Les effets de la caféine sur la grossesse

9 octobre 2019
Une consommation excessive de caféine pendant la grossesse a des effets néfastes. Cependant, une consommation modérée ne pose aucun problème et peut même être bénéfique.

La caféine est une substance fréquemment consommée au sein de notre société. En effet, elle est présente dans le café, mais aussi dans les sodas, le chocolat ou le thé, par exemple. Pour cette raison, la consommation de caféine pendant la grossesse est un sujet soumis à controverses. Approfondissons la question dans cet article !

Qu’est-ce que la caféine ?

On parle souvent de caféine, mais sait-on réellement de quoi il s’agit ? Chimiquement, c’est un alcaloïde qui appartient au groupe des méthylxanthines. Dans notre organisme, elle agit sur le système nerveux central en tant que psychostimulant. 

C’est un antagoniste compétitif des récepteurs A1 et A2a d’adénosine. Ces récepteurs se chargent d’inhiber la libération de nombreux neurotransmetteurs, c’est pourquoi l’effet de la caféine consiste précisément en la libération de ces derniers. Elle favorise, entre autres, l’action de la dopamine.

On la considère aussi comme une drogue en raison de ses propriétés énergisantes et stimulantes. Une consommation excessive habituelle provoque une tolérance et peut générer un syndrome d’abstinence si on la supprime d’un coup.

On l’utilise aussi pour ses propriétés pharmacologiques. Concrètement, on y a souvent recours en tant que coadjuvant dans le traitement analgésique de la douleur. D’autre part, la caféine fait aussi partie de la composition de nombreux anti-grippaux et de médicaments contre la migraine, entre autres.

Il est préférable pour les femmes enceintes de limiter leur consommation de caféine

Quelles sont ses propriétés ?

Comme nous l’avons dit précédemment, la caféine est une substance psychostimulante et psychoactive pour notre système nerveux central. En d’autres termes, elle active notre cerveau, le « réveille » et le maintient en alerte. De plus, elle a aussi d’autres effets sur notre organisme. En effet, la caféine :

  • Est un antioxydant et attaque les radicaux libres
  • Augmente la pression artérielle
  • Intensifie le rythme cardiaque
  • A des propriétés diurétiques
  • Favorise la circulation sanguine
  • Peut produire une certaine déshydratation
  • Peut provoquer des maux de tête, mais aide aussi à les éliminer
  • Améliore la fonction respiratoire en renforçant la contraction du diaphragme
  • Produit de la vasodilatation au niveau musculaire

Effet de la caféine sur la grossesse

Elle a parfois été considérée comme un facteur de risque pour la fertilité, de même que le tabac ou d’autres drogues. A faibles doses, il ne semble cependant exister aucun risque. Pour autant, c’est une information dont il est important que vous teniez compte pour ne pas en abuser si vous êtes une femme qui cherche à tomber enceinte.

La caféine se trouve aussi dans les sodas

Une consommation modérée de caféine pendant la grossesse n’a pas d’effets néfastes. Or, des niveaux élevés de caféine peuvent, eux, provoquer des avortements spontanés, mais aussi diminuer le développement du foetus.

A quoi ces effets sont-ils dus ? La caféine traverse le placenta, c’est pourquoi la quantité présente dans le sang de la mère peut circuler librement dans le liquide amniotique du foetus. Or, dans le placenta, il n’existe aucun moyen de métaboliser cette caféine qui arrive, et le foetus ne dispose pas non plus des enzymes nécessaires dans son foie pour ce faire avant les 8 mois de grossesse.

En raison de ses propriétés, la caféine peut provoquer une vasoconstriction utérine et foetale, diminuant ainsi la quantité de sang qui arrive et, par conséquent, d’oxygène et de nutriments nécessaires. C’est la raison pour laquelle la forte consommation de caféine peut altérer le développement du foetus.

D’autres complications plus graves que peut provoquer la caféine lors de la grossesse sont, comme nous l’avons dit, le risque d’avortement, surtout au cours du premier trimestre, ou l’apparition de pré-éclampsie ou d’hypertension.

Pendant la grossesse, la pression artérielle et le rythme cardiaque sont des facteurs qui doivent être contrôlés, c’est pourquoi il est nécessaire de ne pas consommer de substances qui les altèrent afin d’éviter des complications non désirées, que ce soit chez la mère ou chez le foetus.

D’un autre côté, pendant l’allaitement, la caféine passe également dans le lait maternel. Une consommation excessive de caféine de la part de la mère qui allaite peut ainsi provoquer, dans certains cas, une irritabilité et des altérations dans le sommeil des nouveaux-nés. Une consommation modérée, cependant, ne présente aucun risque.

Il reste encore beaucoup d’aspects à étudier dans ce domaine. Il est certain qu’une consommation excessive de caféine n’a que des effets néfastes, surtout lors de la grossesse, aussi bien du côté de la mère que de celui du foetus. Cependant, une consommation modérée ne cause aucun problème et peut même s’avérer bénéfique.

 

  • Pardo Lozano, R., Alvarez García, Y., Barral Tafalla, D., & Farré Albaladejo, M. (2007). Cafeína: un nutriente, un fármaco, o una droga de abuso. Adicciones: Revista de socidrogalcohol19(3), 0225-238.
  • Valenzuela, A. (2010). El café y sus efectos en la salud cardiovascular y en la salud materna. Revista chilena de nutrición37(4), 514-523.
  • Barreda-Abascal, R., Molina, L., Haro-Valencia, R., Alford, C., & Verster, J. C. (2012). Actualización sobre los efectos de la cafeína y su perfil de seguridad en alimentos y bebidas. Revista Médica del Hospital General de México75(1), 60-67.