Qu'est-ce que l'agénésie dentaire et comment affecte-t-elle les enfants ?

L'agénésie dentaire est un trouble qui affecte la qualité de vie des plus jeunes. Nous vous en disons plus sur ce problème dans l'enfance.
Qu'est-ce que l'agénésie dentaire et comment affecte-t-elle les enfants ?

Dernière mise à jour : 11 juin, 2022

Amener les enfants chez le dentiste pédiatrique dès l’apparition des premières dents permet, entre autres, de détecter à temps toute anomalie et malformation buccale. L’agénésie dentaire est l’un des problèmes que le dentiste peut trouver lors des examens de routine.

Qu’un enfant perde une dent et qu’il y ait un trou vide en attente de la dent définitive est un scénario assez courant. Mais il existe des situations anormales qui peuvent mener à une ou plusieurs dents manquantes dans la bouche.

Ce problème est ce que nous appelons agénésie dentaireil touche à la fois les enfants et les adultes. Chez les petits, cela se traduit par l’absence de dent de lait dans la bouche ou par l’absence d’éruption de la dent permanente lorsque la dent temporaire tombe, ou encore avec la persistance de la dent primaire, car il n’y en a pas de définitive qui la résorbe.

Qu’est-ce que l’agénésie dentaire chez l’enfant ?

bouche jeune fille dent manquante incisive latérale
L’agénésie dentaire est l’absence d’une ou plusieurs dents, par manque de développement et non par perte.

L’agénésie dentaire chez l’enfant est l’absence d’une ou plusieurs dents par manque de développement. Autrement dit, elles n’ont jamais existé et la dentition est donc incomplète.

Comme nous l’avons déjà mentionné, ce trouble peut affecter les dents de lait et les dents permanentes, mais il est plus fréquent avec ces dernières. Les dents de sagesse, les incisives latérales et les prémolaires sont les pièces qui manquent le plus souvent.

La dentition temporaire normale comprend 20 dents de lait qui finissent par apparaître vers l’âge de 3 ans. Dans le cas des dents permanentes, il y a au total 32 éléments, si l’on tient compte des dents de sagesse qui poussent entre 17 et 21 ans. Dans tous les cas, avant l’éruption des dernières molaires, les enfants présentent généralement 28 éléments permanents dans leurs arcades dentaires vers l’âge de 13 ans.

Si, aux âges prévus, une dent manque dans la bouche des enfants, on pourrait être face à un cas d’agénésie dentaire, bien qu’il soit toujours nécessaire de tenir compte du rythme de croissance et de développement individuel, ce qui peut souvent expliquer le retard.

Il convient de préciser que l’absence de la dent dans la bouche de l’enfant n’est pas due à sa perte, à une carie ou à un traumatisme. Elle n’est pas non plus retenue à l’intérieur de l’os. Dans l’agénésie dentaire, la dent en question n’existe pas car elle ne s’est jamais formée.

Types d’agénésie dentaire chez les enfants

L’agénésie dentaire chez l’enfant peut être classée en différents types, selon le nombre d’éléments touchés. Voyons en détail :

  • Agénésie ponctuelle ou hypodontie : c’est la plus fréquente. Il manque entre 1 et 6 dents, de manière isolée.
  • Agénésie multiple ou oligodontie : ici, plus de 6 éléments dentaires manquent dans l’arcade et, en plus, les dents présentes dans la bouche présentent généralement des malformations.
  • Anodontie : c’est le type d’agénésie dentaire le plus grave que l’on observe chez les enfants, puisqu’il y a une absence totale de dents dans la bouche.

L’agénésie dentaire chez l’enfant peut également être différenciée entre unilatérale ou bilatérale, selon qu’elle survient d’un côté ou des deux côtés de la bouche.

Causes de l’agénésie dentaire chez les enfants

Au moment où les dents sont en formation, plusieurs facteurs peuvent affecter négativement le processus. Les composants héréditaires étant les déterminants les plus fréquents, il est habituel d’observer l’absence d’une ou plusieurs dents chez plusieurs membres d’une même famille.

