Les enfants : un exemple d'adaptation pendant la quarantaine

Les enfants sont bien plus capables de s'adapter que les adultes. Il est clair que ce confinement aura sur eux des effets négatifs, mais aussi des effets positifs, justement grâce à cette capacité d'adaptation.
 

Les effets que le confinement peut avoir sur les enfants est quelque chose qui préoccupe tous les parents. Et il est clair que cette quarantaine sera source d’autant d’effets positifs que d’effets négatifs pour eux. Cependant, n’oubliez pas que les enfants sont un exemple d’adaptation pendant cette période de confinement !

Gardez aussi bien en tête que les effets que la quarantaine aura sur les enfants dépendront de nombreuses circonstances. Quoi qu’il en soit, ils arriveront à gérer la situation !

Les enfants : un exemple d’adaptation

María Montessori disait que les jeunes enfants ont une capacité d’adaptation dont aucun adulte ne dispose. Et telle est la réalité : depuis leur naissance, ils s’adaptent aux circonstances, aux nouveaux apprentissages, aux nouveaux défis… Ils sont un exemple de force.

Les questions dont il est important de tenir compte sur les effets du confinement chez les enfants

Circonstances du confinement

Il est clair que l’adaptation des enfants à cette situation dépendra, en grande mesure, des circonstances dans lesquelles elle se produit. Ainsi que des conditions dans lesquelles ils vivent cette quarantaine. Par exemple :

 
  • Ce n’est pas la même chose que de vivre dans une maison avec un jardin, un balcon ou une terrasse, que dans un petit appartement. Pour les enfants, il est plus facile de s’adapter dans une grande maison où ils ont la place de jouer et de dépenser leur énergie que dans un appartement où l’espace est bien plus réduit.
Jouer avec les enfants pendant le confinement aide à leur adaptation

  • Il n’est pas non plus la même chose que de vivre avec une personne ayant des problèmes de santé physique ou mentale plutôt que d’évoluer au sein d’une famille où tous les membres vont bien. Si l’enfant vit avec quelqu’un de déprimé ou d’anxieux, les effets adverses seront plus importants et l’adaptation à cette situation, plus difficile.
  • Ce n’est pas pareil de passer la quarantaine avec des parents qui n’ont de cesse de se disputer, de crier et de se mettre en colère, que dans une famille qui respire la patience et l’écoute.
  • Il ne s’agit pas non plus de la même chose que de vivre dans un foyer où il y a des problèmes d’argent ou des difficultés à boucler les fins de mois car les parents ne peuvent pas travailler à cause de la situation que nous traversons actuellement et qui transmettent leur anxiété et leur inquiétude constamment, que dans une famille ou règne la positivité malgré les difficultés.
 

Etc… Cette liste est loin d’être exhaustive !

Les enfants : exemple d’adaptation et de survie

Les enfants sont capables de bien mieux s’adapter que les adultes. Et malgré les circonstances ainsi que leurs possibles effets, il y aura toujours du bon et du mauvais. Certes, nous traversons actuellement une situation inédite et hors du commun.

Or, avez-vous pensé et réfléchi au fait que les enfants n’ont de cesse de faire face à des circonstances hors du commun depuis qu’ils ont 3 ans ? En effet :

  • Ils ont appris à se lever tôt et à prendre leur petit-déjeuner en 5 minutes afin d’arriver à l’école à temps.
  • Les devoirs et les activités extrascolaires les mènent à finir leur journée très tard tous les jours.
  • Beaucoup d’enfants ne font que croiser leurs parents, qui finissent de travailler tard et qui rentrent à la maison très fatigués.

Alors, s’ils ont pu s’adapter à tout cela, ils devraient être capables de s’adapter à ce confinement. Et sûrement qu’en certains aspects, cette quarantaine aura des effets positifs pour eux. En effet, la situation leur permet de passer davantage de temps avec leur parents, entre autres.

Permettre l'adaptation des enfants en profitant du confinement pour les initier aux tâches ménagères

Apprendre aux enfants à participer aux tâches ménagères

Il y a beaucoup de choses que les enfants n’apprennent pas à l’école. Mais que les parents doivent leur enseigner à la maison. Maintenant que toute la famille est réunie, vous pouvez en profiter pour envisager d’initier vos enfants à de nouvelles tâches simples de la vie quotidienne. Toujours, bien sûr, en tenant compte de leur âge. Vous pouvez par exemple leur apprendre à :

  • Cuisiner, préparer une pizza, coudre un bouton, faire un gâteau…
  • Prendre soin de leur hygiène personnelle : faites en sorte qu’ils s’habituent à se laver les mains fréquemment, ou encore, selon leur âge, à se couper les ongles, par exemple.
  • Faire le ménage : apprenez-leur à changer les draps, faire le lit, prendre un torchon et vous aider à nettoyer, etc.
  • Prendre soin des plantes et des animaux : si vous avez des plantes, demandez à vos enfants de vous aider à les arroser. Et si vous avez des animaux de compagnie, montrez-leur comment leur donner à boire et les nourrir, etc.
 

Que les enfants soient un exemple d’adaptation dépendra de ces facteurs, qui sont bien plus concluants que le confinement en soi. Si les enfants voient leurs parents calmes, ils le seront aussi. En effet, il suffit à un enfant de regarder ses parents pour en apprendre beaucoup.

Personne ne dispose d’un manuel lui indiquant quoi faire en cette période à laquelle personne n’était préparé. Pour autant, n’oubliez pas que la patience, la bonne humeur, l’amabilité, la générosité et l’amour vous permettront de surmonter cette étape. Profitez-en pour souder et renforcer d’autant plus les liens familiaux. Tout ira bien !