Que le temps s’arrête pour que je puisse te garder dans mes bras

31 janvier 2018
"Profitez de chaque seconde parce que le temps passe vite." Il n'existe pas de maxime plus juste ou plus ignorée que celle-ci. Mais, quand on devient mère, on prie chaque jour pour que le temps s'arrête pour pouvoir garder ses enfants plus longtemps dans ses bras. Vous allez vite vous rendre compte que l'enfance de vos bambins sera aussi fugace qu'éphémère.

Sans même y penser, vous vous retrouverez à donner à votre enfant des aliments solides à la petite cuillère. Puis vous aurez à peine le temps de battre des cils qu’il ne portera plus de couches. Dès qu’il fera ses premiers pas, il viendra moins souvent se réfugier dans vos bras accueillants.

Profitez de tous les moments passés avec votre enfant. Toutes les mères se rendent compte que le temps passe vite. C’est une vérité qui fait mal, mais il vaut mieux la connaître pour n’avoir aucun regret. Si vous comprenez trop tard que vous auriez dû passer plus de temps avec vos enfants, vous ne pourrez plus jamais revenir en arrière.

Profitez de chaque instant.

Que le temps s’arrête pour que je puisse t’aimer

Nombreuses sont les personnes qui essayeront de vous avertir et de vous enseigner cette vérité aussi terrible qu’irréfutable. Mais les mères n’y croient jamais. « Ils exagèrent. », pensons-nous avec scepticisme.

Et même si elles y croient, les mères ont souvent peur de surprotéger leurs bambins ou d’en faire des enfants pourris-gâtés. Pour être sûres de que cela n’arrive pas, elles ignorent les conseils et oublient de profiter d’un des plus beaux moments de leur vie qui ne se répétera pas.

Mais cela va-t-il vraiment porter préjudice à votre enfant si vous le portez davantage ? Si vous lui faites sentir votre peau contre la sienne ? Si vous lui montrez tout votre amour ? Quel mal y a-t-il à ça ? Serez-vous coupable d’avoir profité de chaque instant passé avec votre enfant et de l’avoir couvert de baisers ?

N’aimeriez-vous pas que le temps s’arrête pour que vous puissiez profiter de sa perfection et de son innocence ? Que les secondes deviennent des heures ? N’aimeriez-vous pas croire que ces jours d’enfance passeront très lentement ?

Que le temps s’arrête pour que je puisse profiter de chaque instant

« Le temps suspend son vol quand je serre mon enfant dans mes bras. » C’est peut-être ce que vous pensez, mais vous vous trompez. Le temps qui passe est un véritable tyran. Un matin, vous vous réveillerez et vous comprendrez dans la douleur que le temps ne court pas : il vole.

Aux yeux d'une mère, le temps ne passe pas, il vole.

Ce matin-là, vos enfants n’auront plus besoin de vos bras : ils préfèreront courir sur leurs deux jambes. Ils ne feront plus de caprices pour monter sur vos précieux genoux, mais pour vous montrer telle ou telle chose. Le soir, vous irez peut-être vous coucher avec un goût amer dans la bouche.

Le lendemain matin, la terrible vérité n’en sera que plus difficile à avaler. Vous vous réveillerez et vous trouverez votre grand garçon avec un sac sur le dos, prêt à partir à l’école pour y retrouver des copains. Il suffit de battre des cils et le temps passe. Vous vous en rendrez compte à chaque fois que vous regarderez votre enfant.

Vos enfants deviendront des adultes grands, beaux, forts, courageux et nobles. Ils auront été élevés avec amour. C’est pour cette raison qu’ils seront sûrs d’eux, heureux et indépendants. De beaux enfants, mais déjà grands.

Profitez de chaque instant passé avec vos enfants, car vous ne reviendrez jamais en arrière. Prenez-les dans vos bras quand vous en avez envie. Laissez-les dormir dans votre lit. Embrassez-les. Serrez-les contre vous. Le temps passe à toute vitesse et emporte avec lui tout ce qui fait le sel de la vie.

Profitez de chaque instant pour n’avoir aucun regret. Faites-vous confiance et montrez à votre bébé que vous l’aimez tant qu’il est encore temps. Tôt ou tard, vous allez devoir donner à votre enfant la plus belle preuve de votre amour de mère : le laisser prendre son envol.

 

 

A découvrir aussi