4 enseignements tirés du livre « Quatre petits coins de rien du tout »

· 15 mai 2019
Quatre petits coins de rien du tout est un livre que chaque enfant devrait lire et analyser dans le cadre de l’éducation de la petite enfance . Si vous recherchez des ressources pour éduquer les enfants de la petite enfance, ce livre est idéal.

Quatre petits coins de rien du tout de Jérôme Ruillier est un livre qui doit être utilisé, lu et analysé dans toutes les classes du monde de la petite enfance. C’est une histoire courte, simple, très visuelle et mathématique qui transmet beaucoup en très peu de temps.

Les personnages principaux de Quatre petits coins de rien du tout ne sont que des figures géométriques. Toutes les figures géométriques sont des cercles sauf une. Il y a un petit carré. Les cercles sont les « petits cercles ». Et la figure géométrique différente s’appelle « le petit carré ».

Cette histoire raconte l’histoire de Petit carré, un petit carré qui aime jouer avec son groupe d’amis les petits cercles. Ils passent leur temps à jouer et ils sont très heureux. Mais un jour, ils rencontrent un problème. Ils doivent entrer dans la grande maison et c’est là que le conflit surgit.

Ce livre nous aide à tirer des leçons très précieuses pour l’enseignement des valeurs. Dans cet article nous allons voir une grande partie des enseignements que Quatre petits coins de rien du tout, un joyau de la littérature pour enfants nous livre.

Nous ne devons pas abandonner face à l’adversité

Lorsque Petit Carré veut entrer dans la grande maison avec ses amis, les Petits cercles, il rencontre un problème. Ce problème est au cœur de l’histoire du livre. Petit Carré découvre qu’il ne peut pas entrer par la grande maison car la porte est ronde. Ses coins ne le laissent pas passer. Il est différent des autres.

Quatre petits coins de rien du tout

« Petit carré essaie différentes façons d’entrer à l’intérieur. Il se tord, se courbe, s’étire… mais rien ne marche. « 

L’importance de l’amitié dans Quatre petits coins de rien du tout

Les amis de Petit Carré, Petits Cercles, n’arrêtent pas de l’encourager depuis l’intérieur de la maison. Et ils lui donnent des idées. Ils sont sûrs de lui donner les meilleures idées pour l’aider.

Ils lui demandent d’être rond. Petit carré tente de toutes ses forces mais n’y parvient pas. Il arrive même à se faire mal. Ses compagnons continuent de l’encourager. Chacun d’entre eux dit ce qu’il pense être le meilleur pour Petit carré.

« Il faut y croire ! »

-les Petits Cercles-

Comme ils ne le laissent pas seul ni l’abandonnent, « Petit Carré se sent à l’abri » et ils recherchent ensemble la solution.

Débattre est fondamental

En fin de compte, après de nombreuses discussions, les cercles se rendent compte que le problème ne vient pas de leur ami, mais de la porte de la grande maison. Ils ne laissent pas un seul instant pour réfléchir et parler de ce qu’ils peuvent faire pour aider Petit Carré. C’est une belle démonstration de travail d’équipe.

Comme ils ont passé beaucoup de temps à discuter, ils trouvent la solution. Ils décident que la meilleure chose à faire est de couper la porte ronde. Et ainsi ils le font. En effet, ils vont découper ces « quatre petits coins de rien du tout » pour que le cercle devient carré et que Petit Carré puisse enfin entrer avec tout le monde dans la grande maison.

Pour quatre petits coins de rien du tout et l’acceptation des autres

Pour quatre petits coins de rien du tout n’est rien d’autre qu’une belle histoire qui a pour moteur principal l’acceptation de soi. Cet ouvrage nous fait réfléchir depuis le début. Jérôme Ruillier raconte cette histoire avec subtilité et crée une métaphore délicieuse sur l’inclusion.

Cela nous fait réfléchir sur les besoins de notre société d’apporter des changements pour l’inclusion de ceux qui sont différents.

Le livre nous montre le conflit social qui apparaît souvent face à la diversité. Ainsi, nous voyons clairement les conséquences de la discrimination.

Quatre petits coins de rien du tout

«Je suis rond, je suis rond …»

-Petit Carré-

Les illustrations sont également de Jérôme Ruillier. Ce sont des dessins de formes géométriques simples. Plusieurs cercles de couleurs différentes sont les Petits Cercles et un carré violet représente Petit Carré. En fin de compte, ils deviennent vraiment des personnages dans une histoire. Ils sont adorables. Vous pouvez ressentir ce qu’ils ressentent et même les imaginer avec des expressions.

Avec ces illustrations si génériques, l’auteur parvient à raconter une histoire qui traite d’un gros problème social. C’est un moyen idéal pour amener ce sujet aux enfants. À l’aide d’un langage symbolique simple, l’histoire peut être appliquée à de nombreux contextes de la vie de tous les jours.

Ce livre est particulièrement recommandé pour les enfants âgés d’un an. En effet, c’est un livre essentiel dans la bibliothèque de tout enfant. Bien que les enfants le lisent et le travaillent dans la salle de classe, vous pouvez toujours être l’utiliser pour développer des idées à la maison. De plus, les petits aiment répéter leur lecture encore et encore.