Selon une étude, les enfants qui se couchent tard souffrent de plus de troubles

· 6 février 2018
Sommes-nous trop sévères avec nos enfants en les envoyant au lit tôt ? Une étude a confirmé que les enfants qui se couchent tard ont tendance à souffrir de plus de troubles.

Cette habitude d’envoyer les enfants au lit tôt n’est pas récente. Elle vient de génération en génération et nous avons finalement un argument solide pour la justifier.

Le psychiatre pédiatrique, José Ferreira Belisario, a déclaré qu’aupravant il était beaucoup plus facile pour les enfants de dormir tôt. Cependant, au fil des années, c’est devenu une tâche beaucoup plus complexe.

Cette mauvaise habitude affecte grandement l’avenir de nos enfants. Elle donne lieu à des problèmes d’attention, d’anxiété et d’autres troubles.

Ces habitudes peuvent-elles être changées ?

Oui, comme tout, mais il doit y avoir une très grosse contribution de la part de la famille. S’ils veulent changer les habitudes de l’enfant, ils devraient d’abord changer les habitudes de chacun.

Si l’enfant entend encore des bruits dans la maison, les gens regardent la télévision, les lumières et autres appareils allumés, il pensera qu’il est encore temps de jouer et non de dormir.

Les troubles du sommeil chez les enfants
Quelques conseils de José Ferreira Belisario pour éviter les troubles chez l’enfant :

1. Tous aller au lit en même temps. Et ce même si les parents ne sont pas vraiment endormis. Mettre en place une scène de tranquillité, dans laquelle ils semblent l’être.

2. Lire des histoires avant d’aller dormir. Il a été démontré que le fait d’habituer les enfants à l’heure du conte leur fera savoir qu’il est temps de dormir.

3. L’éclairage de couleur jaune dans la maison. Le médecin recommande également que l’éclairage de la maison soit de couleur jaune. En effet, ce dernier détend et stimule l’arrivée du sommeil.

4. Ne pas interrompre le sommeil des enfants. Éviter à tout prix de laisser les téléphones portables avec du son à proximité, car ils peuvent rompre le sommeil de nos enfants. Il y a toujours cette possibilité de recevoir un message tard le soir, qui peut réveiller l’enfant.

5. Le sport aide les enfants à dormir. Cela fait que les enfants se fatiguent davantage et veulent dormir plus tôt.

Il n’y a jamais eu d’enfant tellement adorable que sa mère ne voulait pas le mettre au lit.

-Emerson-

Il y a plusieurs troubles qui peuvent affecter les enfants

Le médecin dit que les enfants devraient dormir à 00h30. Car l‘hormone de la croissance se met en marche pendant la quatrième étape du sommeil.

Si l’enfant se couche trop tard, il aura donc droit à beaucoup moins d’activité de cette hormone.

Comment ce résultat a-t-il été obtenu ?

Afin de déterminer le résultat de cette étude, l’image du cerveau d’un enfant qui se couche tôt a été comparée à celle d’un enfant qui se couche tard.

Lors de l’exécution d’un examen de mathématiques, le premier avait beaucoup plus de domaines résolus. En revanche, le second en faisait beaucoup moins.

Ceci nous donc a permis de conclure que l’enfant qui a dormi moins de temps était moins capable de retenir et de résoudre les exercices.

Ils peuvent aussi souffrir de la maladie d’Alzheimer

En outre, le médecin a ajouté que les enfants qui se couchent tôt sont moins susceptibles de souffrir de la maladie d’Alzheimer. Par contre, les enfants qui dorment tard y sont plus susceptibles. Cela est dû au fait que la maladie est retardée par le sommeil et l’exercice.

Il est important que les parents développent certaines stratégies pour que leurs enfants dorment tôt. Ils empêchent ainsi leur avenir d’être tronqué par certains troubles dus au manque de sommeil.

La technologie empêche les enfants de dormir tôt

Le médecin, Belén Esparis, a comme rituel nocturne que ses enfants placent tous leurs appareils électroniques dans un panier sur le sol avant de dormir.

Esparis dit que plus d’une fois ses enfants ont utilisé la tablette sous les draps. « J’ai presque été obligée à retirer la porte de la chambre de mon fils! » La Directrice médicale du Centre et Laboratoire de troubles du sommeil de Mount Sinai Medical Center à Coral Gables, en riant.

Les troubles du sommeil peuvent avoir pour conséquence des troubles du comportement

Selon une étude qu’elle a réalisée, l’écran bleu des téléphones a un effet durable et empêche le sommeil.

« On sait déjà que l’utilisation de ces appareils avant d’aller au lit réduit le sommeil d’entre 17 et 45 minutes par nuit. » Dr Leonardo Torres, professeur d’otolaryngologie à l’Université de Miami Health System.

Une étude réalisée par Torres, a déterminé que seulement deux heures passées devant un appareil réduit de 20 pour cent le taux de mélatonine, une substance produite par le corps et nécessaire pour dormir.

Tous deux conviennent qu’il est important d’élaborer des stratégies pour que les enfants n’utilisent pas la technologie avant d’aller au lit. Ainsi, ils se reposeront autant qu’ils en ont besoin.