Adolescents surdoués

4 janvier 2020
Les adolescents surdoués génèrent toutes sortes de réactions autour d'eux. D'une part, il y a l'admiration, l'envie, la surprise ; mais peu à peu, dans leur environnement scolaire et social, beaucoup de pression et de rejet peuvent apparaître.

Les adolescents surdoués possèdent des traits particuliers qui les rendent exceptionnels en termes de talents et de capacités intellectuelles. Cette intelligence supérieure a un impact sur leur développement émotionnel et social.

L’adolescence n’est pas facile pour les surdoués. Parfois, leurs angoisses et leurs difficultés sont plus grandes que celles des autres. Ils se sentent différents, ils sont traités différemment et ils génèrent des attentes différentes chez les autres ; ils vivent sous beaucoup de pression et leurs réactions peuvent affecter leur vie.

Quand un enfant ou un adolescent est-il surdoué ?

Pour certaines écoles de pensée, c’est le QI qui définit si enfant est surdoué. Ces théoriciens pensent que si ce coefficient dépasse 130, il s’agit d’un enfant surdoué.

De nouvelles théories sur l’intelligence et le concept d’intelligences multiples ont conduit à l’émergence de diverses positions sur ce sujet. Bien que le QI soit un indicateur utile, il ne montre pas tout ce que l’intelligence inclut.

Les concepts les plus modernes caractérisent les personnes douées comme des personnes ayant de « hautes capacités intellectuelles ». Il s’agit d’un concept beaucoup plus ouvert et inclusif, qui se définit comme l’existence d’un potentiel exceptionnel à développer.

Partant de cette idée, les indicateurs qui définissent les enfants et les adolescents surdoués vont au-delà de leur QI. Ils comprennent également la créativité, le style d’apprentissage, le développement évolutif et d’autres caractéristiques qui composent une personne.

Ce sont des enfants qui sont précoces dans l’apprentissage et dans l’interaction avec leur environnement. Ils ont une mémoire extraordinaire, se concentrent facilement et acquièrent le langage très tôt.

Un adolescent qui lit un livre

Comment vivent les adolescents surdoués

Voici quelques caractéristiques remarquables de ces jeunes :

  • En général, cette qualité se manifeste dès la petite enfance. Les parents et les enseignants se rendent compte que l’enfant a des capacités élevées dès les premiers stades de son développement.
  • Il est fréquent que les personnes surdouées se sentent isolées et incomprises par les autres. Leurs parents seront préoccupés par ces situations et chercheront à trouver des écoles et des conseils professionnels appropriés pour remplir leur rôle au mieux.
  • Quand l’adolescence arrive, la vie se complique. Les adolescents surdoués sont avant tout des adolescents ; ils oscillent entre le besoin d’être comme les autres et les exigences de leur nature particulière.
  • Ces enfants particulièrement doués deviennent très tôt réfléchis et ont leurs propres opinion sur les valeurs sociales et morales. Ils savent tout et il est naturel pour eux de l’exprimer ; mais cela les rend différents et génère le rejet.
  • Comme tout le monde à cette étape de la vie, les adolescents surdoués tentent de s’affirmer en tant que personnes.
  • Les enfants surdoués se soucient de leur apparence physique et essaient de ressembler aux autres. Ils ont besoin de s’intégrer dans des groupes avec d’autres adolescents et ce n’est pas facile pour eux. Ils savent qu’ils sont différents, les autres les rejettent et leur vie peut devenir malheureuse.

Réactions possibles des adolescents surdoués

L’adolescence est une source d’insécurité pour les adolescents surdoués. Il y a des moments où ils ont le sentiment d’appartenir au monde des adultes et préfèrent passer du temps avec des personnes plus âgées. A d’autres moments, ils sont envahis par l’agitation typique des adolescents et souhaitent rester dans le monde des jeunes, même s’ils ont beaucoup de mal à avoir des amis.

« Les concepts les plus modernes caractérisent les personnes surdouées comme étant des personnes ayant de « hautes capacités intellectuelles ». »

Parfois, ces jeunes passent beaucoup de temps à naviguer d’un monde à l’autre. Ils peuvent ensuite se définir par l’un des deux. A ce stade, les réactions des adolescents surdoués peuvent généralement être de deux types :

Rébellion

Il existe des adolescents surdoués qui se rebellent contre tout, ce qui est aussi le cas des adolescents normaux. C’est leur façon de montrer au monde qu’ils sont égaux aux autres ; la rébellion peut aller jusqu’à l’abandon scolaire.

C’est une réaction qui se répète souvent et qui peut être risquée. Dans leur empressement à se rebeller contre l’autorité et à défier les attentes de leurs aînés, ces adolescents peuvent se tourner vers la drogue ou l’alcool.

Une étudiante devant son ordinateur

Isolement

A l’autre extrême, il y a les adolescents surdoués qui se renferment sur eux-mêmes. Ils se consacrent exclusivement à leurs études ; ils restent enfermés tout le temps avec des livres ou leur ordinateur. Ils n’ont pas de vie sociale, ils ne reçoivent pas d’amis et ne vont pas les voir.

Ce comportement est également inquiétant ; l’adolescence est une période particulièrement importante de la vie pour apprendre à vivre en société.

Les parents sont le soutien de l’adolescent et le dialogue et l’attention sont fondamentaux. Partager les activités avec vos enfants est la première étape ; si la situation semble poser problème, il est conseillé de demander l’avis d’un professionnel pour savoir comment procéder.

 

 

 

 

 

 

 

  • Barragán, M. C. (2009). Identificación del alumnado con altas capacidades intelectuales. Revista Digital Innovación y Experiencias Educativas25, 1-15.
  • Gálvez, J. M. (2000). Alumnos precoces, superdotados y de altas capacidades. Ministerio de Educación.
  • Sánchez, C. (2006). Principales modelos de superdotación y talentos. Universidad de Murcia, Departamento de Métodos de Investigación y Diagnóstico en Educación, España.
  • Sastre-Riba, S. (2008). Niños con altas capacidades y su funcionamiento cognitivo diferencial. Rev Neurol, 41(Supl 1), S11-6. http://www.carei.es/archivos_materiales/AACC.pdf
  • Tourón, J. & Reyero, M. (2001). La identificación de alumnos de alta capacidad. Bordón, 54 (2), 311-338.