter les complications.

De plus, périodiquement, le dentiste effectue un nettoyage professionnel pour éliminer la plaque dentaire, le tartre et les taches que le brossage ne peut pas éliminer et ainsi favoriser la santé des gencives. Placer du fluor ou des scellants sur de nouvelles dents sont également des stratégies qui peuvent être mises en œuvre pour garder la bouche en bonne santé.

Le dentiste informe, enseigne, motive et éduque l’adolescent sur l’importance et les façons de prendre soin de sa bouche. Et lorsque l’adolescent ignore les conseils de ses parents, le dentiste peut devenir une voix que l’adolescent choisit d’écouter.

Accompagner pour prévenir la gingivite à l’adolescence

L’adolescence peut être une période très difficile pour certains jeunes et aussi pour leurs parents. Et l’apparition de maladies dues aux changements de cette étape peut toujours venir se greffer à ces difficultés.

Pour conclure, il faut comprendre que la présence responsable des parents est essentielle pour prévenir de nombreuses maladies bucco-dentaires courantes de l’adolescence. La communication et l’accompagnement respectueux sont efficaces pour prendre soin de ces enfants qui deviendront bientôt adultes.

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est ce que le bruxisme à l’adolescence ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Qu’est ce que le bruxisme à l’adolescence ?

Parmi les troubles qui apparaissent à l'adolescence, il y a le bruxisme. Certaines bonnes habitudes sont essentielles pour éviter son apparition.



  • Vereau, N. C., & Palacios, M. A. (2012). Enfermedad gingival en adolescentes: Diagnóstico y tratamiento. Revista Estomatológica Herediana22(3), 167-170.
  • García, M. C., & Macías, E. G. (2012). Intervención educativa sobre gingivitis, en adolescentes. Correo Científico Médico16(1).
  • Passos, P. F., Pintor, A. V. B., Marañón-Vásquez, G. A., Campos, T., Abrahão, A. C., Ferreira, D. M. T., … & Visconti, M. A. (2022). Oral manifestations arising from oral piercings: a systematic review and meta-analyses. Oral Surgery, Oral Medicine, Oral Pathology and Oral Radiology.
  • Covello, F., Salerno, C., Giovannini, V., Corridore, D., Ottolenghi, L., & Vozza, I. (2020). Piercing and oral health: A study on the knowledge of risks and complications. International journal of environmental research and public health17(2), 613.
  • de Castro-Yero, J. L., Torrecilla-Venegas, R., Yero-Mier, I. M., Castro-Gutiérrez, I., & Muro-Rojas, L. (2021). Characterization of chronic gingivitis in an adolescent population. Universidad Médica Pinareña17(1), 1-6.
  • Mier, I. M. Y., Rodríguez, M. G., Marrero, D. E. M., Gutiérrez, I. C., de Castro Yero, J. L., & Betancourt, M. D. C. R. (2020). Intervención educativa para la gingivitis crónica en adolescentes del Consultorio Médico de la Familia 10. Área Norte. Sancti Spíritus. Humanidades Médicas20(3), 54-64.
  • Basauri-Esteves, R. L., & Diaz-Basauri, L. V. (2019). Consumo de anticonceptivos orales, su relación con agrandamiento gingival. Revista Médica de Trujillo14(1).
  • Castro-Rodríguez, Y. (2018). Enfermedad periodontal en niños y adolescentes. A propósito de un caso clínico. Revista clínica de periodoncia, implantología y rehabilitación oral11(1), 36-38.