Comment gérer les sautes d'humeur des enfants?

Pour aider nos enfants dans leurs sautes d'humeur, il est important de leur apprendre à reconnaître leurs émotions et de leur demander ce dont ils ont besoin pour se sentir mieux. De cette façon, nous les aidons à réfléchir à des stratégies d'avenir pour apprendre à faire face à des situations stressantes.
Comment gérer les sautes d'humeur des enfants?
Maria Fátima Seppi Vinuales

Rédigé et vérifié par la psychologue Maria Fátima Seppi Vinuales.

Dernière mise à jour : 19 octobre, 2022

Parfois, la vie domestique peut être compliquée. Chaque membre de la famille vit ses propres situations et défis, et dans la rencontre quotidienne, toutes ces “humeurs” doivent prendre vie. Il arrive souvent que nous ne sachions pas comment gérer les sautes d’humeur de nos enfants. Et que nous finissions par rester coincés dans cette même humeur, au lieu d’offrir une autre réponse. Parfois même, tout mène à une dispute ou à une plus grande colère. Voyons ce que nous pouvons faire.

À propos des émotions et des sautes d’humeur

Souvent, lorsque nous pensons aux sautes d’humeur des enfants, nous nous retrouvons “coincés” dans cette situation désagréable, conflictuelle et/ou argumentative. Cependant, dès le plus jeune âge, il est important de commencer par valider et reconnaître que la vie se déroule avec des nuances. Il y a des jours meilleurs et des jours pires.

Il est important d’éduquer à l’intelligence émotionnelle, d’aider les enfants à prendre conscience de leurs émotions, tout en les aidant à les gérer. Enfin, il ne s’agit pas de promouvoir le “bonheur perpétuel”, mais de trouver les moyens les meilleurs et les plus sains de s’exprimer et de partager ce qu’il ressentent.

Comment gérer les sautes d’humeur des enfants?

Certaines des recommandations que vous pouvez prendre en compte pour faire face au changement d’humeur de vos enfants sans perdre vos nerfs sont les suivantes :

  • Pour faire face aux sautes d’humeur de vos enfants, il est important de se mettre en situation. Pourquoi est-il de mauvaise humeur ? Peut-être que quelque chose lui est arrivé à l’école et qu’il ne sait pas comment le résoudre ou ne parviens pas toujours à le traiter. Il est important de reconnaître que toutes les émotions, à la fois celles que nous identifions comme agréables – comme le bonheur – et celles qui sont désagréables – comme la colère – veulent nous communiquer quelque chose. Autrement dit, en y prêtant attention, nous pouvons apprendre d’elles et les accompagner.
  • D’autre part, vous devez également tenir compte de leur âge. Quand ils sont plus jeunes, leur intelligence émotionnelle est encore en développement. De plus, leurs émotions sont le véhicule par lequel ils peuvent demander ce dont ils ont besoin. Par exemple, ils pleurent pour exprimer qu’ils ont sommeil ou qu’ils ont faim. Il est donc possible qu’ils soient souvent “prisonniers” de leurs émotions. Au contraire, à l’adolescence, les sautes d’humeur sont dues à ce processus complexe d’affirmation de soi et de recherche d’identité.
Un enfant allongé sur un lit qui se cache la tête.

Autres conseils pour gérer les sautes d’humeur de nos enfants

  • Appliquer une réponse assertive. Qu’il s’agisse d’un caprice ou d’une mauvaise humeur motivée, si vous lui criez dessus ou si vous vous mettez encore plus en colère, il ne se calmera pas. Après tout, n’est-ce pas la même chose pour vous ? Ce dont tout le monde a besoin en ce moment, c’est d’un peu de tranquillité d’esprit pour retrouver son axe. Par conséquent, vous pouvez lui demander ce dont il a besoin pour se sentir mieux. Un petit temps? Un câlin? Parler? Rester seul un instant ? Parfois, il s’agit même simplement de les écouter et de leur permettre de s’exprimer. Cela est déjà libérateur.
  • L’aider à réfléchir à la manière dont il peut résoudre ce qui lui arrive. Apporter un regard différent peut rendre tout plus simple et sembler moins catastrophique. Cela ne signifie pas invalider ses émotions ou ses préoccupations, mais nous pouvons l’aider à aborder le problème d’un autre endroit.
  • Rester flexible. Si votre enfant a passé une mauvaise journée à l’école ou s’est disputé avec un ami, vous pouvez lui dire ce jour-là qu’il n’a pas besoin de nettoyer sa chambre, mais qu’il peut le faire le lendemain. Ou, vous pouvez lui proposer de cuisiner son plat préféré pour lui remonter le moral. Si nous faisions la même chose avec un ami qui traverse une mauvaise passe, pourquoi ne pas l’appliquer à la maison ?

S’observer en tant qu’adulte…

D’un autre côté, il convient également de réfléchir à la façon dont nous sommes en tant qu’adultes en matière de parentalité. Parfois, regarder nos enfants sert aussi de miroir. Nous attendons d’eux qu’ils soient de bonne humeur alors que nous ne le sommes pas? Pourquoi « pollue-t-on » un déjeuner familial le week-end en prenant des appels professionnels? À quoi ressemble notre style parental? Être trop rigide ou autoritaire influence également la façon dont les enfants réagissent.

Concernant le climat émotionnel de la famille, il est important de savoir reconnaître qu’il y a des bons et des mauvais jours. Qu’il est logique que nous éprouvions des émotions différentes. Mais il faut aussi être respectueux avec nos enfants et le reste des personnes qui vivent avec nous, car nous affectons la coexistence quotidienne. Nous devons demander de l’aide ou chercher des moyens plus sains de gérer nos conflits. Au lieu de continuer à nous plaindre ou être constamment de mauvaise humeur. Enfin, être un bon exemple et apprendre avec eux à contrôler nos émotions est un excellent point de départ.

Cela pourrait vous intéresser ...
La mauvaise humeur des parents affecte le développement émotionnel de l’enfant
Être parents
Lisez-le dans Être parents
La mauvaise humeur des parents affecte le développement émotionnel de l’enfant

Le développement émotionnel de l'enfant peut être affecté de manière importante par son environnement. La mauvaise humeur des parents est un grand ...



  • Salguero, M. J. C. (2011). Importancia de la inteligencia emocional como contribución al desarrollo integral de los niños/as de educación infantil. Pedagogía magna, (11), 178-188.
  • Cruz, P. C. (2014). Creatividad e Inteligencia Emocional.(Como desarrollar la competencia emocional, en Educación Infantil, a través de la expresión lingüística y corporal). Historia y comunicación social19, 107-118.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.