Les altérations chromosomiques et les syndromes génétiques sont également à l’origine d’agénésies dentaires chez l’enfant. Par exemple, syndrome de Down, dysplasie ectodermique, fente labiale et palatine.

L’action d’agents tératogènes au cours du premier trimestre de la grossesse est une autre cause possible. Certaines maladies telles que la tuberculose, la syphilis, la rubéole, le rachitisme ou la malnutrition subie pendant la grossesse peuvent expliquer l’agénésie dentaire chez l’enfant.

Quelles conséquences cette condition apporte-t-elle aux enfants?

la molaire repousse les proliférations dues à l'agénésie dentaire
Lorsqu’une dent ou une molaire ne se développe pas, l’antagoniste peut pousser au-delà de ses limites pour rechercher le contact avec la dent manquante.

L’absence d’une ou plusieurs dents dans la bouche des enfants altère la fonctionnalité, l’équilibre et l’esthétique de la cavité buccale. En effet, chaque élément dentaire occupe une place et remplit un rôle précis dans l’arcade.

Ainsi, l’agénésie dentaire chez les enfants peut affecter plusieurs problèmes qui influencent le développement des enfants. Les voici :

  • Effets esthétiques : la présence d’un ou plusieurs vides dans le sourire affecte l’apparence de l’enfant. Cela peut entraîner des sentiments de honte, une faible estime de soi et des difficultés de développement social et de relations interpersonnelles.
  • Problèmes fonctionnels : les espaces laissés par le manque de dents altèrent les fonctions de la bouche. La prononciation de certains phonèmes et les difficultés de mastication font partie des problèmes qui peuvent apparaître lorsqu’il y a moins de dents.
  • Malpositions dentaires : les éléments dentaires présents dans la bouche subissent également des répercussions en raison de l’absence des autres dents. Les dents voisines de l’espace vide s’inclinent pour occuper cette place. Et l’antagoniste peut trop pousser, chercher un contact qu’elle ne trouve pas. Tous ces mouvements inhabituels provoquent des dents tordues et des malocclusions.

Comment résoudre l’agénésie dentaire chez les enfants ?

Afin de résoudre les problèmes causés par l’agénésie dentaire chez les enfants , il est essentiel d’avoir un diagnostic précis du problème. Plus tôt il sera détecté, moins il y aura de conséquences.

Pour cette raison, emmener l’enfant à des examens dentaires réguliers est essentiel. Il est nécessaire de commencer par les contrôles dès la première année de vie, afin que le dentiste pédiatrique puisse surveiller l’ensemble du processus éruptif et détecter à temps toute anomalie.

Lors de l’examen clinique, le dentiste peut diagnostiquer l’absence d’une dent, mais ce n’est que par des radiographies qu’il pourra confirmer si la cause est ou non une agénésie dentaire.

Dans un cas d’agénésie dentaire, l’approche et le traitement dépendront de l’âge de l’enfant, de la dentition atteinte, du nombre de dents manquantes, de la physionomie faciale de l’enfant, de la taille des dents présentes dans la bouche et de la présence de problèmes de morsure associés.

Une option thérapeutique consiste à combler l’espace généré par le manque de la dent grâce à l’utilisation de l’orthodontie. Grâce à ce dispositif, le reste des dents est mobilisé et aligné jusqu’à ce que l’espace soit annulé.

Après cela, il est généralement nécessaire de tailler et de restaurer les dents pour leur donner la forme qui correspond à l’espace qu’elles occupent. Par exemple, des canines avancées grâce à l’orthodontie peuvent devenir des incisives latérales.

Une autre alternative est de garder la place pour placer un implant ou une prothèse lorsque l’enfant grandit. Pour cela, il faudra placer un mainteneur d’espace qui préserve la place et empêche les dents voisines de bouger.

