L'utérus rétroversé: tout ce qu'il faut savoir

20 décembre, 2018
On estime que 20 % de la population féminine souffre d'un utérus rétroversé. En général, il s'agit d'une condition qui ne présente aucun symptôme et peut être facilement diagnostiquée par un examen pelvien.
 

L’utérus rétroverséégalement connu comme rétroversion de l’utérus ou utérus incliné, consiste en une différence anatomique de la région pelvienne féminine.

Ce contraste implique que l’utérus se trouve dans une position dirigée vers la partie du rectum, plutôt que vers l’avant comme le plus courant.

Cette condition est donnée par la génétique ou des facteurs externes. Comme les avortements, les processus inflammatoires, les chirurgies du bassin ou la ménopause.

Aspects généraux d’un utérus rétroversé

La présence d’un utérus rétroversé est une affection très fréquente. En effet, on pense que 3 femmes sur 10 en souffre.

Les causes sont inconnues. Toutefois, la plus commune est que, durant le post-partum les ligaments utérins se déchirent et génèrent une rétroversion temporaire. De plus, la ménopause, les chirurgies, les grossesses, les fibromes et l’endométriose peuvent en être la cause.

Les symptômes de l’utérus rétroversé

Une grande majorité des femmes qui en souffrent ne sont pas conscientes de cette altération car elles ne présentent pas de symptômes. En revanche, une minorité peut manifester les signes suivants :

  • Relations sexuelles douloureuses, en raison de son interférence avec le vagin ou d’autres organes.
  • Menstruation accompagnée de mauvaises odeurs car le rectum et l’utérus sont proches.
  • Douleur aiguë avant et pendant les règles.
  • Constipation et maux d’estomac.
  • Susceptibilité à souffrir de kystes ovariens.
  • Maux de dos pendant la grossesse.
 
  • Sensation d’étirement continu.
  • Douleur dans la région lombaire ou pelvienne.
  • Infertilité dans certains cas.
  • Infections urinaires.

Pour un diagnostic précis de cette condition, il est nécessaire d’effectuer un examen physique ou un ultrason par un gynécologue ou un médecin spécialiste.

Un utérus rétroversé a-t-il une incidence sur la fertilité ?

Pendant de nombreuses années, l’utérus rétroversé a été attribué à l’impossibilité de concevoirNéanmoins, des études récentes confirment que la position de l’utérus n’entrave pas l’accès des spermatozoïdes à l’ovule.

De même, au cours des premières semaines de grossesse, il est assez courant que l’utérus acquiert sa position naturelle.

D’autre part, si vous essayez de concevoir depuis un certain temps, il se peut que vous ayez un trouble supplémentaire de l’infertilité. Essayez de tester ces quelques recommandations pour favoriser la conception :

  • Lever les jambes juste après les rapports sexuels pour faciliter le passage des spermatozoïdes vers l’utérus.
  • Pendant les relations sexuelles, placer un coussin dans le bas de votre dos afin de maintenir le bassin levé.
  • A la fin de l’acte sexuel, vous pouvez vous allonger sur le ventre avec un petit coussin à la hauteur du ventre.

Dans le cas des relations sexuelles douloureuses, consultez un gynécologue au sujet des positions les plus confortables pour ne pas interférer dans votre vie sexuelle.

L’utérus rétroversé peut-il affecter la grossesse ?

En aucun cas. Lorsqu’une femme parvient à concevoir avec cette caractéristique, au cours des premières semaines l’utérus revient à sa position normale pour protéger le nouveau-né. Par contre, cela peut entraîner des fausses couches.

 

Cependant c’est très rare. Par ailleurs, si cette condition ne change pas au cours de la grossesse, le médecin peut suggérer une technique pour tourner l’utérus. La grossesse atteint donc son but normalement.

On estime que 20% de la population féminine souffre d'un utérus rétroversé.

Traitements possibles pour un utérus rétroversé

En général, la rétroversion de l’utérus n’a pas de traitement spécifique. C’est le médecin traitant qui décide des mesures à prendre. Néanmoins, il est important de faire un suivi au cas par cas pour éviter les conséquences.

Dans les cas extrêmes, certaines options à considérer pour traiter cette condition sont :

  • Traitement hormonal pour l’endométriose, si c’est la cause.
  • Des exercices qui consistent à s’allonger et à lever les genoux sur la poitrine. Ils peuvent être particulièrement bénéfiques en cas de fibromes. Toutefois, la communauté médicale n’est pas d’accord avec ce traitement à long terme.
  • Parfois, le médecin peut opter pour une chirurgie laparoscopique pour corriger le glissement et fixer l’utérus dans sa position normale.
  • Un autre traitement est l’implantation d’un dispositif permanent qui guide l’utérus vers l’avant. Malheureusement, cette option entraîne souvent des inflammations et des infections.
 

Dans la plupart des cas, l’utérus rétroversé ne se présente d’aucune façon et n’affecte pas non plus la fertilité et la grossesse. Il est conseillé de consulter votre gynécologue de confiance. Il pourra vous recommander sur les mesures à prendre pour éviter les conséquences à long terme.