Le blended learning, une méthode d'apprentissage faite pour durer

10 novembre, 2020
Il est aujourd'hui possible d'apprendre à l'école et à la maison, ou même en étant en vacances ou assis dans un parc. Toutes ces formes d'apprentissage sont possibles grâce au blended learning.

Même si, en tant que conséquence de la situation mondiale que nous vivons actuellement, la tendance du blended learning ou de l’apprentissage semi-présentiel s’est intensifiée, elle est aussi venue pour durer.

Un apprentissage qui peut combiner le contact en face-à-face avec l’enseignement virtuel et à distance peut très probablement devenir, dans un futur pas trop éloigné, la meilleure forme d’organisation de l’enseignement de la part du système éducatif à tous ses niveaux.

De quoi parlons-nous quand nous disons blended learning ?

Quand nous mentionnons le terme blended learning, nous faisons référence à un mot dont la traduction est « apprentissage mixte ». Il renvoie à une forme d’enseignement au sein de laquelle se combinent deux stratégies.

Un enfant dans une salle de classe.

Il s’agit, d’un côté, d’un apprentissage synchrone et présentiel et, d’un autre côté, d’un apprentissage asynchrone à distance ou online, basé sur la technologie. Le but d’un apprentissage mixte est donc de pouvoir combiner le meilleur de chacune de ces deux modalités.

Dans l’actualité, on voit de plus en plus d’écoles songer à un enseignement semi-présentiel. Ceci suppose une logistique d’organisation et une combinaison de ressources humaines, matérielles, technologiques et d’infrastructure pour pouvoir créer les dénommés LMS, Learning Management System ou « systèmes de gestion de la connaissance ».

Ces systèmes de gestion sont des plateformes web qui permettent l’accès à des cours créés par et pour les institutions éducatives. Ainsi, un enseignement semi-présentiel bien structuré peut permettre aux élèves un apprentissage personnalisé et adapté à des objectifs et besoins de formation.

Le but est qu’un élève puisse apprendre les différentes matières dans la salle de classe et de façon présentielle, mais aussi en dehors, pour renforcer, revoir et acquérir de nouvelles connaissances de façon non présentielle.

Avantages d’un apprentissage semi-présentiel

  • Il offre aux élèves la possibilité d’accéder à différents itinéraires formatifs et l’enseignement/l’apprentissage peuvent s’adapter.
  • Il permet d’éliminer des barrières spatio-temporelles et de déplacements. Les étudiants peuvent apprendre et résoudre leurs doutes de façon immédiate et agile.
  • Il fournit aux élèves, dans les instances et les espaces d’apprentissage présentiel, le soutien d’un professeur. Il favorise aussi le respect des différentes plateformes et sites d’enseignement. Ceux-ci seront utilisés par les étudiants dans d’autres espaces et lors d’autres moments d’apprentissage non présentiel.
  • Il permet de développer des apprentissages participatifs et collaboratifs, aussi bien dans ou en dehors de la salle de classe, à travers différentes méthodologies et applications qui ont cet objectif, comme la méthodologie flipped classroom (classe inversée).
  • Il permet une formation plus dynamique et motivante, fluide et active, ainsi qu’une plus grande indépendance et une plus grande autonomie dans l’apprentissage.
  • En ce qui concerne le rôle du professeur, celui-ci cesse d’être la seule source de connaissance. Il a plus une fonction de tuteur et de guide qui accompagne les étudiants dans leurs processus d’apprentissage.

Pourquoi le blended learning représente-t-il le futur ?

Notre société se caractérise par ses progrès et ses changements constants. La technologie et Internet sont présents dans presque toutes les sphères sociales. Par conséquent, l’éducation doit s’adapter et répondre à une société qui exige une formation de citoyens prêts à vivre en son sein.

Ainsi, la formation semi-présentielle ou blended learning semble être un véritable défi et une méthodologie utile de formation. Mais elle ne concerne pas que le système éducatif : les organisations et entreprises doivent aussi s’adapter et s’habituer au semi-présentiel, aussi bien en tant que forme d’enseignement qu’en forme de communication sociale en général.

Une classe en ligne.

Certaines conditions pour garantir un enseignement semi-présentiel

Pour permettre une formation de qualité et à la portée de tous, un apprentissage semi-présentiel devrait remplir certaines conditions. L’une d’elles serait de s’appuyer sur un enseignement bien structuré, planifié et organisé.

L’objectif est qu’il y ait une cohérence et un ajustement entre la formation présentielle et la non présentielle. La continuité des apprentissages des étudiants serait ainsi garantie.

Par ailleurs, pour avoir un apprentissage semi-présentiel de qualité, on doit établir un réseau de formation des professeurs. Ceux-ci doivent pouvoir dominer les environnements virtuels d’enseignement-apprentissage ainsi que les modèles pédagogiques d’enseignement requis dans ces univers.

Enfin, comme nous l’avons dit, une bonne planification et une bonne formation des professeurs sont des conditions nécessaires pour atteindre un enseignement semi-présentiel de qualité. Il faut cependant souligner une autre condition indispensable : l’investissement économique qui est inévitable pour atteindre cet objectif.