6 remèdes maison contre les brûlures d'estomac chez les enfants

Découvrez ici une série de remèdes naturels pour réduire les brûlures d'estomac chez les enfants. De cette façon, vous pourrez contribuer à leur bien-être et améliorer leur repos nocturne.
6 remèdes maison contre les brûlures d'estomac chez les enfants

Dernière mise à jour : 08 décembre, 2021

Les enfants peuvent eux aussi souffrir de brûlures d’estomac, qui sont parfois une conséquence du reflux gastro-œsophagien. Cette pathologie apparaît lorsque le sphincter de l’œsophage ne remplit pas sa fonction et que les aliments ou liquides contenus dans l’estomac repartent dans sa direction. De cette façon, une sensation d’inconfort, de brûlure et de gêne apparaît.

Bien que les brûlures d’estomac soient un symptôme typique de l’âge adulte, les enfants les développent également dans certaines circonstances. Par exemple, lorsqu’ils contractent la bactérie Helycobacter Pylori.

La première chose à savoir est qu’il est conseillé d’aller chez le pédiatre dès les premiers signes de brûlures d’estomac : les causes possibles sont en effet multiples et il est nécessaire de les identifier pour proposer les soins appropriés. Traiter cette situation le plus tôt possible est essentiel pour éviter des modifications irréversibles de l’épithélium de l’œsophage.

Que faire pour apaiser la sensation de brûlures d’estomac chez les enfants ?

enfant avec brûlures d'estomac

Pour tenter d’atténuer l’inconfort des brûlures d’estomac chez les enfants, il est obligatoire d’apporter certains changements dans l’alimentation et dans certaines habitudes de la vie quotidienne. Nous allons ici vous donner quelques conseils.

1. Éviter les aliments irritants

Selon une étude publiée dans la revue Current Opinion in Gastroenterology, il est essentiel d’éviter les aliments épicés et gras ainsi que les boissons gazeuses et caféinées. Il est à noter que le chocolat peut également provoquer certaines irritations gastriques et aggraver l’inconfort : il est donc conseillé d’en restreindre la consommation.

2. Avoir assez de temps pour manger

Manger à la hâte encourage l’apport d’une plus grande quantité d’aliments et d’air. La conséquence n’est autre que des portions plus importantes et une sensation de lourdeur postprandiale.

Par conséquent, il convient de prendre le temps de s’asseoir à table, de mettre de petites bouchées dans sa bouche et de mâcher lentement. De cette façon, la digestion ultérieure est facilitée.

3. Ne pas se coucher juste après le dîner

Enfin, il est important de ne pas aller au lit immédiatement après le repas et de laisser quelques heures à l’estomac pour se vider complètement. Surtout après une ingestion abondante, car sa digestion a tendance à être encore plus lente.

4. Dormir avec la tête surélevée

Par ailleurs, s’allonger avec le torse légèrement surélevé constitue aussi une bonne alternative. De cette façon, la montée des aliments est rendue difficile en raison d’une simple question de gravité, ce qui atténue grandement les symptômes. Si le petit s’endort sur son côté gauche, le repos se fera encore mieux.

5. Pas de fumée à la maison

D’autre part, il est nécessaire d’éviter de fumer à l’intérieur ou à proximité de l’enfant car il a été démontré que la fumée de tabac augmentait l’incidence du problème. De manière générale, les effets nocifs de ce produit toxique affectent la santé du fumeur et de son entourage.

6. Porter des vêtements amples

Il est également conseillé d’éviter les vêtements serrés car la pression exercée sur l’abdomen stimule la remontée des aliments par l’œsophage. Cela se produit principalement lorsque le sphincter ne fonctionne pas bien.

Le surpoids, un facteur prédisposant aux brûlures d’estomac et au reflux chez l’enfant

Fille en surpoids ou obèse.

En plus des stratégies mentionnées, il est important de mettre en pratique l’activité physique dans le cadre d’une stratégie d’adoption d’habitudes de vie saines.

D’une part, le surpoids et l’obésité sont des facteurs qui aggravent les brûlures d’estomac car l’excès de graisse abdominale exerce une pression sur l’estomac et favorise les reflux. D’autre part, la sédentarité est associée à certaines modifications du métabolisme et de l’alimentation, qui sont directement liées à ces malaises gastriques.

Quand aller chez le médecin ?

Il peut être normal que l’enfant souffre occasionnellement de brûlures d’estomac après un repas copieux et épicé. Cependant, ce symptôme ne doit pas se répéter régulièrement car cela pourrait indiquer la présence d’une altération de la fonction digestive.

Dans tous les cas, lorsque les symptômes ne s’améliorent pas avec ces mesures, il sera nécessaire de consulter un médecin. Le spécialiste pourra recommander le traitement pharmacologique approprié pour combattre le problème sous-jacent et améliorer la qualité de vie de l’enfant. Cependant, dans la mesure du possible, les remèdes naturels doivent être prioritaires par rapport aux médicaments.

Les brûlures d’estomac chez les enfants sont un problème qui doit être traité

Comme vous l’avez vu, les enfants peuvent également souffrir de brûlures d’estomac et ce problème a souvent une solution. Il est préférable de s’attaquer à la cause du problème pour éviter qu’il ne réapparaisse après un certain temps. Dans cette optique, il est important de favoriser le contrôle du poids, d’optimiser l’alimentation et d’adopter des habitudes de vie plus saines.

D’autre part, il est essentiel d’éviter la présence de toxines dans la maison, surtout lorsque des enfants s’y trouvent. Respirer la fumée de tabac est très nocif, non seulement au niveau de l’estomac mais aussi au niveau pulmonaire et systémique.

Cela pourrait vous intéresser ...
Soulagez les brûlures d’estomac pendant la grossesse
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Soulagez les brûlures d’estomac pendant la grossesse

Les brûlures d'estomac sont un problème courant pendant la grossesse. Si c’est votre cas, voici quelques conseils pour les stopper immédiatement.



  • Sethi, S., & Richter, J. E. (2017). Diet and gastroesophageal reflux disease: role in pathogenesis and management. Current opinion in gastroenterology33(2), 107–111. Disponible en: https://doi.org/10.1097/MOG.0000000000000337
  • Ness-Jensen, E., & Lagergren, J. (2017). Tobacco smoking, alcohol consumption and gastro-oesophageal reflux disease. Best practice & research. Clinical gastroenterology31(5), 501–508. Disponible en: https://doi.org/10.1016/j.bpg.2017.09.004