Le bonheur est un acte responsable

Bouddha dit que le bonheur est l'arrêt de la souffrance. Qu'en est-il au quotidien?
Le bonheur est un acte responsable

Dernière mise à jour : 13 avril, 2021

D’après Bouddha, le bonheur est la cessation de la souffrance. Donc, en termes pratiques, selon le bouddhisme, le bonheur se vit quand on arrête de souffrir. Cela semble aussi simple.

D’un point de vue de la psychologie moderne, le bonheur est un acte responsable. Autrement dit, le bonheur d’un adulte ne dépend de personne mais de lui-même. Il ne s’agit pas d’un état émotionnel qui peut être offert par une autre personne ou un objet, car ce que nous appelons le bonheur est toujours en nous.

Notre bonheur dépend de chacun de nous, des décisions que nous prenons, de nos actes, de notre capacité à nous connaître, à nous pardonner et à savoir que nous sommes en sécurité. Personne n’est parfait. Tous les êtres humains, quel que soit leur âge, sont un projet en construction avec des possibilités infinies de s’améliorer chaque jour et donc d’être heureux.

Qu’est-ce qu’être heureux? Cette réponse peut varier considérablement d’une personne à l’autre. Cependant, la psychologue María Elena Guzmán précise qu’être heureux ne signifie pas ne pas avoir de problèmes, mais savoir comment les gérer.

Un enfant heureux

 

Votre bonheur ne dépend que de vous

Même si de nombreux parents ont de la peine à y croire, leur bonheur ne dépend que d’eux-mêmes, de la construction qu’ils peuvent faire en tant qu’adultes de l’amour, de la sécurité et de la protection qu’ils ont reçus dans leur vie. Ainsi que de la maturité émotionnelle qu’ils ont cultivée. C’est toute la différence avec les enfants dont le bonheur dépend des soins prodigués par leurs parents.

Malheureusement, comme le souligne la psychothérapeute et experte en maternité Laura Gutman, lorsque nous avons reçu peu de soins dans la petite enfance, il est fréquent qu’en tant qu’adultes, nous plaçons la responsabilité supposée de notre bien-être ou de notre bonheur sur les autres.

L’experte souligne qu’il s’agit d’une erreur très fréquente dans nos relations. Cela est généralement mis en évidence lorsque nous prétendons que notre famille, nos amis ou notre partenaire nourrissent nos émotions ou plutôt nous rendent heureux. Alors qu’en réalité, il faut nourrir positivement nos émotions – ou du moins garder les personnes toxiques à distance -. C’est notre responsabilité absolue.

Néanmoins, cette confusion conduit une bonne partie des adultes à un état de faiblesse émotionnelle. En effet, lorsqu’ils sont convaincus que leur bonheur dépend des soins qu’ils reçoivent des autres, ils stagnent en tant que personnes et arrêtent de se nourrir et de s’améliorer.

Le bonheur et ses dérives

D’autre part, cette façon de penser nous amène à établir des relations ont tendance à être dépendantes. Nous sommes donc perdu lorsque l’autre personne, généralement notre partenaire, détourne son attention vers autre chose. Il nous arrive même de paniquer. Dans certains cas, nous commençons à attirer l’attention de cette personne en la manipulant, en lui mentant ou en déformant les réalités.

Il est vrai qu’en de nombreuses occasions nous le faisons sans mauvaise intention et même sans nous en rendre compte. Toutefois, ce sont justement ces actes qui expliquent notre faible maturité émotionnelle. Puisque nous entraînons d’autres personnes dans notre petit chaos émotionnel.

Ces types de choix ou de comportements sont courants chez les personnes qui appartiennent à la peur d’être abandonnées, qui sentent constamment que leurs relations sont en danger. Mais sachez que cette situation peut changer lorsque nous prenons conscience de nos blessures.

Une jeune fille allongée dans l'herbe avec une fleur dans la main.

Prendre la responsabilité de nous-mêmes fait la différence

Il est primordial de prendre conscience de nos actions et de chacune de nos pensées. C’est le seul moyen de se libérer du passé et de se rendre responsable de notre présent. Prenez conscience que, peu importe les souffrances du passé, il est essentiel de saisir que le plaisir, les choix conscients et ce que vous pensez être le bonheur peuvent être atteints avec vos choix. Avec votre volonté et votre disposition pour grandir émotionnellement.

En tant que mère, il est essentiel de comprendre que le bonheur ne dépend de personne. Pas même de la personne qui est follement amoureuse de vous. Cela est réciproque, car nous ne pouvons pas créer le bonheur des autres.

Cependant, partager les moments de notre vie, aider les autres à surmonter certaines difficultés et accompagner la vie des êtres que nous aimons est une autre histoire. Cela fait partie de ce qui donne de la couleur à notre existence. Prendre en charge les émotions d’autrui ou mettre le poids de notre bonheur sur une autre personne est complètement différent.



  • Bermeo Córdova, F. M. (2004). Autoestima, factor esencial de éxito en el área escolar en niños de 10 a 11 años (Bachelor’s thesis). https://dspace.ups.edu.ec/handle/123456789/2758
  • Campbell, K. (2018). Niños Seguros de Sí Mismos. Babelcube Inc.
  • Taylor, J. (2004). Motiva y estimula a tus hijos: cómo educar a tu hijo para que tenga éxito y sea feliz (Vol. 20). Edaf.
  • Hogg, T. (2005). El secreto de educar niños felices y seguros. Editorial Norma.
  • Piñeiro, B. (2016). Educando niños felices. XinXii.
  • Greenspan, S. I. (2009). Great kids. Niños felices: cómo enseñar a tu hijo las diez cualidades esenciales para alcanzar una vida feliz (No. Sirsi) i9788449321931).
  • Taylor, J. (2004). Motiva y estimula a tus hijos: cómo educar a tu hijo para que tenga éxito y sea feliz (Vol. 20). Edaf.