5 symptômes de l’appendicite

· 28 novembre 2018
Une forte douleur dans la partie inférieure de l'abdomen peut être un symptôme d'une infection de l'appendice. C'est ce que l'on nomme plus communément l'appendicite et peut présenter un risque pour la vie du patient.

L’appendice est un organe aussi énigmatique que problématique. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une extrémité qui peut faire jusqu’à 10 centimètres et est un prolongement de l’intestin grêle.

Le principal symptôme de l’appendicite est une fameuse douleur aigüe et sans interruption qui permet à peine de marcher.

Lorsque se produit cette désagréable situation, il ne vaudrait mieux pas attendre l’apparition d’autres symptômes de l’appendicite pour consulter un médecin. Dans la suite de cet article, nous indiquons quelques informations supplémentaires sur cette douloureuse maladie.

Qu’est-ce que l’appendicite ?

Il existe de nombreux motifs pour lesquels ce petit organe peut s’enflammer. Tout simple, lorsque le passage de fluide depuis l’intestin grêle est obstrué, cela peut provoquer une inflammation.

Celle-ci se manifeste par une gêne dans la partie droite de l’abdomen au niveau du nombril.

Une fois que l’inflammation est installée, elle commence à générer une infection de l’appendice en raison de l’impossibilité à libérer les toxines de l’intérieur du repli. En raison de cela, la douleur augmente considérablement et progressivement. Elle ne se ressent plus uniquement au milieu de l’abdomen mais également dans sa région basse.

Si l’appendicite ne reçoit pas de traitement immédiat l’infection peut provoquer un abcès et entrainer une rupture du tissu. Il s’agit d’une péritonite et cela peut s’avérer mortel.

5 symptômes de l’appendicite

Dans de nombreux cas (mais pas la totalité) d’appendicite le patient peut manifester certains des symptômes suivants :

  • Une douleur intense au milieu de l’abdomen ou dans sa partie basse. La douleur est généralement localisée à droite. La zone affectée peut présenter une certaine rigidité ou une inflammation.
  • Vomissements, perte d’appétit et mal au coeur.
  • Fièvre.
  • Diarrhée et constipation.
  • Augmentation des leucocytes à l’hémogramme.

Dans la suite de cet article nous verrons chaque point individuellement pour une meilleure compréhension des symptômes de l’appendicite.

l'appendicite

1. Douleur aigüe

Dans les premières heures de la maladie, lorsque l’inflammation de l’appendice est récente, la douleur est diffuse et localisée autour du nombril. Lorsque passent les heures, le cerveau parvient à identifier la provenance des signaux nerveux.

Avant 24 heures, la douleur provoquée par l’inflammation de l’appendice se déplace dans la zone inférieure de l’abdomen.

La localisation de l’inflammation, additionnée avec la description de la souffrance du patient est généralement suffisante au médecin pour établir un premier diagnostic.

2. Manque d’appétit, nausées et vomissements

Ces symptômes de l’appendice sont généralement constatés ensemble ou séparément. Ils ne sont pas toujours présents les trois. Cependant, la douleur intense s’accompagner, souvent ou parfois, de ces signaux.

Ainsi, on ne pourrait pas établir le diagnostic de l’appendicite simplement en ayant des nausées, des vomissements et un manque d’appétit. En plus des différents symptômes évoqués dans la liste c’est principalement la douleur située dans une zone spécifique – autour du nombril – qui tire la sonnette d’alarme sur l’appendicite.

Si l’appendicite ne reçoit pas de traitement immédiat, l’infection peut provoquer un abcès qui entrainera une rupture des tissus.

3. Fièvre

La fièvre est un mécanisme de défense du corps dont l’action varie selon les personnes. Parmi les symptômes de l’appendicite on trouve notamment la fièvre qui n’est pas nécessairement un signal d’alerte. En général, les valeurs ne dépassent pas les 38°C.

Dans la pratique, la température du corps peut augmenter considérablement si l’appendice gagne du terrain et entraine la perforation.  Dans ce cas, l’infection serait d’une grande gravité, puisque les selles seraient en contact avec la zone abdominale.

4. Constipation ou diarrhée

La présence ou non de diarrhée comme symptôme de l’appendicite provient de la distance avec la zone pelvienne. Lorsque le rectum est dans la zone enflammée cela peut provoquer ces symptômes. Les selles ne perdent pas forcément de la consistance, même si cela augmente la fréquence à laquelle on évacue ces selles.

D’un autre côté, on considère la constipation comme un symptôme atypique de la maladie. Il faut le mentionner car son apparition est certainement lié à la maladie.

l'appendicite

5. Augmentation des leucocytes

Les leucocytes sont les cellules de défense du corps. Leur mesure se fait au moyen d’une analyse simple en laboratoire. Dans le cas où on constate leur proportion c’est le signal évident que des facteurs externes entrainent un processus inflammatoire ou infectieux.

Si le chiffre qui correspond à la quantité de leucocytes est élevé cela signifie que l’inflammation s’aggrave. De cette manière, le système immunitaire produira une plus grande quantité de globules blancs.

En conclusion, les symptômes de l’appendicite doivent être doublés de la zone et du type de douleur abdominale qu’exprime le patient. En général le médecin recommandera l’extraction de l’organe pour éviter de graves infections dans le futur.

Une vie saine, la pratique de sport, une alimentation équilibrée et éviter la sédentarité sont les meilleures manières de prévenir l’appendicite. Ceci vaut pour les jeunes, les enfants comme pour les adultes.