Comment éviter le mal des transports durant les voyages ?

21 août 2018
Si le mal des transports ou le mal au cœur affectent votre enfant, vous ne pouvez pas passer à côté des conseils que nous vous proposons dans cet article. Grâce à eux, vous pourrez faire face aux déplacements sans difficultés.

Savoir comment éviter le mal des transports des enfants durant les voyages ou pendant les déplacements en voiture est une mission indispensable pour tout parent. Le mal des transports, ou les dérangements dans l’organisme causés par le mouvement, produisent chez les enfants des symptômes vraiment désagréables qui, en plus du fameux mal au cœur, peuvent générer des vomissements et un mal-être général dans le corps.

Entre 3 et 12 ans, les enfants sont particulièrement sensibles et souffrent de vertiges. En fait, il est possible que cette condition soit présente également à l’âge adulte.

Néanmoins, une fois que la tendance au mal au cœur pendant les déplacements est détectée chez l’enfant, l’objectif consiste à être prévisible pour diminuer au maximum les symptômes.

Qu’est-ce que le mal des transports et pourquoi se manifeste-t-il ?

Le mal des transports est défini comme un désordre dans l’organisme généré par le mouvement. Ce qui se produit précisément, c’est que l’oreille moyenne et le système ostéo-articulaire se déséquilibrent en raison du manque de concordance entre la vue et les sensations corporelles.

En effet, le corps de l’enfant est arrêté alors que tout ce qui l’entoure est en mouvement. Une fois que le cerveau perçoit, par erreur, que l’individu est en mouvement, il envoie des signaux qui perturbent l’organisme.

Les symptômes

Ces signaux génèrent, entre autres :

  • Une sensation de vertige et d’instabilité dans la tête
  • Une pâleur
  • Une perte d’équilibre
  • Des maux d’estomac
  • Des vomissements
  • De la transpiration ou une sensation de froid
Comment éviter le mal des transports

 

Comment éviter le mal des transports des enfants pendant les voyages ?

Il existe différentes façons d’éviter le mal des transports des enfants durant les voyages. Le moins conseillé est d’utiliser des médicamentscar on estime qu’il vaut mieux que l’enfant puisse réguler progressivement les sensations de l’oreille moyenne. Comme nous l’avons indiqué dans l’introduction, cette condition peut se prolonger jusqu’à l’âge adulte.

« Durant le mal des transports, l’oreille moyenne et le système ostéo-musculaire se déséquilibrent à cause du manque de la concordance entre la vue et les sensations corporelles »

En gardant cela à l’esprit, les parents devraient placer leurs enfants dans des positions spécifiques dans les voitures ou les avions, en évitant qu’ils puissent faire des mouvements brusques. Les règles à suivre sont les suivantes :

Les mesures avant le voyage

Avant de partir, on doit faire attention à au moins deux choses pour prévenir le mal des transports. La première est de donner à manger au minimum une heure et demie avant de partir. Les adultes doivent s’assurer que le petit n’a pas l’estomac trop plein ; de sorte qu’en cas de mal de transports, il ne soit pas trop affecté au point de vomir.

Les aliments recommandés avant le voyage sont les protéines de la viande maigre et les légumes. Nous devons éviter les plats tels que les pâtes ou les hamburgers, car ils provoquent une sensation de lourdeur dans l’estomac ; dans le cas des voyages en avion, ils produisent également des flatulences abondantes.

La deuxième chose à considérer avant de voyager est de partir durant les heures pendant lesquelles l’enfant fait généralement la sieste, voire même pendant la nuit. Le déséquilibre dans l’oreille moyenne ne peut pas se manifester lorsqu’une personne dort.

Pour cette raison, parvenir à ce que l’enfant dorme pendant le voyage ou qu’il s’endorme pendant les premiers instants du trajet sera d’une grande aide.

Comment éviter le mal des transports

 

Les mesures pendant le voyage

Les mesures les plus efficaces durant les voyages sont :

  • Les enfants doivent être assis sur une chaise spéciale ou, quand ils sont plus grands, ajustés à la ceinture de sécurité, avec le regard vers l’horizon, ou au mieux, avec la tête légèrement tournée vers la fenêtre.
  • Évitez qu’ils jouent avec le téléphone, l’ipad, les poupées ou les livres, qu’ils maintiennent leur tête vers le bas ou tournée. Effectivement, lorsque les yeux sont concentrés sur un point fixe, en soulevant la tête et en percevant le mouvement rapide de la voiture, le cerveau ne pourra pas s’adapter si rapidement au changement brusque, ce qui provoque un étourdissement.
  • Il est déconseillé que l’enfant mange pendant le voyage. Il peut ingérer de l’eau seulement, en petites quantités. Lors de longs trajets, il doit manger pendant les pauses.
  • A l’intérieur de la voiture, on doit éviter les températures extrêmes ; autrement dit, mettre l’air conditionné à des températures très basses ou très élevées. Si l’enfant est déjà touché par le mal des transports, faites circuler de l’air frais à l’intérieur du véhicule.

Comme dernière recommandation, si l’enfant a mal au cœur, proposez-lui de faire des exercices de respiration. De plus, ayez toujours avec vous des lingettes humides, des petits sacs en cas de vomissements et des médicaments pour les vertiges et les nausées prescrits par son médecin pédiatre.

 

 

A découvrir aussi