Dans le cas où les dents de lait persistent en raison de l’absence de l’élément définitif, l’idéal est de les conserver. L’application de mesures préventives, telles que les scellants et le fluor, aide à prolonger leur bon état.

fille assise dans le fauteuil du dentiste pour le contrôle de contrôle sourire heureux gants miroir à main et élément instrumental pointu
Les bilans dentaires dès la première année de vie sont indispensables pour évaluer l’ensemble du processus d’éruption dentaire de l’enfant.

Quand consulter le dentiste pédiatrique ?

Comme nous vous l’avons déjà dit, des examens dentaires réguliers sont essentiels pour détecter précocement l’agénésie dentaire chez les enfants. Le suivi professionnel de l’éruption dentaire permet de déceler toute altération à temps.

De même, si vous remarquez l’une de ces conditions, il est conseillé de consulter un dentiste pédiatrique :

  • Votre enfant a déjà 3 ans mais n’a toujours pas ses 20 dents de lait dans la bouche.
  • À l’âge attendu, la dent de lait ne bouge pas.
  • L’élément définitif n’apparaît pas après la chute de l’élément temporaire.

Ces situations ne sont pas décisives en elles-mêmes, puisque chaque enfant a son propre rythme de croissance et d’éruption dentaire. Mais cela vaut la peine de regarder cela de plus près assez tôt car cela pourrait indiquer une agénésie dentaire. Un diagnostic précoce vous permettra de choisir les meilleures options de traitement pour votre tout-petit.

Cela pourrait vous intéresser ...
Endodontie chez l’enfant: à quel moment est-elle recommandée?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Endodontie chez l’enfant: à quel moment est-elle recommandée?

Pourquoi l'endodontie est-elle parfois nécessaire chez l'enfant? Quels sont les cas qui requièrent un traitement de ce type? etc...



  • Echeverri Escobar, J., Restrepo Perdomo, L. A., Vásquez Palacio, G., Pineda Trujillo, N., Isaza Guzmán, D. M., Manco Guzmán, H. A., & Marín Botero, M. L. (2013). Agenesia dental: Epidemiología, clínica y genética en pacientes antioqueños. Avances en Odontoestomatología, 29(3), 119-130.
  • Oliva Ruiz, E. S. (2021). Asociación del tipo de agenesia del incisivo lateral superior con la percepción estética de la sonrisa en pacientes atendidos en la Clínica Estomatológica del Adulto de la Universidad Inca Garcilaso de la Vega.
  • Díaz-Pérez, R., & Echaverry-Navarrete, R. A. (2009). Agenesia en dentición permanente. Revista de Salud Pública, 11, 961-969.
  • Lloret García, M. (2016). Influencia de la agenesia dental en el desarrollo de la dentición.
  • Mocha Medina, L. M. (2021). Agenesia en dentición permanente (Bachelor’s thesis, Universidad de Guayaquil. Facultad Piloto de Odontología).
  • Flores-Carrillo, C. L., Santiesteban-Ponciano, F. A., & Gutiérrez-Rojo, J. F. (2020). Tratamiento de ortodoncia en paciente con agenesia de incisivos laterales superiores. Revista Tamé, 7(21), 842-847.
  • Loor Alvarado, F. A. (2021). Estado actual de la agenesia en dentición permanente (Bachelor’s thesis, Universidad de Guayaquil. Facultad Piloto de Odontología).
  • Bryan, J., & Arias, T. (2021). Efecto de la Hipodoncia en relación a su origen congénito. revisión bibliográfica (Bachelor’s thesis, Universidad Nacional de Chimborazo).
  • Berumen-Torres, Y., Murisi-Pedroza, I., González-Zarazua, C., Alcalá-Sánchez, J., & Guzmán-Uribe, D. Agenesia múltiple de dientes permanentes en paciente pediátrico: Reporte de un caso clínico. Mis casos Clínicos de Odontopediatría y Ortodoncia, 119.