Test ennéagramme: une technique pour connaître la personnalité de votre enfant

L'ennéagramme pour enfants est un outil de connaissance, mais il ne doit pas être considéré comme une vérité absolue, mais comme un guide.
Test ennéagramme: une technique pour connaître la personnalité de votre enfant

Dernière mise à jour : 13 août, 2022

La personnalité, entre autres facteurs, rend différents deux enfants élevés dans le même environnement et par les mêmes parents. Alors, comment savoir ce dont chacun a besoin? Comment accompagner leur croissance? Continuez à lire pour découvrir le test ennéagramme pour enfants et comment il peut vous aider à mieux connaître votre enfant.

Aujourd’hui, plusieurs parents utilisent cet outil pour développer les stratégies les plus appropriées pour accompagner le développement et les apprentissages de leurs tout-petits, selon leurs caractéristiques et leurs besoins. Si vous voulez connaître les avantages d’intégrer cette technique dans votre éducation, ne manquez pas les informations suivantes.

Qu’est-ce que le test ennéagramme?

Le test ennéagramme postule l’existence de trois types de cerveaux. Dont chacun contient 3 sous-types de personnalités ou ennéatypes. Apprenez à les connaître ci-dessous et déterminez lequel est celui de votre enfant.

Ennéatypes émotionnels

Ce sont ceux qui se caractérisent par “mettre le cœur avant tout”. En effet, ce sont des êtres qui se comportent avec une grande empathie et sensibilité. Il en existe 3 sous-types :

  1. Ceux qui cherchent à être aimés. Ce sont eux qui sont toujours tournés vers les autres et s’oublient même souvent eux-mêmes. Ils recherchent l’affection et sont donc affectueux, proches et amicaux.
  2. Succès et gagnants. Ils accordent la priorité à l’image qu’ils projettent sur les autres. Cela les amène souvent à oublier qui ils sont. Car ils s’adaptent à ce qu’ils veulent montrer. Ils sont tenaces, productifs et très sociables.
  3. Sensibles et vulnérables. Ils sont très vulnérables et sensibles aux critiques. En même temps, ils veulent être spéciaux, alors ils font preuve de créativité pour se démarquer.
Deux enfants qui échangent un câlin.

Ennéatypes rationnels

Contrairement aux ennéatypes émotionnels, les rationnels sont ceux qui se laissent guider par leur mental. C’est-à-dire par la pensée. Voici les sous-types :

  1. Observateurs. Ils ont tendance à être plus introvertis, préférant être seuls ou dans des interactions réduites en tête-à-tête. Ils sont calmes et aiment garder une certaine distance. Parfois, ils ont du mal à exprimer leurs émotions.
  2. Incertains et douteux. Ce sont eux qui réfléchissent le plus à un problème. Car ils ont besoin de se sentir en sécurité avant de poursuivre. Pour cette raison, ils sont parfois très nerveux. Il est très important de renforcer leur estime de soi et de leur faire savoir qu’ils sont capables d’atteindre leurs objectifs.
  3. Énergiques et enthousiastes. Ce sont ces enfants qui sont toujours en mouvement. Ils n’arrêtent pas de faire des choses parce qu’ils veulent s’amuser au maximum. Ils sont extravertis et très sociables. Parfois, ils peuvent également avoir des difficultés à se concentrer.

Ennéatypes instinctifs

Ces enfants sont plutôt impulsifs et instinctifs. Au sein de ce groupe nous avons trois profils :

  1. Perfectionnistes. Ils ont un double visage : d’un côté, ils s’efforcent d’obtenir ce qu’ils veulent, mais en même temps ils sont inflexibles et rigides. Ils ont tendance à être exigeants et parfois un peu autoritaires. Cet attachement aux règles et à leur respect enlève une certaine spontanéité et fraîcheur pour apprécier les réalisations.
  2. Ceux qui veulent garder le contrôle. Ils sont autoritaires et puissants. Ils se caractérisent par la protection de ceux qu’ils considèrent comme les plus faibles et sont amoureux de ce qui est juste. Parfois, ils peuvent être vengeurs. Il est donc bon de leur enseigner la compassion envers eux-mêmes. Avec leurs personnes de confiance, ils sont loyaux et ont un dévouement absolu.
  3. Conciliateurs et pacificateurs. Ils ne sont pas à l’aise avec les conflits. Ils offrent de l’aide aux autres, ce qui est leur “talon d’Achille”. Il faut leur apprendre à se fixer des limites, car parfois ils peuvent exagérer dans leur générosité.

Ce qu’il faut retenir sur le test ennéagramme

Comme tout outil, l’ennéagramme pour enfants renseigne sur les forces et les faiblesses de chaque type de personnalité. Ainsi, en les connaissant, nous pouvons choisir les meilleures stratégies pour améliorer le développement de chaque enfant. Cependant, il est important de garder à l’esprit que ce test n’épuise pas en lui-même les multiples facettes et nuances que cette personne peut avoir.

De même, il faut considérer que l’influence des styles d’éducation et de parentalité est également déterminante dans le développement de la personnalité des mineurs. À cet égard, il convient toujours de repenser les actions elles-mêmes.

Une maman qui discute avec sa fille en lui tenant les mains.

Bon et mauvais, tout est relatif

Enfin, il est très important de clarifier l’utilité de l’ennéagramme et les données qu’il apporte. Toutes les informations obtenues en appliquant une technique doivent toujours être lues à la lumière du contexte et comprendre qu’elles ont un rôle fondamental dans la vie de toute personne.

En revanche, il faut éviter de se contenter de types et de sous-types pour ne pas commettre l’erreur de croire que « tout a été dit » et que rien n’est modifiable. Le but de l’information est de nous aider à mieux comprendre et surveiller nos actions, au lieu d’agir comme un ultimatum.

Enfin, il faut considérer le facteur situationnel de certains attributs ou comportements. Par exemple, ressentir de la peur peut être extrêmement utile dans un contexte. Comme être vigilant en mer si on ne sait pas nager. Mais cela peut nous nuire dans un autre contexte, comme lorsque cela nous bloque lors d’une compétition. En d’autres termes, une qualité peut être fonctionnelle ou dysfonctionnelle, selon le moment. Pour cette raison, il s’agit de trouver comment exploiter les informations dont nous disposons sur nous-mêmes afin de nous améliorer.

En bref, le développement de la personnalité est bien plus qu’une série de caractéristiques. C’est un va-et-vient où l’individuel converge vers le collectif et avec le contexte.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le développement de la personnalité chez les enfants
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Le développement de la personnalité chez les enfants

Les expériences et les relations affectives qui s'établissent lors des premières années de vie sont essentielles pour le développement de la person...



  • Valdivia Salas, Sonsoles Luciano Soriano, María Carmen Gómez Becerra, Inmaculada. Consideraciones sobre el desarrollo de la personalidad desde un marco funcional-contextual (2002). International journal of psychology and psychological therapy Vol. 2 Núm. 2 Pág. 173-197
  • Núñez G., C., & Serpa B., A. (2015). Aproximaciones a los tipos de personalidad según el Eneagrama. PsiqueMag4(1), 45–57. https://doi.org/10.18050/psiquemag.v4i1.113